Degüello

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe ZZ Top
Nom de l'album Degüello
Type Album
Date de parution 1979
Style MusicalRock Sudiste
Membres possèdant cet album226

Tracklist

1. I Thank You 03:23
2. She Loves My Automobile 02:22
3. I'm Bad, I'm Nationwide 04:45
4. A Fool for Your Stockings 04:15
5. Manic Mechanic 02:36
6. Dust My Broom 03:06
7. Lowdown in the Street 02:49
8. Hi-Fi Mama 02:22
9. Cheap Sunglasses 04:46
10. Esther Be the One 03:30
Total playing time 34:19

Chronique @ zvlorg

19 Juin 2010
Après près de 3 ans d’absence et une tournée gigantesque, ZZ Top revient en 1979 avec son 6ème album, qui aura la rude tâche de succéder à des monstres tels Tres Hombres et Fandango. Si ce dernier avait montré un groupe plus orienté hard rock, tout en restant dans sa tradition bluesy, Degüello lui prône le retour à un blues rock ‘n’ roll plus épuré, sans distorsion et soft dans l’ensemble. En bref le groupe met en pause les hymnes survoltés de la trempe des Tush ou Beer Drinkers & Hell Raisers et pose le jeu, ce qui donne un album tranquille, très axé sur le côté blues et les années 50, un cadeau du ciel en cette période propice à la disco.

Si Degüello ne contient pas de vrai tube, il est d’une cohérence implacable, chaque titre est un vrai récital dans son genre. She Loves My Automobile par exemple est un vrai bonheur, du bon rock ‘n’ roll à l’ancienne, assez soft au niveau son, comme dans les années 50-60. Hi Fi Mama est aussi dans ce rock ‘n’ roll roots, mais un peu plus énergique et efficace, du pur ZZ comme on l’aime. D’un autre côté on a des titres soft, avec un zeste de funk dans l’air, comme Cheap Sunglasses ou I Thank You, tranquilles, bien huilées, la guitare est frôlée pour obtenir ce son si délicat, un vrai bonheur. I’m Bad I’m Nationwide est un peu à la jonction du rock ’n’ roll et des titres soft, très bonne, elle fera partie des classiques du groupe, seul vrai titre qui s’est démarqué dans cet album très homogène. Le blues connait son heure de gloire avec l’immense et sublime A Fool For Your Stockings, hymne bluesy simplement génial et percutant, là c’est la grand classe. On termine avec la petite ballade Esther Be The One qui sonne très Clapton avec une mélodie et un refrain bien sympas, histoire de conclure cet album résolument hors du temps par un titre encore très roots.

Le retour des doubles Z ne s’est pas fait n’importe comment, loin d’assumer son rôle prédominant dans le monde du rock, le groupe préfère offrir à ses fans un album qui fait un grand pas vers les années 50-60, sans trop se prendre la tête sur les ventes, le but était de jouer ce qu’il aime le plus. Et tant pis pour ceux qui attendaient un album plus costaud, le contenu est d’une qualité irréprochable et le touché de Gibbons toujours aussi parfait. Alors que le hard rock s’est taillé une place prédominante depuis les débuts du groupe, celui-ci préfère tourner le dos aux guitares saturées quelques instants pour dévoiler toutes ses subtilités, une réussite totale qui montrera le groupe sous un autre jour et qui révèlera l’étendue de son talent.

2 Commentaires

6 J'aime

Partager
Yann.77 - 27 Juin 2010: entièrement d'accord avec toi, même si ce n'est pas un album cité parmis les meilleurs du groupe, pour moi il s'agit d'un de mes préférés... si ce n'est pas LE préféré....
tonio - 03 Juillet 2010: Mon album preféré des zizi top, un vrai bonheur. Quelle classe, quel touché, que de subtilités dans chaque compos ! Ce n'est assurement pas leur disque le plus énergique (sans être mou, loin s'en faut) mais c'est celui qui me parle et me touche le plus.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire