Dead Sun

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Nightmare (FRA)
Nom de l'album Dead Sun
Type Album
Date de parution 25 Novembre 2016
Labels AFM Records
Produit par
Enregistré à Noise Factory
Style MusicalHeavy Metal
Membres possèdant cet album33

Tracklist

1. Infected
2. Of Sleepless Mind
3. Tangled in the Roots
4. Red Marble & Gold
5. Ikarus
6. Indifference
7. Dead Sun
8. Seeds of Agony
9. Inner Sanctum
10. Serpentine
11. Starry Skies Gone Black

Chronique @ frozenheart

05 Novembre 2016

Nightmare un groupe plus vivant que jamais.

Deux ans que nous étions sans nouvelles de Nightmare, plus précisément depuis la sortie de l'excellent The Aftermath, paru en 2014. Le combo français a depuis dû faire face au départ en 2015 des frères Amore, David (batterie) et Jo, présent dans le groupe depuis 20 longues années et au poste de chanteur du groupe depuis 2001, ponctuées cependant d'un stand-by de plus de 15 ans entre les albums Power of the Universe (1985) et Cosmovision (2001).

C'est donc en bons termes que les frères Amore quittent le groupe. David sera remplacé par le batteur Olivier Casula (Necrosphera, Sangdragon, ex-The Seven Gates). Par ailleurs, et curieusement, le groupe remplacera Joe au chant par une femme, l'excellente frontwoman belge, Magali Luyten (Master Of Waha, ex-Virus IV, Beautiful Sin, Ayreon), au chant comparable à celui d'Heather Léone (Chastain) pour la puissance, mélangé à celui de Bonnie Tyler pour le timbre rauque. Mais n'allez surtout pas croire qu'en embauchant une chanteuse, le groupe aura adouci son Heavy Metal. Bien au contraire, pour ce nouvel album intitulé Dead Sun, le groupe nous proposera des titres tous aussi puissants et agressifs que ceux de son illustre prédécesseur.

Hormis le changement au chant et à la batterie, nous retrouverons le bassiste et dernier membre fondateur de Nightmare, Yves Campion, ainsi que le tandem de choc Franck Millileri (ex-Dark Light) et Matt Asselberghs (Architekt, Sangdragon, ex-Fire Wizzard) aux guitares.
Pour la mise en son de Dead Sun, le groupe fera appel au producteur et claviériste hollandais Jost Van Den Broek, connu pour son travail au sein d'After Forever, Gentle Storm, sur l'album The Quiet Resistance des progeux de Nemesea, mais aussi sur les albums The Human Equation d'Ayreon et Space Metal du projet Star One. Il dotera l'opus d'un son très puissant et Heavy, avec un mix qui mettra en avant tous les instruments ainsi que le chant de notre tigresse des Flandres.

La pochette et l'artwork seront l'œuvre de Julien Spreutels, le claviériste du groupe Metal Progressif belge Epysode. Celle-ci restera dans le même thème que le titre de l'album, à savoir la mort de notre soleil! En premier plan, nous remarquerons sur une balançoire une fillette semblant regarder ce même soleil à l'agonie, essayant inexorablement de donner de la lumière à la Terre et ses habitants.

En préambule de l'écoute, le groupe nous gratifiera d'un titre très percutant avec le bien nommé "Infected", très contagieux, qui, d'entrée de jeu, annonce la couleur et teneur de l'opus. En effet, l'ensemble des 11 pistes de Dead Sun se distingueront par une mouvance Heavy Speed aux relents Thrash tel que le tonitruant et frondeur "Red Marble & Gold" avec son riff assassin soutenu par une rythmique de plomb et le chant rauque et agressif de Magali. Tout comme les speederies que sont "Ikarus", l'éponyme à la courte intro et ses sirènes annonçant la fin du monde qui se distinguera par une rythmique galopante, soutenue par le chant puissant de sa chanteuse. Sans oublier le furieux "Serpentine" à la rythmique en double grosse caisse s'élançant tel un bulldozer, compléter par quelques vocalises de Kelly Carpenter (Zierler,ex Beynd Twilight), venu prêter main forte à Magali sur ce superbe titre. Ou, dans une moindre mesure, "Of Sleepless Mind", appuyé par quelques growls d'Yves Campion dont le jeu précis et claquant de sa basse fait des merveilles sur ce superbe morceau.

Bien entendu, nous aurons droit à quelques pépites de Heavy Metal à chant clair pur jus. À commencer par le magnifique mid tempo à l'ambiance sombre "Seeds of Agony" avec son riff tranchant et un magnifique solo de guitare à la tierce du tandem Asselberghs/Franck Millileri, se terminant sur un chant mélodieux de Magali accompagné par une chorale d'enfants. Tout comme le lourd et pesant "Indifference", digne d'un grand Black Sabbath période Dio, le moderne "Starry Skies Gone Black" et ses claviers discrets, complétés par des guitares assassines et accélérations bien senties, le tout soutenu par le chant toujours aussi puissant de Magali. Pour finir, je mentionnerais bien le presque épique "Inner Sanctum" avec son ambiance lourde, doté d'un magnifique couplet/refrain très entraînant, et qui se termine sur un chant mélodieux et mélancolique de notre belle des Flandres.

Au terme de l'écoute de Dead Sun, nous pouvons d'ores et déjà être rassurés quant à l'avenir de Nightmare. En effet, le groupe aura eu le nez fin d'avoir eu l'idée d'embaucher la chanteuse Magali Luyten pour sa voix puissante et unique, mais aussi d'avoir eu le temps et la certitude de rebondir face au départ de son chanteur historique.
Avec Dead Sun, le groupe prouve une fois encore sa capacité d'adaptation en surmontant les obstacles en travers de son chemin et ascension.

15 Commentaires

12 J'aime

Partager

nicko11 - 08 Novembre 2016: Pour en revenir à la musique, j'avais vu Nightmare il y a 8-10 ans en 1ère partie d'After Forever (si je ne me trompe pas) et j'avais juste trouvé le groupe "sympa". Pas exceptionnel, mais bon concert sans pour autant me donner l'envie de m'intéresser à leur discographie.
Mais là, les 2 titres découverts m'ont vraiment étonné!
La qualité de ces compos font entrer le groupe dans une autre dimension et le choix de Magali au micro n'y est pas étranger. Il me tarde de découvrir l'album en entier.
Icare - 09 Novembre 2016: Waouh, putain ils ont bouffé du lion Nightmare! Simple, efficace, mélodique et puissant, ce titre me fait un peu penser à du Nevermore en moins alambiqué et plus accessible.

Et la chanteuse, quelle voix! Assurément une bonne surprise, je suis pressé de découvrir l'album...
 
David_Bordg - 06 Décembre 2016: Ce nouvel album est une tuerie finie et l'apport de la chanteuse belge est splendide renouvelant le groupe sans y perdre sa patte et son identité!
Baal666 - 18 Fevrier 2018:

Une pur beauté ce dernier album, quelle voix cette Maggy!!! Quelle puissance !! une révélation !!

 

18/20

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire