Fate of Norns

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Amon Amarth
Nom de l'album Fate of Norns
Type Album
Date de parution 06 Septembre 2004
Produit par Berno Paulsson
Enregistré à Berno Studio
Style MusicalDeath Mélodique
Membres possèdant cet album916

Tracklist

DISC
1. An Ancient Sign of Coming Storm 04:38
2. Where Death Seems to Dwell 04:58
3. The Fate of Norns 05:58
4. The Pursuit of Vikings 04:30
5. Valkyries Ride 04:57
6. The Beheading of a King 03:24
7. Arson 06:48
8. Once Sealed in Blood 04:50
DVD (Limited Edition)
Recorded live at Grand Rokk, Reykjavik, Iceland, 05/03/2004
1. Death in Fire 04:54
2. The Last with Pagan Blood 05:39
3. For the Stabwounds in Our Backs 04:56
4. Masters of War 04:35
5. The Sound of Eight Hooves 04:50
6. Bloodshed 05:13
7. Versus the World 05:22
8. Victorious March 07:58
Total playing time 1:23:30

Chronique @ ChainsawMassacre

05 Fevrier 2012

Nos vikings ont l’air bien décidés à nous en mettre plein les esgourdes...

Deux ans après le terrible « Versus the World », Amon Amarth revient avec son 5ème album, sorti sous le label Metal Blades Records, j’ai nommé « Fate of Norns ». Le Line Up n’a pas bougé d’un poil, on y retrouve le charismatique Johan Hegg au chant, la paire Olavi Mikkonen/ Johann Soderberg aux guitares, Fredrik Andersson à la batterie et Ted Lundstrom à la basse.

Nos vikings ont l’air bien décidé à nous en mettre plein les esgourdes tout le long de l’album et ça commence très bien avec « An Ancient Fate of Norns Of Coming Storm » et ses riffs en béton armé, donnant une impression de toute puissance. Après ce terrible morceau, Amon Amarth calme le jeu, et nous sert une chanson plus posée, laissant de côté sa hargne et faisant place aux émotions fortes que procure la deuxième piste. Pour suivre, comment ne pas citer l’éponyme, un hymne viking qui nous emmène directement sur le champ de bataille, la hache à la main, avec sa mélodie subtilement placée, qui fait mouche à chaque écoute : une merveille.

Place maintenant au tube du groupe, « The Pursuit Of Vikings », où Johan Hegg déploie là toute sa hargne et son cœur en alternant voix aigüe et voix grave, accompagnées de leur mélodie restant ancrée dans notre tête pour longtemps. Le morceau qui dévoila Amon Amarth au grand public.
La basse fournit aussi un bon travail notamment sur Valkyries Die. Chaque titre a son charme, mention spéciale à « Arson » qui nous laisse rêveur, et son solo qui nous achève en beauté.

En parlant de solo, le reproche que je ferais à cet album, est justement le manque cruel de solos, qui auraient été très bénéfiques, on pourrait aussi reprocher au groupe un manque de prise de risques, restant dans des constructions de morceaux assez basiques. Un manque de diversité est aussi à noter tout au long de l’album.

Malgré ces quelques points négatifs, Amon Amarth nous livre là un très bon album de Death Mélodique se terminant sur un morceau très dynamique et entraînant où il est difficile de ne pas scander le refrain bigrement accrocheur.

Fates Of Norns aurait pu donc devenir un incontournable, l’album en avait tous les atouts, mais il garde quand même une place de choix dans la très bonne discographie du groupe.


ChainsawMassacre

10 Commentaires

10 J'aime

Partager

Dromedario - 07 Fevrier 2012: C'est vrai que la chanson éponyme est une tuerie, je m'en lasse pas..
metaleu35 - 11 Fevrier 2012: Je me lasserai jamais de Poursuit of Vikings.... Surtout depuis que je l'ai vu en concert ! :)
18/20
bellz - 30 Octobre 2012: Comme sur tous les albums du groupe, il n'y a vraiment rien à jeter. Alors c'est sur, l'évolution n'est jamais bien flagrante, mais quand on arrive à ce niveau de qualité et de régularité dans l'excellence..chapeau messieurs !
PhuckingPhiphi - 28 Décembre 2014: Merci pour cette chronique d'un album que je n'avais pas et que Papa Noël vient de déposer au pied du sapin ;)

Une remarque cependant : tu dis que le titre éponyme nous emmène en pleine bataille, ce qui n'est en réalité pas vraiment le cas, puisqu'elle parle de la main tragique des Nornes qui arrache à un Viking son jeune fils de six ans. Même si la mélodie reste indiscutablement guerrière, c'est donc plus une chanson triste sur le deuil et la douleur de perdre un enfant qu'un hymne au combat et aux faits d'armes.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Kivan

21 Septembre 2004
Décroché votre hache du mur, renfilé votre cotte de maille et mettez les drakkars à l’eau… Amon Amarth est de retour pour un nouvel album… un nouveau recueil d’hymnes et de louanges à la guerre.
Je m’emballe un peu, mais à peine le cd en route on reconnaît la touche des maîtres vikings, toute cette puissance contenue, toute cette rage palpable et cette violence intrasèque, car « An Ancient Sign Of Coming Storm » qui ouvre l’album est incontestablement dans le style monstrueux de « Versus the World ».
Alors inévitablement la question surgie « Mais alors, Fate of Norns est-il aussi excellent que Versus the World ? ».
Je répondrais qu’il s’agit là d’une opinion purement personnelle, car ce nouvel album d’Amon Amarth semble suivre une certaine évolution du groupe, et ne se situe pas exactement dans l’exacte lignée de ces prédécesseurs.
L’album sonne en effet beaucoup plus mélodique, un brin moins lourd et puissant que VS the world, et un brin moins violent que The Crusher (qui reste donc à ce jour l’album le plus violent du groupe).
Fate of Norns sonne donc l’apologie des mélodies exceptionnelles, un peu plus proche des origines black metal du groupe, avec des rythmes très mid-tempo, il prend la pari de privilégier l’atmosphère et l’ambiance guerrière, typiquement viking, et qui de ce côté-là est une pleine réussite, d’autant plus que la production est tout simplement énorme, et donc le son monstrueux…
Donc une fois de plus une excellent réussite pour un groupe aussi mythique que Amon Amarth, qui non seulement comble toutes les attentes de leurs fans, mais en plus, réussissent à évoluer et affiner leur style redoutable : ce death puissant et lourd comme seul eux savent le faire…

10 Commentaires

11 J'aime

Partager

dyingPunisher07 - 27 Mars 2010: Je suis daccord avec vous tous!!! Amon nous montre que on peut être un gros bourrin de viking tout en allant dans les mélodies toute fois très nordiques, du grand art comme vous dites ''The Pursuit of Viking'' en est la preuvre par son riff sublime!!!

STAY METAL!!!
coldbeer - 29 Juin 2011: L'un des meilleurs albums de death mélo que j'aie entendu!
Mention spéciale à The Poursuit Of Viking dont le riff demeure inscrit au patrimoine des riffs qui restent le plus en tête et surtout le plus longtemps.
Jacky_Doussot - 14 Janvier 2012: L'album le plus faible du groupe, à mon humble avis: hormis "Where Death seems to dwell" et "Arson" qui explorent plus avant le registre Death mélo d'Amon Amarth, le reste transpire la facilité. Attention, je ne dis pas que ce n'est pas bon, simplement, et Johann Hegg le dit d'ailleurs, les compos ne sont pas très travaillées, écrites un peu à la va-vite. Ce qui ne sera pas le cas avec son successeur, l'excellent With Oden on our Side...Malgré sa relative simplicité, "The Pursuit of Vikings" demeure avec le plus récent "Guardians of Asgard" un des hymnes fédérateurs des Einherjars du Wardeathmetal...
Leopoldine - 07 Fevrier 2012: Voyages voyages...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire