At War with Satan

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Venom
Nom de l'album At War with Satan
Type Album
Date de parution 16 Avril 1984
Style MusicalNWOBHM
Membres possèdant cet album371

Tracklist

Re-Issue in 2002 by Castle Music with 8 bonustracks.
1.
 At War with Satan
 19:59
2.
 Rip Ride
 03:09
3.
 Genocide
 02:59
4.
 Cry Wolf
 04:20
5.
 Stand Up (and Be Counted)
 03:31
6.
 Women, Leather and Hell
 03:21
7.
 Aaaaargghh
 02:23

Bonus
8.
 At War with Satan (Tv Adverts)
 01:05
9.
 Warhead (12" Version)
 03:40
10.
 Lady Lust (12" Version)
 02:48
11.
 The Seven Gates of Hell (12" Version)
 05:28
12.
 Manitou (12" Version)
 04:42
13.
 Woman (12" Version)
 02:56
14.
 Dead of the Night (12" Version)
 04:09
15.
 Manitou (Abbey Road Uncut)
 04:49

Durée totale : 01:09:19


Chronique @ AlonewithL

04 Mai 2010

Venom nous donne droit à un album puissant, aggressif, mais bien ambigu.

Après l’immense succès de « Black Metal », Venom ne comptait pas en rester là. Cronos, Mantas et Abaddon se sont dès lors lancés à la création d’une œuvre qu’ils espéraient être un véritable phénomène ; un ouvrage de référence pour leur nouvelle église satanique. Heureusement pour nous celui-ci ne contient pas de chants de messe. "At War with Satan" est en fait un album conceptuel. Cet album fait la part belle à l’histoire théologique chrétienne sur la rébellion de Lucifer et des anges renégats contre Dieu, avant que ceux-ci ne soient déchus et précipités définitivement aux enfers.

Cette démarche conceptuelle ne se rencontre toutefois que sur le premier titre, qui s’étale quasiment à lui tout seul sur la moitié des 7 titres originaux de l’album. Ce titre « At War with Satan » est déroutant et a eu une mauvaise influence sur le crédit de l’album. Malgré une bonne entame, Venom ne parvient pas à nous impressionner tout au long de ces presque 20 minutes, faite de répétitions navrantes. La voix brulante et énervée de Cronos montre ici ses limites sur des titres de longues durées. Des titres aussi longs ne correspondent pas déjà à l’étiquette de groupes comme Venom et surtout à son niveau de jeu bancal, fait d’imprécisions. Au bout de 3 à 4 minutes, on s'ennuie. Le doute plane alors sur la capacité du groupe à faire de la musique digne de ce nom. Les entreprises risquées peuvent ici ne rien rapporter et ajouter le discrédit sur un groupe, tel est le cas avec ce titre inutile.

Venom rattrapera bien le coche sur d’autres titres de l’album beaucoup plus courts, qui étaient à son origine vinyle, stockés sur la face B du disque. La guitare fait enfin des ravages sur « Rip Ride ». Le rythme est à 100 à l’heure. Le chant de Cronos se montre violemment efficace, particulièrement accrocheur. Ils parviennent enfin à foutre le feu après une longue attente infructueuse sur la première piste, en produisant un thrash/punk rageur de bon niveau. Les titres suivants, pour notre plus grand bonheur sont puisés dans la même veine, avec un chant extrêmement nerveux, sorti des tripes, plus que des cordes vocales.

« Stand Up (And Be Counted) » est le titre qu’il faudra absolument retenir de cet album. Très puissant, plus trempé, plus solide que sur les autres pistes. C’est au niveau rythmique, un titre intelligent qui nous avertit des dangers de la manipulation des masses et du totalitarisme. « Woman, Leather and Hell » est tout aussi bon, mais à une autre approche que le titre qui le précède. Tout est lancé à pleine vitesse. On a ici la face perverse et sexuelle de Venom qui s’affirme au travers des textes. « Aaaaargghh » peut-il être considéré véritablement comme un titre ? La question se pose. C’est une sorte de délire que Venom nous fait ici. On entend des cris, des jurons, une batterie intempestive. On se croirait dans un asile de fous. C’est très amusant à entendre. Cela a du charme malgré tout, et a finalement toute sa place dans l’album.

Venom nous donne droit à un album puissant, agressif, mais bien ambigu. Difficile d’avoir une opinion déterminée. On peut être frustré du soi-disant concept « At War with Satan » et réjouis des quelques très bons titres qui le suivent, comme « Rip Ride » ou « Stand Up (And Be Counted) ». Ceux qui ont la version sortie en 2002 pourront profiter des titres bonus dont les excellents « Warhead », « Manitou », « Woman » ou encore l’étripant « Dead of Night ». Eeeerrk !

15/20

13 Commentaires

12 J'aime

Partager

Elevator - 28 Octobre 2012: Bien parlé Karni !!!
BARONROUGE - 28 Octobre 2012: Venom est inclassable , "Heavy Thrash and Black" et encore faut voir .
necrovenom - 12 Novembre 2012: Respect absolu pour ce groupe mythique qu'est VENOM !

Je suis d'accord avec toi wodulf, At war est sorti en 84 et non en 83, qui est comme tu le précise la date de sortie du cataclysmique 45t "die hard".Comme j'ai pu déjà l'écrire pour welcome, rien a jeter non plus sur cette opus,de grande classe que je qualifie de chef d'oeuvre du genre.
Longue vie a VENOM, merci CRONOS de continuer a faire vivre ce groupe énorme, a qui on doit le métal extème
hail sathanas !!
svad - 27 Avril 2013: J'adore l'ambiance dégagé par cet album, et puis "Rip Ride"....Que c'est bon ! De vrais précurseurs, musicalement et pour tout le reste bien sûr. Culte.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire