Fandango !

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe ZZ Top
Nom de l'album Fandango !
Type Album
Date de parution 1975
Style MusicalRock Sudiste
Membres possèdant cet album212

Tracklist

Re-Issue in 2006 by Warner Bros. with 3 bonustracks
1. Thunderbird (Live) 02:49
2. Jailhouse Rock (Elvis Presley Cover)(Live) 01:56
3. Backdoor Medley (Live) 09:23
4. Nasty Dogs and Funky Kings 02:42
5. Blue Jean Blues 04:42
6. Balinese 02:37
7. Mexican Blackbird 03:06
8. Heard It on the X 02:23
9. Tush 02:14
Total playing time 31:52
Bonustracks
10. Heard It on the X (Live)
11. Jailhouse Rock (Live)
12. Tush (Live)

Chronique @ NeoBaBa

25 Janvier 2009

Et voilà une nouvelle perle dans la discographie des trois bluesmen d'El Paso.

On est en 1975. Après un " Tres Hombres " disque de platine, voici un " Fandango! " disque d'or. Bref, un succès assez fulgurant, et qui ne cessera d'augmenter pour les 3 texans. Mais nous ne sommes pas ici pour parler business et marketing. On a là un album assez génial. Pas spécialement complexe, pas spécialement réfléchi, mais c'est justement ça la force de " Fandango! ". Un album plutôt simple mais diablement efficace ! L'album est divisé en deux parties. On commence par trois titres live. Première chanson, " Thunderbird ", dans la plus pure veine des ZZ Top ; énergique. Vient " Jailhouse Rock ", reprise d'Elvis Presley rondement bien menée. Et enfin, dernier morceau live, liée à la précédente, où le batteur nous fait montre de son endurance remarquable, et le chanteur aussi par la même occasion ( essayez de tenir aussi longtemps que lui en chantant " Kappalla Kappalla Kappalla... ", juste pour voir ! ). Puis vient la seconde partie de l'album, la partie " studio ". L'énergie présente en début de CD est cette fois-ci relayée au second plan, au profit d'une ambiance plus bluesy et de riffs un peu plus recherchés. On a tout de même droit aux titres " Nasty Dogs And Funky Kings " et " Heart it on the X " , d'une puissance très communicative. Mais des titres tels que " Balinese " ou " Tush " jouent plus sur l'accent hard-blues dont était imprégné le groupe à ses débuts.

Mais la plus grosse surprise est certainement la ballade blues intitulée " Blues Jean Blues ". Il fait chaud, terriblement chaud ! On se croirait au Texas, dans le désert, tant il fait chaud ! Une impression, un ressenti, une ambiance qui s'empare de l'auditeur. D'une chaleur pesante, suintant de toutes parts, elle nous plonge dans une léthargie, due bien évidemment à la chaleur suffocante qui s'empare de la pièce. Rarement une chanson m'a plongé de manière aussi réaliste dans une ambiance aussi précise, et encore moins des chansons de blues, provenant de hard-rockeurs surdoués... Bref, ZZ Top nous livre là un autre album génial, sans aucun titre à jeter, sans défauts particuliers. Bref, un album indispensable. Mais à vrai dire, à quoi pouvions-nous nous attendre de la part d'un des mythes du Rock 'N' Roll ?

3 Commentaires

9 J'aime

Partager
 
GLADIATOR - 25 Janvier 2009: Perso , j'ai toujours trouvé cet album trop court , et le "Backdoor Medley" très chiant . Toutefois , 8 des 9 titres présents sont des classiques du groupe , et n'ont pas pris une ride . Sois prudent quand tu affirmes que la version de "Jailhouse Rock" présente ici est meilleure que celle du King . Il faut comparer ce qui est comparable !

Quel dommage que le groupe n'ai pas conservé son style , en nous infligeant à partir d'Eliminator , un Hard-Rock "customisé" sans grand intérêt .

Cet album a été reédité avec des titres "live" en bonus . Indispensable aux fans du trio barbu .


tonio - 25 Janvier 2009: J'ai toujours regreté que Fandango ne soit pas uniquement composé de titres studio, car je trouve les live moyennement embalants. Par contre, les titres studio, houa ! De la finesse, du punch, une sensibilité plus que touchante, de très grands titres que j'écoute depuis un sacré paquet d'années... Mes morceaux preférés avec ceux du divin Degüello. Bordel que j'aime le ZZ Top des années 70... Merci pour la kro !
ZazPanzer - 22 Mai 2010: Tout pareil ! Je zappe toujours la partie live pour déguster directement le dessert. Énormes titres studio !
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ zvlorg

12 Juin 2010
Pour succéder au légendaire Tres Hombres, ZZ Top a choisi un mode opératoire qui semblait désuet depuis quelques années, l’album moitié live/moitié studio, très en vogue dans les années 60 (avec le fameux Wheels Of Fire de Cream). Si la musique du trio, malgré un côté roots texan fort, a toujours baigné dans le hard rock, l’intensité et la puissance sonore sont ici sensiblement augmentés et font de ce Fandango l’album le plus « bourrin » du groupe, certains critiques ayant même parlé de heavy blues.

La partie live s’ouvre sur le séduisant et imparable Thunderbird, dans un esprit rock ‘n’ roll on ne peut plus affirmé et d’une intensité déjà énorme, laissant place ensuite à la reprise du grand classique Jailhouse Rock, rendu célèbre par Elvis Presley. Si ce titre a été repris maintes fois depuis la fin des années 50, il est ici vraiment sublimé par l’efficacité et la puissance rythmique du double Z qui le marque incontestablement de son empreinte (seul Queen réussira quelques années plus tard à jouer Jailhouse Rock avec une telle intensité). La partie live se conclut par le spectaculaire Backdoor Medley, long de plus de 9 minutes et empruntant un morceau de Mellow Down Easy de Willie Dixon. Durant ce medley, le trio chauffe l’assistance avec une énergie incroyable, le batteur menant un rythme endiablé rappelant le skank beat des punks, c’est dire. Après une telle gifle, la partie studio se devait de frapper aussi fort en terme de puissance, et le groupe ne s’accorde aucun répit, balançant sans pitié des tueries hard blues soit survoltées et rapides comme Heard It on the X, soit plus lourdes et fracassantes comme Nasty Dogs And Funky Kings, qui n’est pas sans rappeler Just Got Paid, et où le jeu véloce et dynamique de Billy Gibbons fait merveille. Celui-ci sait aussi s’illustrer dans des domaines plus raffinés comme en témoigne le blues pur souche Blue Jean Blues, qui annonce fortement les albums d’un certain Stevie Ray Vaughan. Autre retour aux sources, Mexican Blackbird est un délicieux country rock bien texan qui se laisse savourer sans modération, et ce grâce à une mélodie classique mais efficace et une voix grave absolument irrésistible. L’album se conclut sur un nouveau grand classique, Tush, dont le riff est devenu, avec celui de La Grange, l’une des signatures du groupe, et où Gibbons se distingue de nouveau par son solo de grande qualité.

Synthétisant quasiment toutes les qualités de ZZ Top, y compris une présence sur scène hors pair, Fandango constitue un nouveau sommet de la première période du groupe, et demeure encore l’album le plus dévastateur et le plus lourd de leur carrière. Même si le côté roots, plus présent sur les 3 albums précédents, peut parfois manquer, l’efficacité et la férocité des titres proposés ici compense largement ce manque, d’autant plus que la face plus country blues refera surface dans la suite discographique du double Z.

1 Commentaire

4 J'aime

Partager
tonio - 14 Juin 2010: Pas mon album preféré des ZZ Top à cause de la moitié live que je trouve un poil lourdingue. Si on avait eu droit à un album complet de la trempe des fabuleuses chansons studio, là d'accord, on aurait frolé la perfection...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire