Rhythmeen

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe ZZ Top
Nom de l'album Rhythmeen
Type Album
Date de parution 1996
Labels RCA
Produit par Billy Gibbons
Enregistré à Ardent Studios
Style MusicalRock Sudiste
Membres possèdant cet album125

Tracklist

1. Rhythmeen 03:53
2. Bang Bang 04:28
3. Black Fly 03:31
4. What's Up with That 05:19
5. Vincent Price Blues 06:04
6. Zipper Job 04:14
7. Hairdresser 03:48
8. She's Just Killing Me 04:55
9. My Mind Is Gone 04:06
10. Loaded 03:47
11. Pretty Head 04:37
12. Hummbucking, Part. 2 05:13
Total playing time 54:08

Chronique @ dark_omens

14 Août 2013

Dans l'exact prolongement d'Antenna...

Nombreux sont ceux envisageant, de manière totalement injustifiée ou non, là n'étant pas la question, Eliminator (1983), Afterburner (1985) et Recycler (1990) comme une trilogie. En y réfléchissant sérieusement un instant, ce point de vue n'est pas insensé si l'on considère l'ensemble des éléments communs que partagent ces œuvres qui, exceptions faites, peut-être de la dernière se démarquant quelques peu des autres, sont bâties, plus ou moins, sur les mêmes schémas. Une théorie corroborée d'ailleurs par Antenna qui, quant à elle, constituent une fracture évidente avec ce triptyque dont d'aucuns vénèrent tant certains épisodes qu'ils pratiquent l'incessante, et fatigante, analogie de tout produit estampillé ZZ Top avec ceux-ci. Une spéculation concernant la césure, désormais, confirmé aussi par ce nouvel effort du trio texan, intitulé Rhythmeen, parfaitement dans la continuité de son prédécesseur direct et donc, lui aussi, parfaitement en rupture avec les trois autres cités préalablement.

Autant dire donc que ceux qui abhorrent l'aspect gras et Blues-Boogie du groupe, lui préférant cette facette Hard Rock plus lisse aux interventions électro plus modernes, seront ici, une fois encore, grandement déçus. Ils ne parviendront, en effet, pas à se satisfaire de ce nouvel opus où riffs épais et voix somptueusement rocailleuses siéent parfaitement les desseins de cette formation. Autant de caractéristiques qui donne tout leurs charmes aux séduisants Rhythmeen, Bang Bang, What's Up with That pourvu de délicieux prémisses d'harmonica, au superbe Vincent Price Blues agrémentée de guitares si sensuelles ou, par exemple, à She's Just Killing Me. Pas plus d'ailleurs qu'ils ne sauraient se contenter de Zipper Job ou de My Mind is Gone et de sa mélodie clairement inspiré par le morceau Pastime Paradise du génial Stewie Wonder (extrait de l'album Songs in the Key of Life (1976)) qui inspira aussi le titre Gangsta's Paradise à Coolio (titre apparu sur la Bande Originale du Film de John N. Smith (Esprits Rebelles (1995) et sur le disque éponyme du rappeur paru la même année). L'opus se clôt sur deux autres monuments dévolus à ces langueurs savoureuses aux accents évidents empruntés à ces arts aux idées noires si chers à Bo Diddley. Ces deux morceaux, Prettyhead et Hummbucking, Part 2, viennent magnifiquement conclure ce voyage dans ces contrés poussiéreuses du Sud profond.

Afin d'accompagner cette ambiance poisseuse et saturée pleine de lourdeurs enfumés, de filles faciles, de sulfureuses tentations, d'irrévérencieuses propositions et d'alcools forts frelatés, du moins c'est ainsi que l'on s'imagine l'univers créatif de ce trio, ZZ Top a pourvu ce Rhythmeen d'une pochette énigmatique. L'illustration aux couleurs rouille nous laisse entrevoir une réalité corrodée où une fiole étrange et crasseuse emplie d'un liquide tout aussi curieux et sale, étiquetée sommairement, est abandonnée.

Quoi qu'il en soit, la conclusion de cet article s'impose d'elle-même. Dans l'exact prolongement d'Antenna, ce Rhythmeen nous propose un ZZ Top qui a certes perdu de ce génie fulgurant qu'il possédait en d'autres temps mais qui continue de nous offrir un Heavy-Boogie-Blues très satisfaisant.

3 Commentaires

6 J'aime

Partager
tonio - 18 Août 2013: Si 4 ou 5 morceaux se montrent vraiment plaisants, le reste est malheureusement assez plat et répétitif. Un album en demi-teinte mais qui vaut largement plus que son successeur, l'abominable XXX dont tu ferras j'espère rapidement une chronique !
DaveFilth - 05 Août 2015: Malgré cela j'ai quand même envie de faire mon curieux et de l'écouter.
samolice - 08 Juin 2016: Merci pour la chro. Découvert l'album récemment. Trop long et inégal à mon goût pour ne pas me perdre un peu en cours de route. Mais quand même, ça groove toujours méchamment! Agréable donc à défaut d'être indispensable en ce qui me concerne.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire