Hate Them

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Darkthrone
Nom de l'album Hate Them
Type Album
Date de parution 10 Mars 2003
Style MusicalBlack Metal
Membres possèdant cet album245

Tracklist

Re-Issue in 2012 by Peaceville Records
1.
 Rust
 06:45
2.
 Det Svartner Nå
 05:37
3.
 Fucked Up and Ready to Die
 03:44
4.
 Ytterst I Livet
 05:25
5.
 Divided We Stand
 05:18
6.
 Striving for a Piece of Lucifer
 05:31
7.
 In Honour of thy Name
 06:27

Durée totale : 38:47


Commentaire @ Necroreaper

09 Fevrier 2009
Dark throne est de retour après un plague wielder s’éloignant du côté true black metal de ses débuts. Avec Hate Them, ces pionniers du black metal norvégien revienne avec un pur concentré de haine et de sentiment noir et donc avec leur true black metal d’antan. Cet album aurait pu se trouver entre a blaze in a northern sky et Under a Funeral Moon et donc il se nourrit des ambiances malsaines de a blaze et de la rapidité de under mais aussi du meilleur du cultissime et controversé Transilvanian Hunger.
Dot. d’une production plus que moyenne la musique se compose de riffs de guitare pesant et crus même si des fois on privilégie le côté atmosphérique caractéristique du black.
La batterie est, comme à son habitude, un peu en retrait par rapport au reste et est particulièrement rapide grâce à des mid tempos énergiques et puissants surplombés de blasts qui transforment leur musique en de véritables hymnes à la guerre. Les vocaux du misanthropique nocturno culto sont toujours aussi haineux et criard mais bon c’est quand même lui qui incarne le parfait hurleur de black metal tout de même.
Textuellement on a droit à des textes misanthropiques, nihilistes et sataniques à l’image de « fucked up and ready to die » un morceau très rentre dedans.
Bref, c’est un monument de true black metal produit par des monument du black metal qui se dresse devant vous pour vous infliger une ultime torture de l’ame.

0 Commentaire

1 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire