Hybrid Theory

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Linkin Park
Nom de l'album Hybrid Theory
Type Album
Date de parution 24 Octobre 2000
Produit par Don Gilmore
Enregistré à NRG Recording Studios
Style MusicalNéo Metal
Membres possèdant cet album849

Tracklist

1. Papercut 03:05
2. One Step Closer 02:36
3. With You 03:23
4. Points of Authority 03:20
5. Crawling 03:29
6. Runaway 03:04
7. By Myself 03:10
8. In the End 03:36
9. A Place for My Head 03:09
10. Forgotten 03:14
11. Cure for the Itch 02:34
12. Pushing Me Away 03:11
Total playing time 37:52
Bonustracks (Japanese Edition)
13. My December 04:20
14. High Voltage 03:45
15. One Step Closer 02:55
Total playing time 48:52
Bonustracks (iTunes)
13. My December 04:22
14. High Voltage 03:47
15. Papercut (Recorded live at BBC1) 03:09
Total playing time 49:10
BONUS DISC (Special Edition)
1. Papercut (Live at Docklands Arena, London) 03:13
2. Points of Authority (Live at Docklands Arena, London) 03:30
3. A Place for My Head (Live at Docklands Arena, London) 03:11
4. My December 04:20
5. High Voltage (WTC Mix) 03:45
Total playing time 55:51
Hybrid Theory - Live Around the World
1. Papercut (Live from Paris, 2010) 03:07
2. One Step Closer (Live from Frankfurt, 2008) 04:12
3. Points of Authority (Live from Sydney, 2007) 04:07
4. Crawling (Live from Athens, 2009)) 04:40
5. In the End (Live from Melbourne, 2010) 03:32
6. A Place for My Head (Live from Koln, 2008) 03:56
7. Cure for the Itch (Live from Perth, 2007) 01:42
8. Pushing Me Away (Piano Version, Live from Dellas, 2007) 03:40
Total playing time 1:06:48

Chronique @ FkAy

29 Juillet 2008
Ayant existé un temps sous le nom de Xero, le groupe hesitera entre Hybrid Theory et Linkin Park… Finalement, le nom Linkin Park sera choisi et Hybrid Theory sera le nom de leur premier disque.

Hybrid Theory, premier album de Linkin Park… Et dernier album avant que le groupe ne sombre entre le vide et le n'importe quoi.

Parce que oui, en 2000, Linkin Park nous a pondu cet Hybrid Theory et ce n'était pas encore un groupe qu'on pouvait qualifier de "commercial". Ils se sont définis un style bien à eux. Après cet Hybrid Theory, Linkin Park a fait toutes les conneries qu'il ne fallait pas faire (…)

Avant que je ne commence a parler de cet album, un petit rappel historique : j'ai écrit cette chronique en 2008. Deux ans après la sortie de Hybrid Theory (soit en 2002), Linkin park nous pond un Reanimations "pour nous faire patienter" (ahaha, très drôle). Un album qui reprend les titres de Hybrid Theory, et qui vient massacrer tout les titres un par un. Un an plus tard sort Meteora. Cet album est très en-dessous de Hybrid Theory. Dans un style aussi unique que le leur, il faut avoir de l'imagination pour faire des titres différents, mais quelques pistes ont sauvé la mise tout de même.

Et c'est après Meteora que le groupe s'est auto-détruit : un album de compilation avec Jay-Z "pour relancer leur carrière". Il faudra tout de même qu'on m'explique à quoi sert le fait de réaliser un album de compilation avec un autre rappeur lorsque dans le groupe, il y en a "déjà" un !
Bref, à vouloir relancer sa carrière, le groupe a eu plutôt tendance a récolter maintes critiques… Bref, je ne m'étendrais pas plus là-dessus et leur surnom de "Boys Band du Métal" !

Maintenant, revenons sur Hybrid Theory, puisque cet album a remporté beaucoup de succès, et qu'il est le seul a sauver la mise.
Le genre se qualifie de néo-metal. Leur musique contient un peu de rock, un peu de rap et un petit peu d'électro. Rares sont les groupes qui arrivent à produire une musique mêlant le rap et le métal (les seuls qui s'en sortent dans ce domaine seraient RATM).
Que dire sur la musique ? Si on n'est pas un amateur de Metal (j'entends par là : death, black et autres…) ou si on n'est pas en période 'metallique', on ressent quelque chose à l'ecoute de cet album.
Au niveau composition, on va dire que ça évite les clichés 'métalliques' : ce n'est pas violent.
Pour le reste, ça risque d'être difficile de chroniquer : c'est tantôt entrainant, tantôt doux ou gueulard.

Au niveau de la musique, que peut-on dire ?
Hé bien, cela alterne rap et metal (mais ça alterne, ça ne mélange pas !). Lorsqu'il y a une partie rappée (pas les carottes), il n'y a pas de guitare et c'est le DJ qui mène la dance !
Le problème est que cela donne une impression de double personnalité, l'impression d'écouter deux musiques différentes. Et lorsque l'on regarde plus en détail, la structure des compositions aurait tendance à se répéter :
° les couplets 1 et 2 - rapés,
° le refrain
° et le couplet 3 qui est crié… Et adieu les surprises.

Bon, je vous rassure : les compos se distinguent bien vite les unes des autres, et heureusement qu'on a les refrains pour nous "réveiller" (parce que LP, c'est bien le genre de groupe où tu attends toujours le refrain lorsque tu écoutes). Bref, un groupe risque-tout qui, par la suite, a auto-détruit sa réputation !

Cet album est bon mais le Reanimations (sorti deux ans plus tard) a tout démoli à coups de pioche.

Je ne peux pas mettre de note à celui-ci.
Un chiffre de 0 a 20 (n'importe lequel) serait totalement subjectif.

Donc, je vous conseille cet album si vous ne connaissez pas encore le métal tout court (pour l'accessibilité de la musique).
Evidemment, si vous avez des goûts plus complexes . c'est-a-dire . si vous pouvez expliquer ce que signifie death metal, doom metal, black metal… alors passez votre chemin !
Selon votre expérience, vous apprécierez plus ou moins l'album. A vous de voir !!

Si vous ne comptez pas rester dans le monde du métal et prenez vos distances, ce groupe pourrait vous intéresser.
Dans le cas contraire, il peut rapidement vous paraitre sans saveur !!!

3 Commentaires

16 J'aime

Partager
scrattt - 01 Septembre 2008: "Donc, je vous conseille cet album si vous ne connaissez pas encore le métal tout court (pour l'accessibilité de la musique).
Evidemment, si vous avez des goûts plus complexes . c'est-a-dire . si vous pouvez expliquer ce que signifie death metal, doom metal, black metal… alors passez votre chemin !"

Je ne suis pas vraiment d'accord avec ce que tu viens de dire. LP est un des premiers groupes de "métal" que j'ai écouté, et depuis j'écoute tous styles de métal, du power au death. Mais ce n'est pas pour autant que j'ai délaissé LP, j'y reviens parfois, et je trouve que c'est toujours aussi bon à écouter!
baloo - 10 Juin 2009: j'ai aussi découvert LP comme premier groupe de "métal" mais bon franchement j'ai du mal a écouter maintenant que ca fait longtemps que j'ai découvert les autres horizons du métal...

Ah si: A place For My Head
kiss33 - 10 Mars 2012: Alors, FkAy, je suis désolé de te dire mais les chants râpés et les guitares sont combinées dans plein de morceaux, je l'ai d'ailleurs mis dans ma chronique qui va suivre incessemment sous peu...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ ComeBack

05 Fevrier 2016

Un album qui aura introduit beaucoup de monde au Metal

Hybrid Theory, un album, un succès, et bien plus encore...
Hybrid Theory est ce concept d'allier parfaitement deux styles de musique qui n'ont quasiment rien a voir l'un avec l'autre.

Nous voila en l'an 2000, le groupe de rock Linkin Park nous lâche son premier disque! C'est Metal, ça rape, ça crie, ça bouge, avec des rythmiques endiablées, le flow si bien maîtrisé du talentueux rappeur Mike Shinoda, soutenu par le chant rageur et mélodieux de Chester Bennington, même si moyennement maîtrisé a l'époque et en comparaison avec ces performances actuelles. Heureusement le génie du mixage audio et de la composition Mike qui est en même temps l'auteur de cette très jolie cover d'album (Y a pas à dire! Il a vraiment tout fait le Mike!) vient peaufiner le tout avec la collaboration de notre DJ préféré, j'ai nommé Mr. Hahn!

Les cinq membres arrivent à donner un mélange homogène, et la magie opère tout de suite, là où rap, électro, et grosses guitares ne faisaient pas bon ménage, LP réussit tout simplement le pari risqué de faire aller le tout ensemble et dès la première écoute de l'album, le guitariste Brad Delson nous fait bouger sur le son saturé de sa gratte en compagnie du drummer et du bassiste assez discrets mais efficaces, et ça ne manque pas de déchaîner les foules de fans durant les concerts sur des sons comme Papercut, Points of Autority, Forgotten, By Myself.. et j'en passe!

L'album contient aussi des titres qui se veulent plus calmes avec des refrains accrocheurs interprétés par notre cher Chester Bennington, comme sur Crawling, Pushing Me Away où encore l'hymne In The End. C'est avec ce Hybrid Theory que Linkin Park signe le commencement d'un grand succès et d'une longue carrière, aucun doute là-dessus, mais je n'ai pas pu m'empêcher de remarquer quelques points négatifs comme par exemple le schéma trop classique des chansons qu'on a irrémédiablement vu et revu, ou la courte durée de cet album... On aurait aimé que ça ne s'achève pas aussi si vite, car une fois le disque terminé, on en redemande encore!

Heureusement, trois ans ans plus tard le groupe nous sort un Hybrid Theory version 2.0 qui n'est autre que Meteora et puis a force de manquer d'originalité dans ces compos et désirant se tourner vers autre chose LP lâche pour de bon l'affaire Néo Metal.

Voilà un album qui aura introduit beaucoup de monde au Metal, grâce a son accessibilité, moi y compris! C'est avec beaucoup de nostalgie que je chronique le disque qui aura fait le succès et la renommée d'un groupe aujourd'hui encore sur scène, et qui apprécie toujours de faire bondir le public en jouant quelques morceaux de ce bon vieux Hybrid Theory.

Un album que j'ai adoré, surtout dans le temps, et qui s'en sort assez bien pour l'époque mais qui garde quelques défauts. En somme, ce sera un 13/20.

0 Commentaire

3 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ badpeople

04 Mars 2006
Note : 15/20

Linkin Park a touché un vaste public avec son premier opus, ce qui est très compréhensible : on sent un gros travail des 6 membres et cela donne un bon résultat. Certes, on ne peut pas dire que Linkin Park soit très développé dans le metal, étant donné qu'il s'agit plus un groupe cherchant un public plus varié, toutes générations confondues, mais il est impossible de nier ce travail. La gratte sonne plutôt bien et fait ses preuves, entre autre dans l'introduction de "A Place For My Head". Les voix font bon jeu, souvent claires (ce qui n'est pas désagréable pour autant), celle de Chester étant plus rageuse que celle de Mike, qui se charge des parties rap... Et c'est là que se trouve à mon avis le seul défaut vraiment criticable dans "Hybrid Theory": les parties rap sont peut-être un poil trop nombreuses et deviennent parfois "un peu trop saoûlantes" à la longue. La basse paraît inexistente, comme dans la plupart des groupes. Il faut par contre retenir un bel exemple de la batterie, qui sonne juste à chaque fois. Enfin, les samples sont plutôt pas mal et parfaitement maîtrisés, donnant le meilleur à la musique, avec pour preuve "Cure For The Itch", qui est la chanson instrumentale de l'album. Linkin Park aurait dû garder cet album pour exemple.

0 Commentaire

1 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ CrystalBeauty

23 Mai 2010
12/20

Groupe très controversé, particulièrement depuis la sortie de Meteora (considéré comme un sous-clone de Hybrid Theory), Linkin Park s'est fait un nom dans le milieu du "neo metal" avec ce premier album.
Chester et sa bande nous offre donc un fourre-tout musical, pas désagréable au final malgré des défauts évidents.


Linkin Park, c'est la définition pure et simple du "radio metal", des musiques dépassants rarement les 3 minutes 30, une structure pré-défini organisé en alternance "couplet-refrain" et des instrus simplistes, laborieuses parfois mais accrocheuses. Aucun instrument n'est mis en valeur plus qu'un autre, la basse donne l'effet d'un éternel brouhaha servant uniquement à définir un rythme à la chanson, la batterie s'en sort mieux même si l'évidence d'un manque de technicité et de recherche dans les compos est là, rassurez-vous, chaque musique se démarque quand même de l'autre.
Mais le point intéressant réside dans le chant, Chester s'occupe des parties chanté/crié tandis que Mike Shinoda s'occupe des parties rappé ... le résultat est plutôt convaincant, on fredonne rapidement les paroles, les refrains sont bien élaborés, la recette opère.
Certains sons se démarquent des autres, notamment Papercut, qui présente la particularités de combiner les voix de Chester et Mike vers la fin de la musique, One Step Closer avec le fameux "Shut up when I'm talking to you" diablement efficace et A Place for my Head (certainement la meilleure de l'album).
Après une première écoute de l'album, selon notre expérience dans le metal, on se dit, catégorie néophyte :"Ce groupe est génial ! C'est le meilleur !!" ou catégorie plus expérimenté :"Mouais, bof" ou "c'était NUL".
Difficile en effet d'être objectif devant un tel album, on peut reconnaitre tout de même qu'Hybrid Theory est un bon tremplin si on veut se lancer dans le metal, mais que son intérêt devient vite limité pour les initiés.
A noter aussi qu'il est certainement le seul album de LP qui mérite une écoute attentive, les autres sont presque un foutage de gueule.


En conclusion, résultat mi-figue mi-raisin, on a d'un côté 12 morceaux (cela varie selon l'édition de votre album) énergique, qui se démarque bien, mais d'un autre côté un vilain air de déjà-vu brouillon. Ne vous attendez à aucune prouesse technique, ni réelle originalité mais plutôt à un album qui se laisse écouter pour peu que l'on ne soit pas trop allergique au genre.

4 Commentaires

0 J'aime

Partager
Chab - 24 Mai 2010: J'adore Linkin Park et j'adore Hybrid Theory ! Mais, malgré tout, je trouve ta chronique plutôt "vrai" : Une certaines répétition de la même recette à chaque fois, et des instruments pas du tout mis en valeur !

=) Mais bon, des fois, on devient de vrais moutons et on adhère facilement :D

Petite chronique bien sympathique !
CrystalBeauty - 24 Mai 2010: Merci, j'ai vraiment accroché à Linkin Park à mes débuts et j'écoute encore maintenant (plus rarement mais bon). C'est vrai que dès que l'on commence un peu à creuser dans l'univers metal, on se rend compte qu'il y a tellement mieux. Merci encore pour ton commentaire !
Chab - 24 Mai 2010: Oui, tellement mieux, c'est sur ^^ Mais, j'écoute toujours LP, moins peut être, mais toujours :)

Silent_Flight - 26 Novembre 2010: Pour ma part, l'écoute de cet album est purement nostalgique, car musicalement c'est pauvre, le duo de chanteurs y est pour bcp dans le succès du groupe.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Ririss

11 Avril 2012

L'avènement du Néo Metal

Linkin Park est un groupe formé en 1996 principalement par la volonté de Mike Shinoda. Initialement appelés Xero, le poste au chant était occupé par Mark Wakefield, mais celui-ci est parti en quête de projets plus excitants malheureusement à cause de mauvaises tensions au sein du groupe. Le groupe a sorti une démo éponyme en 1997 avant son départ.

Chester Bennington a été remplacé et ils ont vite sorti un EP intitulé Hybrid Theory, qui sera également leur nouveau nom de groupe. Ils ont ensuite été signé à la Warner, et celle-ci leur ordonna de changer à nouveau de nom. Les membres ont d'abord hésité sur Lincoln Park, mais ont enfin décidé de Linkin Park.

Le groupe est ensuite entré en studio en Mars 2000 aux NRG Recordings pendant 3 mois. Le résultat en resort d'une galette intitulée Hybrid Theory, référence à la fusion des genres Hip-Hop et Metal. La production de Don Gilmore y est ici très soignée, ce qui ne cache aucune surprise étant donné les attentes de la maison de disque.

Hybrid Theory est un album facile d'accès, possédant beaucoup de qualités séduisantes qui n'étaient pas particulièrement disposées à l'époque de l'avènement du Néo Metal, de part l'utilisation d'un chant rap et d'un chant standard qui envoie des duels de chants particulièrement entrainants. Hybrid Theory Lâche un Néo Metal teinté de Metal Alternatif et de Hardcore. Les influences Hip-Hop y sont souvent retrouvées, à l'image du pont énorme et explosif de One Step Closer ou encore de l'interlude Cure for the Itch. Les parties chant et rap y sont extrêmement bien soignées et diversifiées, comme sur Forgotten ou encore By Myself.

Linkin Park représentera toujours pour moi un petit quelque chose dans le métal, et comme beaucoup d'entre nous. C'est surtout celui-ci qui m'a fait entrer dans ce grand gouffre. Le groupe écoulera plus de 24 millions d'exemplaires de cet album à ce jour, ce qui détient le record de l'album de métal commercial le plus vendu de ce siècle.

3 Commentaires

0 J'aime

Partager
Celldweller55 - 11 Avril 2012: J'aime beaucoup cet album et le suivant, mais la suite je passe...
Ririss - 12 Avril 2012: C'est la même pour moi et la majorité des fans puristes aussi, le groupe s'est trop perdu dans des genres trop différents... Surtout A Thousand Suns qui, soyons d'accord, est nul de chez nul et n'apporte rien.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ kiss33

09 Mai 2012

un groupe de néo qui ne ressemble pas aux autres

J’écris cette chronique en faisant abstraction de tout ce qui s’est passé depuis la sortie de cet Hybrid Theory, bien que ce dernier ait reçu une très bonne note. En effet, cela paraît difficile vu toutes les critiques qu’a reçues Linkin Park (ex Xero et ex Hybrid Theroy par ailleurs) par les « metalleux » et les éloges que les jeunes fans de rap leur ont fait depuis leurs derniers albums. Mais je l’ai dit et je m’y tiendrai…

Niveau rap metal, le nom qui vient forcément à l’esprit est RATM, groupe que par ailleurs j’apprécie mais qui n’a absolument rien à voir avec ce qu’est Linkin Park, un groupe de néo qui ne ressemble pas aux autres (Disturbed, Korn, SOAD…). Les groupes de néo les plus connus sont d’ailleurs en général propriétaires d’un style unique facilement identifiable.

Niveau musique, cet album nous livre des morceaux de très bonne facture, avec un accompagnement combinant musique électronique et riffs entraînants, un chant qui alterne les couplets en général rapés ou clairs et un refrain vraiment accrocheur. Tout cela fait donc penser à un néo alternatif d’un niveau assez élevé.

Tous les morceaux suivent ce schéma à l’apparence assez simple, et ce qui fait la richesse de Linkin Park c’est le mélange de deux mondes très différents : la « musique de jeunes », plus accessible, telle le rap, et le metal (qui peut être pour les jeunes aussi, d'ailleurs!).

Ce premier opus est marqué aussi par la rage que les paroles criées peuvent apporter, Hybrid Theory peut être considéré comme un album de metal à part entière, un metal à la fois électro et alternatif qui permet de s’évader des écoutes habituelles vraiment metalliques voire pour d'autres du simple rap, qui a permis à certains de découvrir Linkin Park et ensuite de s’initier au metal - tout est possible!

En tout cas, chapeau à Linkin Park pour ce premier album qui m’a littéralement transporté !

19/20, le seul bémol étant l’instru « Cure for the Itch » qui, bien que pas désagréable, est en deçà du reste, excellent pour ma part !

1 Commentaire

0 J'aime

Partager
Game_system - 03 Octobre 2014: Excellente chronique qui transmet le même ressenti que j'ai envers cet incroyable album qui est et restera une référence absolue du néo-metal ainsi que l'un des albums qui m'a le plus influencer de ma vie. Linkin Park, c'était du lourd, du très lourd.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire