Chemical Invasion

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Tankard
Nom de l'album Chemical Invasion
Type Album
Date de parution 01 Octobre 1987
Produit par Johns Harris
Enregistré à Music Lab Berlin
Style MusicalThrash Metal
Membres possèdant cet album176

Tracklist

Re-Issue in 2011 by Sanctuary Records
1. Intro 00:17
2. Total Addiction 03:26
3. Tantrum 03:15
4. Don't Panic 04:25
5. Puke 00:58
6. For a Thousand Beers 07:23
7. Chemical Invasion 05:27
8. Farewell to a Slut 04:10
9. Traitor 07:56
10. Alcohol 02:11
Total playing time 39:28

Chronique @ Arawn

24 Mars 2005
Tout d'abord, commençons par saluer le titre de l'album et la saine lutte qu'il représente, la lutte pour une vraie, bonne et saine bière, chapeau bas ! Bière qui est au coeur des pensées du groupe puisqu'un texte sur deux lui est consacré, quand même ...

Encore une fois, Tankard ouvre le bal avec une petite intro, après l'attaque du zombie de l'album précédent, c'est ici l'ouverture d'une bière, sa dégustation puis un gros rot, la classe quoi. Passé cet intro, on ne rigole plus, avec ce deuxième album, Tankard passe en effet un cran dans l'agressivité et la vitesse. "Puke", "Tantrum" et "Don't Panic" ne font pas dans la dentelle et donnent assez vite le ton. Riff acérés, soli rageurs, chant rapide, Chemical Invasion n'est pas fait pour les fillettes.

On retrouve toutefois des riffs plus légers dans le refrain d'"Acid Death" et "Chemical Invasion" avec son départ style blues dans la droite lignée de l'album précédent et, il faut l'avouer qui marque plus l'esprit que les autres chansons. La surprise vient de la présence d'une instrumentale de 7 minutes, excusez du peu, en départ acoustique puis en bon thrash des familles bien entrainant qui vient diminuer un peu la violence environnante.

L'album se termine avec une reprise de Chris Doherty, "Alcohol", qu'on pourrait facilement confondre avec une composition du groupe, d'autant plus qu'ils en ont fait une du même nom sur l'album précédent.

En gagnant en agressivité, Tankard a un peu perdu en efficacité dans cet album avec des chansons moins marquantes que celles de l'album précédent et qui, musicalement, ne montrent pas l'esprit fun des textes. Chemical Invasion reste néanmoins un bon investissement pour les fans de thrash péchu sans compromis, d'autant plus qu'on ne trouve pas énormément de chansons de thrash de 58 secondes.

4 Commentaires

2 J'aime

Partager
Chab - 01 Novembre 2012: Un album qui démarre sur les chapeaux de roues avec cette intro simple mais drôle suivi des excellentes "Total Addiction" et "Tantrum" qui est vraiment dingue avec ce refrain excellent !

Le reste, je trouve, marque beaucoup moins malgré des riffs sympathiques. Les chansons de 7 minutes sont sympas mais, pareil, ça ne marque pas plus que ça. On retiendra néanmoins l'excellente reprise "Alcohol" qui fini l'album en beauté, avouons le.



13/20 à cause de cette grosse baisse de régime en plein milieu de l'album !
grogwy - 13 Novembre 2016:

Avec cet excellent et surprenant "Chemical Invasion" (1987) Tankard quitte l'anonymat pour accéder à une certaine notoriété.Les raisons sont que par rapport à "Zombie Attack" (1986) Tankard a sensiblement accéléré le rythme de ses morceaux et, avec son esprit festive, a apporté une certaine fraîcheur au sein d'une scène Thrash Metal parfois un peu trop sérieuse.Car avec ces brûlots que sont "total addiction", "tantrum", "don't panic", et "puke" qui s'enchaînent les uns à la suite des autres, aucune baisse de régime n'est a déplorer. Seuls l'instrumental "for a thousand beers" et "chemical invasion", avec son introduction au Blues, possèdent en eux une partie calme.De même, tout comme de nombreux groupes le feront l'année suivante en 1988 (voir mon commentaire du "Refuge Denied" de Sanctuary), Tankard y va (et avant que ça ne devienne une mode !) de sa reprise en reprennant "alcohol", un titre des punks bostoniens de Gang Green (attention la chanson "alcohol" de "Zombie Attack" est, elle, un titre de Tankard...) clôturant avec brio ce formidable album.

LeMoustre - 06 Décembre 2016: En net progrès dans la composition, comme ne témoignent l'instrumental et "Traitor", de plus de sept minutes au compteur, Tankard se fait un nom en participant à la compilation Doomsday News 1, avec ses compères de label Kreator, Sabbat, Celtic Frost et Coroner. Fort d'un album très majoritairement rapide, avec un flow effréné de Gerre, notamment dans sa première partie, Tankard aligne les hits, avec refrains travaillés, mais aussi "subtilités" assez surprenantes (les "chœurs" de Farewell To A Slut" lors du pont, ou le début du titre éponyme, comme évoqué précédemment).

Peut-être le meilleur album du groupe, avec son successeur, formant d'ailleurs une doublette particulièrement incisive installant durablement le groupe dans le Top4 allemand. 17/20
tormentor - 07 Décembre 2016: Une tuerie ce skeud! Comme la plupart de leurs albums! Mon préféré est "Stone cold sobber". Mais celui-là défonce grave un peu plus que les autres hé hé.
Thrash'em all!!!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire