Meteora

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Linkin Park
Nom de l'album Meteora
Type Album
Date de parution 17 Mars 2003
Produit par Don Gilmore
Enregistré à NRG Recording Studios
Style MusicalNéo Metal
Membres possèdant cet album911

Tracklist

1. Foreword 00:13
2. Don't Stay 03:08
3. Somewhere I Belong 03:34
4. Lying from You 02:55
5. Hit the Floor 02:44
6. Easier to Run 03:24
7. Faint 02:42
8. Figure.09 03:17
9. Breaking the Habit 03:16
10. From the Inside 02:55
11. Nobody's Listening 02:59
12. Session 02:24
13. Numb 03:07
Total Playing Time 36:26
Bonustracks (iTunes and Korean Tour Edition)
14. Lying from You (Live LP Underground Tour 2003) 03:04
15. From the Inside (Live LP Underground Tour 2003) 02:55
16. Easier to Run (Live LP Underground Tour 2003) 03:22
Total playing time 45:53
DVD (Tour Edition)
1. Somewhere I Belong 03:44
2. Faint 02:56
3. Numb 03:06
4. Breaking the Habit 03:18
Total playing time 13:04

Chronique @ NeoBaBa

12 Fevrier 2009
Meteora fait partie de ce genre d'albums que l'on adule et que l'on encense lorsque l'on manque véritablement de connaissances musicales. Ainsi, on se met à écouter ce disque en boucle, persuadé d'avoir trouvé le messie musical...

Mais force est de constater qu'au bout d'un certain temps (et de nouvelles découvertes musicales), cet album perd vraiment sa capacité à charmer comme il pouvait le faire par le passé. Certes, il n'est pas désagréable pour autant, mais bon, c'est très fadasse et formaté tout ça quand même. Autant Hybrid Theory est encore assez sympathique à écouter, autant Meteora n'est rien d'autre qu'un album tremplin, qui permet de s'ouvrir à d'autres styles métalleux, que l'on adule à 12, 13 ans, mais qui lasse très rapidement...

Rentrons donc dans le vif du sujet. On à là une galette bourrée de titres sympathiques en soi. C'est bien produit, le son est nickel et les 2 chanteurs (un qui assure les parties rap et l’autre les parties plus mélodiques ) n’ont rien à se faire reprocher au niveau de leurs voix respectives. Le problème, c'est que les chansons de l'album semblent être des remixs d'Hybrid Theory, en moins bien et en (bien entendu) moins surprenants. C'était justement cela la force de Linkin Park sur leur premier album, c'était nouveau, frais, accessible et plein de bonnes idées. Ici, c'est EXACTEMENT la même recette que sur le précédent opus. Quasiment rien n'a changé. Toujours les mêmes types de riffs, les mêmes types de rythmes. Il est donc normal que la sauce ne prenne pas vraiment. Quelques titres un peu bourrins, très Neo Metal moyen (Don't Stay, Figure 09...), d'autres titres qui le sont moins, davantage mélodiques (Numb, Easier to Run... )...mais absolument pas originaux, entendus et réentendus (notamment avec des groupes comme Papa Roach, Crazy Town ou Limp Bizkit) et laissés en musique de fond. Un album qui s'écoute d'une traite, mais qui s'oublie aussitôt, et qui s’avère bien trop monotone pour plaire véritablement...

En réalité, c'est sur les morceaux non Metal que Linkin Park réussit le mieux sur ce disque. Breaking the Habit et Session, deux titres Electros mais qui,pourtant, passent vraiment bien et ne s'avèrent pas être putassiers, bien que Nobody's Listening, morceau exclusivement Hip Hop, s'avère être agaçant. Faint, quand à lui, est le seul titre "violent" de la galette, le seul à être surprenant et original, tout en restant terriblement (peut-être même un peu trop) Neo Metal. Mais 3 songs pour sauver un album d'une dizaine de titres, c'est peu.

Un album trop facile, trop formaté (aucune chanson ne dépasse les 4 minutes) et trop monotone, rentrant dans une oreille et ressortant aussitôt par l'autre. OK, c'est sympathique, mais c'est quand même très faible. Et ça ne vaut pas le coup de s'y intéresser si l'on connaît déjà Hybrid Theory. Et encore moins quand on a déjà ne serait ce qu'un peu d'expérience en matière de Metal...

9 Commentaires

13 J'aime

Partager

TheWhiteCrow - 10 Mars 2010: Je suis assez d'accord avec la chronique. J'ai été très fan du groupe à 13 et maintenant je rend compte du gout fade de ce groupe...
PoCBnui - 01 Septembre 2010: J'avoue que j'étais un grand fan des "LP" avant, que leur premier opus m'avais enchanté (surtout qu'au début je n'avais que Reanimation, donc j'étais content d'entendre les originaux et c'est avec ça que je suis entré dans le metal) Mais j'avais aussi adoré celui-ci.
Même si maintenant j'écoute plus tellement Linkin Park, j'le trouve toujours sympa, et entrainant pour certains trucs (Bon je suis assez néo aussi, donc voilà^^)

Ce que je trouve dommage, c'est que le groupe ait commencé à couler après cet album. Ils auraient pu rester un bon groupe. Ils auraient pu...
Ezechielle - 21 Mars 2011: Excellente review! Et comme ça a été dit plus haut, ta description du sentiment laissé par ce genre d'album est on ne peu plus juste! Je suis en train de le réécouter (après des années d'abandon..) et c'est très précisément ce que je ressens... J'aimerais pouvoir l'apprécier avec des oreilles innoncentes, comme autrefois... :p
NeoBaBa - 29 Mai 2011: eh oui mais l'innocence nous a quittés hélas !! ^^
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ Ririss

13 Avril 2012

Météore dans la discographie Linkin Parkienne ?

Suite au succès commercial d'"Hybrid Theory", Linkin Park entame une tournée d'environ 300 concerts. La popularité du morceau "In The End" propulsera le groupe dans le panthéon du Néo Metal.

Néanmoins, à cause de la tournée gigantesque. Le groupe s'accorde une très petite pause. Et pour faire patienter les fans, il sort un album médiocre de remixes d'"Hybrid Theory", intitulé "Reanimation" qui est sorti dans la foulée de leur tournée. Ce disque a toujours été boudé par les fans, étant donné qu'il ne sert strictement à rien à part faire durer l'attente de plus en plus grande du prochain album.

Le groupe rentre à nouveau en studios en avril 2002, pour n'en sortir qu'en décembre 2002, ce qui peut promettre un album plus travaillé. Celui-ci a encore été produit par Don Gilmore, mais il office à présent au rôle de co-producteur. A présent, le groupe est désireux de se produire lui-même.

L'album sort en mars 2003 une semaine après la sortie du single "Somewhere I Belong", qui suscite une attente à présent insoutenable des fans, même si le morceau n'aura pas fait grand bruit dans les charts. Il s'intitule "Meteora", faisant immédiatement penser aux monastères des météores situés au nord de la Grèce.

"Meteora" nous assène d'un Néo Metal plus brut que le précédent opus, En effet, les guitares de Delson et Shinoda font exploser un son bien plus cru, à l'image du morceau d'ouverture "Don't Stay". Les guitares sont maintenant teintés d'un gros Metal Alternatif, à l'opposé du premier album qui dégageait une atmosphère beaucoup plus Néo.

Enfin, l'album ne marque pas de grand changement par rapport au précédent, plusieurs morceaux peuvent être identifiables et comparés à celui-ci, comme "Don't Stay" qui fait indéniablement penser à "One Step Closer", ou encore "Easier To Run" qui remémore les riffs planants de "Crawling". Les parties chant/rap sont toujours ici exploités du même ton que sur "Hybrid Theory". Le morceau "Breaking the Habit" proposera néanmoins une facette inconnue du groupe, délaissant les guitares grasses pour un Rock Electro atmosphérique.

N'héritant pas du succès commercial et populaire du premier album, "Meteora" reste quand même un disque populaire avec le succès immédiat du morceau "Numb". A noter que l'album était accompagné d'un making of. Plusieurs morceaux feront des apparitions dans des bandes originales de films.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ guitarboss25

04 Juillet 2006
Voici le premier album "metal" que j'ai écouté de ma vie. C'est pour moi une sorte d'initiation au rock/metal. Ceci peut paraître normal parce que c'est un style énormément commercial et proche de la musique pourrie qui peut sortir maintenant (c'est sûrement pour ça que je me suis bien lassé de Linkin' Park).

On commence par une intro qui s'appelle "Foreworld". Ce sont des percussions qui se finissent par une vitre qui se casse pour enchaîner le morceau suivant : "Don't Stay". Il y a peu à dire sur cette chanson. Ensuite, on enchaîne avec "Somewhere I Belong". C'est le premier single issu de l'album. Pour l'instant, l'album est parti sur des morceaux bien accrocheurs.

On poursuit avec un morceau qui sonne un peu hip-hop, "Lying from You". Ensuite, c'est "Hit The Floor". L'ambiance se métamorphose totalement à l'arrivée de "Easier To Run". Tout devient alors calme. Mais ceci ne restera pas calme pour longtemps puisque le morceau est suivi de "Faint", une chanson bien dure. On reste dans l'ambiance avec "Figure 09", puis on arrive à "Breaking the Habit", dans un ton carrément électro !

Enfin, voici une chanson qui vaut le coup : "From the Inside". Par contre, juste après, c'est inpardonnable ! "Nobody's Listenning" est juste un morceau de hip-hop !!! Ensuite, c'est "Session", une partie instrumentale sur laquelle le DJ fait la quasi totalité du boulot.

Pour finir, ce qui sauve l'album, c'est la chanson incontournable "Numb". Heureusement qu'elle est est là, puisqu'elle finit l'album en beauté.

Cette chronique est peu développée, simplement parce qu'il n'y a rien à dire : ce n'est que de la musique sans fantaisie. C'est bien de commencer par le néo quand on veut se lancer dans le metal, mais quand on décide d'aller loin, on se lasse très vite de ce style...

0 Commentaire

2 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Postfucking

25 Mars 2010
Linkin Park, un grand groupe pourtant ! Mon 1er album que j'eu fut Minute To Midnight avec, en parallèle, le 1er album de Mika (et oui, quand on est petit on ne sait pas forcément ce qui nous attends). J'ai écouté Linkin Park Theori aussi, et je suis complètement d'accord que ce "Meteora" est moins bon MAIS il est reste que l'on écoute Linkin Park ! Pour moi, cet album reste toujours bon à écouter de temps en temps , pour se remémorer un peu ce qu'a fait notre cher Linkin Park. Cet album m'a beaucoup plt pour tout vous dire! Linkin Park n'est pas vraiment un groupe de "néo metal" dans cet album, plus un groupe de rock alternatif à mon goût .

Cet album est attaqué par Foreworld qui dure que 14 secondes (j'avoue que je ne vois aucun intérêt à ce morceau) suivi de Don't Stay que l'on pourrait croire que c'est "metal" sur le refrain. On continue avec Somewhere I Belong que j'adore, ce n'est pas vraiment metal tout ça! La suite contient Lying from You qui m'a fait un drôle d'effet au début, Chester est plus agressif sur le refrain quand même , Hit the Floor qui, comme son nom l'indique, nous fait redescendre au sol !! Et puis , d'un coup , l'atmosphère change, Easier to Run est plus "seul" et plus calme que je trouve que nous changeons d'atmosphère. Mais on reviendra vite à l'univers de l'album avec Faint que je trouve superbe aussi. Figure 09 ? Je ne sais pas vraiment ce que ça veux dire, mais ça sonne bien quand même ! Après on tombe sur Breaking My Habit, qu'est ce que un morceau pop fait dans un album comme celui-ci ?? On ne le saura sans doute jamais. Attaquons-nous à From the Inside que je trouve juste génial, ce morceau est vraiment bien fait! Noboddy's Listenning est plus un morceau d'électro que de rock ou autre chose! en plus les paroles ressemblent vraiment à du Rap ! On arrive aux 2 derniers morceaux, Session est plus un épilogue électro du DJ qui sonne bien mais pourquoi trouve-t-on Numb après? ça ne tombe pas très juste !

Pour moi , cet album a été trop médiatisé. Il y a au moins 5 ou 6 chansons qui sont passées à la radio et/ou ont un clip. Ce qui fait que Linkin Park a fait cet album plus pour le fric que pour nos oreilles...

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Daaru

29 Mars 2011

Hybrid Theory² ?

Meteora.. Un nom d'album original, pour un groupe original, pour un album l'étant bien moins que son prédécesseur.
Linkin Park a voulu jouer la carte du néo métal comme on l'aime, des bonnes guitares bien saturées, des couplets rapés, des refrains chantés et hurlés, une sauce qui a repris malgré un manque certain de créativité notamment sur des morceaux comme figure 09.

Foreword nous lance sur Don't Stay, une musique bien métal, dans la même lignée que One Step Closer, mais qui semble plus travaillée. Somewhere I Belong suit et semble illuminer l'album avec sa mélodie simple mais accrocheuse. Lying from You et Hit the Floor s'enchaine de manière plus insipide, on y retrouve un concentré de violence instrumentale et quelques détails intéressants comme les couplets de Hit the Floor. Easier to Run semble être la " Crawling" de l'album et je lui reprocherai sa similarité à cette dernière un peu trop flagrante. Faint vient ensuite, et c'est un morceau rapide, agité, dynamique, qui nous cogne de plein fouet! Comment ne pas être entrainé? Figure 09 déçoit forcément apres une telle musique et aussi à cause de sa platitude, avec sa mélodie laborieuse et ses guitares aux airs de déjà vu.
Breaking the Habbit, très créative, nous offre une bonne surprise, et repose de la violence des compositions précédentes. Et là un des gros "monstres" de l'album, From the Inside : ce qui me séduit le plus dans cette musique, c'est le rythme général superbement appuyé avec le chant. Nobody's Listening suit, un morceau conçu pour plaire mais assez agaçant à la longue, surement du à la répétition trop fréquente des mêmes couplets au fur et à mesure que la chanson avance. Session remonte le niveau! Superbe composition instrumentale, que dire d'autre? elle semble nous préparer à Numb qui est le "flop" de l'album à mon gout, aux cotés de Figure 09. Une chanson conçu pour le porte feuille et non pour l'oreille, voilà mon point de vue.

On ne peut pas reprocher à LP d'avoir utilisé la même recette du succès : ne sommes-nous pas déçu si souvent par des groupes ne sachant conserver leur fraicheur des débuts? Linkin Park s'est renouvelé et a tenté de conserver son originalité tant bien que mal, et le succès est au rendez-vous, grâce à des pistes audacieuses telles que Breaking the Habbit qui à mon gout symbolise le changement par rapport à Hybrid Theory, mais, comme pour un film, on est souvent déçu par la suite d'une première brillante. Ne soyons donc pas trop sévère, cela reste un album de qualité à ne pas négliger.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire