"Them"

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe King Diamond
Nom de l'album "Them"
Type Album
Date de parution 13 Septembre 1988
Style MusicalHeavy Metal
Membres possèdant cet album377

Tracklist

Re-Issue in 1997 by Roadrunner Records
1. Out from the Asylum 01:44
2. Welcome Home 04:35
3. The Invisible Guests 05:02
4. Tea 05:12
5. Mother's Getting Weaker 03:59
6. Bye, Bye Missy 05:06
7. A Broken Spell 04:06
8. The Accusation Chair 04:19
9. "Them" 01:54
10. Twilight Symphony 04:07
11. Coming Home 01:10
Bonustrack
12. Phone Call 01:39
Bonustracks (Re-Issue 1997)
13. The Invisible Guests (Rehearsal) 05:19
14. Bye, Bye Missy (Rehearsal) 04:48
Total playing time 42:53

Chronique @ cacaman

19 Août 2005
Après l'excellente réputation taillée par le concept album "Abigail", le croque mitaine de service continue dans la voie de l'horror story en se mettant lui-même en scène. Il n'est plus question ici d'âme de bébé mort-né vengeresse, mais de sa grand-mère qui entre en contact avec les esprits de sa maison en buvant du thé...ensanglanté. Encore du joli travail pour endormir les mômes. Le bassiste Timi Hansen doit d'ailleurs s'occuper du sien puisque sa femme a menacé de le quitter s'il ne renonçait pas à sa vie de musicien pour prendre soin d'elle et de l'enfant. Donc exit Hansen. Michael Denner fit également ses valises, et avec l'arrivée d'Hal Patino et de Pete Blakk, le King Diamond mark II se montre encore plus technique que la précédente formation.

J'en veux pour preuve les deux premiers titres de l'album, véritablement succulents, enchaînant riffs dévastateurs sur contretemps sur soli effrénés, toujours guidés par des lignes de chant inquiétantes, solennelles, et pleines d'à propos ; Welcome Home et The Invisible Guests deviennent donc des incontournables du King, dont le seul point faible (parfois) reste d'adapter ses paroles sur une musique complexe. Par exemple, Andy LaRocque s'est arraché sur Mother's Getting Weaker et A Broken Spell, mais les lignes de chant sont moins réussies et gâchent quelque peu la fête, on sent leur rythme moins judicieux. Il est cependant appréciable de voir son style évoluer vers quelque chose de plus mélodique (les étonnants refrains de Tea et de Twilight Symphony) et parfois de plus torturé (Welcome Home, The Accusation Chair, Bye Bye Missy). Et comme d'habitude maintenant, l'écoute ne se fait pas sans une oreille admirative sur les soli distillés par les deux gratteux, moins nombreux toutefois que sur les deux premiers opus : l'histoire de
">"Them" étant particulièrement fournie, les paroles mangent un peu trop la musique, ce qui est parfois frustrant...

Ce troisième album, même crédité de quelques imperfections, est excellent. On rentre bien dans l'histoire (surtout sur les premiers morceaux), le côté musical et technique n'est pas en reste avec les gâchettes (vocales ou guitaristiques) du groupe, la composition est travaillée, tout semble présent pour assurer au Roi de Carreau un avenir radieux...enfin sombre, il préfèrera.

12 Commentaires

12 J'aime

Partager

samolice - 09 Janvier 2013: Encore un album immense avec une prod de merde. Le mec qui s'est occupé du son m'est d'ailleurs inconnu. Je le trouve un poil meilleur que le précédent. Et Mickey Dee continue de tout fracasser!
Merci pour la chro.
holocaust_in_my_head - 06 Fevrier 2014: Mon 1er King Diamond (et en vinyle, vous me direz à l'époque...) je suis resté longtemps bloqué sur les parties de guitares sur l'intro de "the insisble guests"
LeMoustre - 10 Octobre 2015: A contre courant des coms précédents, je trouve la prod de ce disque fantastique, tellement naturelle. On entend les peaux des différents toms en tendant l'oreille, les grattes sont limpides et le chant bien détaché du reste. Même la basse peut s'écouter de manière distincte. Bref, les goûts et les couleurs. Mon premier KD à l'époque, échangé par la suite, puis racheté en LP tout récemment. Un grand disque au début sensass. La prestation du Hellfest 2012 est aussi à marquer d'une pierre blanche et fait partie de mes meilleurs souvenirs de concert. Du grand metal.
Sperma_frost - 14 Fevrier 2019:

Un autre chef d’oeuvre du King à l’instar d’Abigail mais dommage ce son de batterie de cuisine pour les percussions. Cet album aurait mérité une meilleure prod, c’est certain !

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire