The Third Antichrist

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe Necrophobic (SWE)
Nom de l'album The Third Antichrist
Type Album
Date de parution 25 Octobre 1999
Enregistré à Sunlight Studio
Style MusicalDeath Black
Membres possèdant cet album107

Tracklist

Re-Issue in 2018 by Hammerheart Records
1.
 Rise of the Infernal
 01:45
2.
 The Third of Arrivals
 04:18
3.
 Frozen Empire
 04:35
4.
 Into Armageddon
 04:37
5.
 Eye of the Storm
 04:58
6.
 The Unhallowed
 02:55
7.
 Isaz
 03:37
8.
 The Throne of Souls Possessed
 04:40
9.
 He Who Rideth in Rage
 04:12
10.
 Demonic
 05:13
11.
 One Last Step into the Great Mist
 03:30

Durée totale : 44:20


Chronique @ Fabien

01 Octobre 2007
Enregistré entre décembre 1998 et mai 1999 aux Sunlight Studios de Stockholm, The Third Antichrist est un album important dans la carrière de Necrophobic, s’agissant de la première réalisation composée en l’absence de David Parland, ancien leader de la formation. Fidèle à son label Black Mark, le combo suédois sort ainsi son nouvel effort en ce mois d’octobre 1999.

Empruntant les accents death de Nocturnal Silence et les ambiances black de Darkside, The Third Antichrist est l’osmose parfaite entre les deux styles. Malgré l’absence de Parland, le quatuor suédois s’en sort haut la main dans l’art de l’écriture, en composant des morceaux remarquables, violents et mélodiques, à l’aura démoniaque indescriptible. Des riffs assassins d’Into Armageddon, jusqu’aux mélodies sombres d’Isaz, en passant par les solos magnifiques de Frozen Empire, Necrophobic oppose ainsi judicieusement une atmosphère infernale à une beauté noire des plus envoûtantes.

Captant brillamment la violence rythmique de Sterner, les riffs tranchants d’Halfdan / Ramstedt et la voix possédée de Sidegard, Tomas Skogsberg dote également l’ensemble d’un son clair et agressif. En ajoutant enfin son concept ultra satanique, avec son livret CD brûlant dans les mille feux de l’enfer, l'album dégage vraiment une force obscure impressionnante.

D’une essence purement diabolique, The Third Antichrist assène donc un death black intense et profond, montrant Necrophobic plus déterminé que jamais. Mais une fois encore, le manque de soutien de Black Mark ne permet pas au groupe se faire suffisamment entendre, malgré sa personnalité et ses qualités indéniables.

Fabien.

4 Commentaires

9 J'aime

Partager
Vondur - 07 Janvier 2010: J'ai jamais acheté d'albums de Necrophobic, je les ai écouté chez des amis, maintenant qu'on se voit moins souvent ça me manque faudra que je débrouille à les avoir un de ces jours. Je les réécoute vite fait sur youtube, même ce 3eme album est excellent ya pas à dire sont vraiment doués les Necro. J'avais une copie de celui-ci en cassette que j'écoutais souvent quand j'avais le lecteur dans la voiture.
Eaque - 14 Octobre 2014: Chronique objective et on ne peut plus vrai quand au sujet de la promo car je pense que c'est un groupe qui aurait du passer un certain cap depuis le temps si une bonne promo les avaient vraiment aidé (surtout à l'époque). Ah si Parlant était encore de ce monde et joait encore dans Necropho et Dark Fu ! Ces groupes seraient déjà d'un autre tonneau je pense ^^héhé rip Blackmoon (master of the black atrs^^)
Goneo - 20 Octobre 2020:

Très bon album de Necrophobic, je ne trouve pas que cela soit la symbiose parfaite des 2 premiers, du moins pas tout a fait. Mais une sorte de 2e album mieux maitrisé, comme sur le Darkside je trouve qui'il a 2 parties, mais la parties black est plus courte.

De l'intro jusqu'a Into Armageddon, on a des compos plus black que death, plus froides et surtout qui empruntent plus des codes typé black metal, de bonnes compos mais bien moins poignante que la suite de l'album.

Arrive "Eye of the storm" excellente compos dans ce mélange de death metal mélodique et de Black mélo. C'est a partir de là que la symbiose opère je trouve, les compos s'enchainent avec des riffs de dingues, la terrible The Throne of Souls Possessed, ou The Unhallowed et sont passage thrashy succulent.

Je mettais souvent arreté sur les premiéres chansons de ce The Third Antichrist ne prolongent pas l'écoute, forcé de constater que ce skeud renferme de superbes titres comme les 3 précédenment cités.

Merci pour la chro.

mechant - 26 Décembre 2021:

1ere ecoute tres agréable...la production froide et les composition font  penser à "dissection".

Vraiment tres bon.

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire