Conspiracy

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe King Diamond
Nom de l'album Conspiracy
Type Album
Date de parution 21 Août 1989
Style MusicalHeavy Metal
Membres possèdant cet album326

Tracklist

1.
 At the Graves
 08:56
2.
 Sleepless Nights
 05:05
3.
 Lies
 04:22
4.
 A Visit from the Dead
 06:12
5.
 The Wedding Dream
 06:01
6.
 "Amon" Belongs to "Them"
 03:51
7.
 Something Weird
 02:06
8.
 Victimized
 05:21
9.
 Let It Be Done
 01:13
10.
 Cremation
 04:12

Durée totale : 47:19


Chronique @ cacaman

19 Août 2005
Avec plus de 200 000 copies de "Them" vendues rien qu'aux Etats Unis, le succès du Roi en cette fin de 80's est incontestable. Donc, comme les suites au cinéma, le King enchaîne aussitôt sur l'enregistrement de "Conspiracy", dont l'histoire est dans la continuité de "Them". On retrouve donc les personnages principaux (sauf la grand-mère qui mange maintenant les pissenlits par la racine), à savoir King himself, sa sœurette Missy, sa chère môman, et le docteur Landau (apparu sur la fin de "Them") ; agrémentée d'une mini bédé (sur le booklet) style comics illustrant éloquemment la mégalomanie du bonhomme, cette suite tombe dans l'horror story série B, tant on peut trouver certaines situations cocasses. Sans compter la pochette d'un goût douteux... Mais bon...la musique est plus importante, n'est-ce pas?

C'est là que King Diamond se rattrape. Déjà, l'album s'écoute plus facilement que "Them" (dont la principale attraction sont les morceaux d'ouverture) : les textes sont moins envahissants, cela laisse donc plus de place aux écarts d'Andy LaRocque et de Pete Blakk. On s'en aperçoit immédiatement sur l'épique At The Graves, qui laisse la part belle aux accélérations, breaks lumineux, soli accrocheurs et autres riffs heavy. Suivent l'étrange Sleepless Nights, le palm-mutant Lies et l'excellent progressive-like A Visit From The Dead. La suite, quoique musicalement loin d'être mauvaise, trahit tout de même un enfermement auto-caricatural inquiétant : The Wedding Dream, malgré une progression pont-refrain intéressante et un break sympa, souffre d'une intro ridicule et d'un couplet saoulant, et "Amon" Belongs To "Them" ne propose rien de vraiment marquant (à part un putain de solo et le passage le plus naze de l'histoire). Heureusement que l'extraordinaire Victimized fait vite oublier ces petites déceptions, grâce à ses sens mélodieux, puissants, et variés. Les deux plages clôturant l'album recèlent quant à elles de très bonnes idées, qu'il aurait fallu, je pense, exploiter dans un morceau à part entière, leur style Contes de la Crypte étant ma foi attrayant.

Même si le célèbre prédécesseur reste meilleur, "Conspiracy" stabilise l'évolution musicale du Danois et affiche les atouts indiscutables que sont les premiers morceaux. Un peu boudé par les critiques, ce quatrième album studio mérite largement plus qu'un simple jet d'oreille. Et comme d'habitude, si le côté musical est peu critiquable, le chant haut en couleurs du King partagera nettement les avis. Pas de demi-mesure, choisis ton camp! En ce qui me concerne, c'est fait depuis longtemps.

3 Commentaires

7 J'aime

Partager
ZazPanzer - 10 Janvier 2010: Production meilleure que sur Them, mais compos un poil en dessous pour moi. Ça reste quand même du très grand King. Très belle chronique de nouveau, quelle inspiration !
Vinarius - 27 Juin 2015: Pour moi cet album est l'un des meilleurs du King, devant Them dont la production, passablement a chier suffit largement à gâcher l'album. Les compos de Conspiracy sont grandioses, même si pour moi Abigail est indétrônable. Merci pour la chronique.
TheTenth - 27 Avril 2018:

un album que je n'oublierai jamais, les ambiances sombres, la voix de possédé, le rythme soutenu

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire