An Elixir for Existence

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Sirenia
Nom de l'album An Elixir for Existence
Type Album
Date de parution 23 Fevrier 2004
Enregistré à Sound Suite Studio
Style MusicalMetal Gothique
Membres possèdant cet album264

Tracklist

1.
 Lithium and a Lover
 06:33
2.
 Voices Within
 06:52
3.
 A Mental Symphony
 05:25
4.
 Euphoria
 06:35
5.
 In My Darkness Hours
 06:05
6.
 Save Me from Myself
 04:14
7.
 The Fall Within
 06:48
8.
 Star-Crossed
 06:28
9.
 Seven Sirens and a Silver Tear
 04:45

Durée totale : 53:45


Commentaire @ Kivan

01 Novembre 2003
Mortem Veland est un génie !!!!!
Nous l’avons déjà vu à travers Widow’s Weeds et Beyond the Veil de Tristania, nous l’avons vu à travers « At Sixes and Sevens » de Sirenia, et une fois de plus nous le constatons à travers ce deuxième album de Sirenia : « An Elixir for Existence ».
Je n’irais pas jusqu’à dire qu’il se surpasse, mais en tout cas, fait tout aussi bien, ce qui est déjà énorme quand on se rappelle de la qualité de « At Sixes and Sevens ».
Ainsi ce « An Elixir for Existence » est dans cette même lignée, purement gothic metal, avec des belles tendance doom atmo, voir symphoniques.
Evidemment les synthés et les choeurs sont omniprésents, et les riffs de guitares très bien trouvés. La chanteuse d’opéra est sublime et son duo avec Mortem Veland qui alterne chant clair/black et death est d’une efficacité redoutable.
Du très grand metal gothic qui certes ne révolutionne pas le style, mais des albums de cette qualité on en voudrait davantage !!!!

1 Commentaire

1 J'aime

Partager
Metatron_bleu - 30 Juillet 2019:

Passer après l'excellent At Sixes and Seven était un sacré challenge. Et malheureusement, ce disque ne tient pas la comparaison avec son prédécesseur. Le style est identique, mais rien ne surnage vraiment. Ca fait un peu face B. là encore, si le groupe vous interesse, ne perdez pas de temps sur ce disque et sautez à pied joint sur le premier album.

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Supreme

11 Mars 2005
Voilà que le groupe de gothic metal symphonique Sirenia nous sort son tout dernier opus. Que dire de cette formation, ressemblant à la base au groupe Tristania, qui est basé sur le violon de Johansen, les vocaux féminins et les mélodies au piano qui donnent de bons rythmes, sans oublier les chœurs à la Therion.
Pas beaucoup de changements en vue comparé à leur album précédent. Il est très bien produit, mais possède un gros défaut : les compositions sont excellentes mais elles ne marquent pas l’auditeur et ne restent pas dans nos têtes chevelues longtemps. J’ai aussi remarqué une petite linéarité dans les morceaux mais c’est le genre qui veut ça. Il est ravissant à la première écoute, mais rien ne nous donne envie d’écouter cet album plusieurs fois. La cover est encore plus belle que celle de « At sixes and seven », mais la cover ne fait pas le contenu d’un cd...
Je ne le conseille pas aux amateurs du genre, même s’il est potentiellement bon. A vous de voir si vous avez les moyens de mettre 20€ dans un CD que vous n’allez pas écouter souvent.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire