Into the Grave

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Grave (SWE-1)
Nom de l'album Into the Grave
Type Album
Date de parution 01 Août 1991
Labels Century Media
Produit par Skogsberg Tomas
Enregistré à Sunlight Studio
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album301

Tracklist

Re-Issue in 2001 by Century Media with 7 bonustracks and a different artwork
Re-Issue in 2011 by Century Media on vinyl with a different artwork
1. Deformed 04:07
2. In Love 03:36
3. For Your God 03:46
4. Obscure Infinity 03:08
5. Hating Life 03:02
6. Into the Grave 04:09
7. Extremely Rotten Flesh 04:36
8. Haunted 03:39
9. Day of Mourning 03:35
10. Inhuman 03:52
11. Banished to Live 04:54
Bonustracks (Re-Issue 2001)
12. Tremendous Pain 03:29
13. Putrefaction Remains 02:53
14. Haunted 03:28
15. Day Of Mourning 03:32
16. Eroded 03:15
17. Inhuman 03:38
18. Obscure Infinity 03:12
19. Soulless (Video) 03:01
Total playing time 1:08:45

Chronique @ Fabien

22 Mai 2007
Formé durant la seconde partie des années 80's sous le patronyme initial de Corpse, Grave figure parmi les pionniers du deathmetal scandinave aux côtés de Nihilist, Merciless, Tiamat, Therion, Grotesque ou Carnage. Mais loin de Stockholm et de ses influences, le groupe ne sonne pas exactement comme ses confrères, développant un deathmetal sombre et caverneux, accordé très bas, rappelant à l’époque le style US de formations obscures comme Incantation. Après trois démos très appréciées dans le milieu, Grave décroche enfin un contrat avec l’écurie Century Media (à fond dans le deathmetal avec ses poulains Morgoth, Unleashed & Asphyx), débouchant sur la sortie de son premier album en août 1991.

Into the Grave est construit sur un deathmetal primitif et sans compromis. Les guitares de Jörgen Sandström et d’Ola Lindgren assomment par leur lourdeur, sans compter les vocaux terrifiants de Jörgen, d’un guttural parmi les plus profonds que l'on peut entendre à cette époque. L’album sort ainsi tout droit des cavernes, assénant son riffing brutal et terriblement meurtrier, à l’image de ses classiques Deformed, Haunted ou du morceau éponyme tout aussi redoutable, véritables tremblements de terre. La production Tomas Skogsberg est grasse, volontairement rugueuse, renforçant le côté brut et spontané des compositions, taillées directement dans la roche.

Enfin, bien qu’Into the Grave pêche quelque peu sur ses rythmes de batterie binaires, loin des standards érigés par Mick Harris ou Pete Sandoval, il impose en revanche une extrême lourdeur et un double pédalage imparable, servant de moteur à des rafales de riffs assassins qui dégagent une force et renferment une pureté remarquables, symbolisant toute l’essence du deathmetal de son époque.

Comprendre l’histoire du deathmetal, c’est ainsi posséder Into the Grave, ce monument de la scène suédoise, ne représentant ni plus ni moins qu’un maillon indispensable de la chaîne reliant tous ces jeunes groupes, qui avaient tout à explorer en terme de brutalité et définissaient inconsciemment les bases de la scène extrême actuelle.

Fabien.

7 Commentaires

20 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

Apophis2036 - 01 Décembre 2010: Exemplaire acquis avec le Box Set Death Unhallowed (très complet), histoire de corriger petit à petit tous mes manquements du côté de la branche Death Metal.
JimiH - 08 Juin 2011: Pour moi c'est simplement l'un des albums incontournables du death metal, même s'il est moins technique et rapide que beaucoup, cette ambiance, cette voix, c'est un tout, je le trouve énorme ! C'est mon avis en tout cas, il est juste époustouflant cet album.
MikeSlave - 21 Septembre 2012: Un classique d'entre les classiques.Avec des brûlots comme Haunted,Deformed ou Into The grave on ne peut que s'incliner.
swit35 - 19 Août 2013: Ca envoie du très lourd, je déguste cette galette fraichement acquise, la ré-édition avec le Ep Tremendous Pain
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ cunteater

11 Juillet 2006
GRAVE est né en Suède durant l'été 1988, d'abord sous le nom de CORPSE, puis sous celui de GRAVE suite à un changement de line-up. Le groupe sortit 3 démos ("Sick Disgust Eternal" en 1988, "Sexual Mutilation" et "Anatomia Corposis Human" en 1989) avant de réaliser ce premier album d'une teneur hautement nocive. GRAVE fait partie de cette première génération de death metal suédois, qui donna ses lettres de noblesse à cette scène prolifique, aux côtés de ENTOMBED, DISMEMBER, CARNAGE ou bien UNLEASHED.

Le groupe pratique un death metal violent morbide aux guitares massives (avec une prod signée Thomas Skogsberg) accordées très basses, à la mode suédoise d'ailleurs, sur fond de rythmiques écrasantes et malsaines, martelées à l'extrême. Les compos, outrageusement sombres, débordent quant à elles d'agression à l'instar de "Extremely Rotten Flesh", "Haunted", "Into the Grave", "Inhuman" ou bien "Hating Life", sans vouloir tous les citer.

Ce premier album est un parcours sans faute et figure désormais au panthéon des plus grands albums de death metal toutes générations confondues. Il est à ranger aux côtés d'un "Left Hand Path" ou d'un "Like An Ever Flowing Stream" des maîtres du genre.

Purement indispensable !!

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Grave (SWE-1)


Autres albums populaires en Death Metal