The Paramour Sessions

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Papa Roach
Nom de l'album The Paramour Sessions
Type Album
Date de parution 12 Septembre 2006
Labels Geffen
Produit par Howard Benson
Style MusicalNéo Metal
Membres possèdant cet album185

Tracklist

1. ...To Be Loved
2. Alive ('N Out of Control)
3. Crash
4. The World Around You
5. Forever
6. I Devise My Own Devise
7. Time Is Running Out
8. What Do You Do ?
9. My Heart Is a Fist
10. No More Secret
11. Reckless
12. The Fire
13. Roses on My Grave
Bonustrack
14. Scars (Live)

Chronique @ rambo53

11 Novembre 2010
Roooock hein hein ! Yeah comon’ beepa a lula hardcore! Yeaaa…
Lecteur? Oh lecteur c’est toi je ne t’avais pas entendu arriver. Tu veux une chro ? Euuuh… pourquoi tu me demandes à moi… Car je suis le meilleur ! Pfff hypocrite… Mais bon comme c’est toi je ferais une exception. Le sujet du jour sera Papa Roach et son « The Paramour Sessions ».

Bon tout d’abord c’est l’album de la confirmation Papa Roach ne fera plus de néo rap métal comme sur son album « Infest », on oublie c’est le passé. Maintenant le groupe fait du Hard et du bon, chose qu’il prouva avec son précédent album l’excellent « Getting Away with Murder », opus débordant d’énergie.
Mais qu’en est il de celui-ci du coup suit il la même lignée musicale entamée avec le précédent ou est il différent ? Et bien un peu des deux.
Commençons, Ciseaux ! Scalpel ! Porte jarretelle !

On commence donc l’écoute de ce CD avec… la première chanson bravo ! « To Be Loved », et quelle chanson! Un tube ! Un hymne à reprendre partout ! La voix de Jacoby colle sans problème à la nouvelle direction qu’a pris le groupe, puissante, mélodique, et légèrement éraillé. Une chanson énergique qui nous transmet un maximum de bonne humeur pendant que l’on se secoue les cervicales avec une guitare imaginaire !
Les deux titres suivant seront du même genre, une grosse dose d’énergie, un Jacoby qui assure et nous entraine avec lui, des guitares puissantes tout comme les autres instruments, de ce côté-là la prod’ est impeccable, le son est clair et puissant à la fois pour chaques instruments, et même la basse s’intègre sans problème. Je précise car combien de groupe la mette à tort en retrait, là Papa Roach n’a pas oublié ses bonnes habitudes qu’ils conservent depuis le début.
De l’énergie et des tubes hard il y en a sans problème tout au long de l’album que ce soit la triplette du début ou « I Devise my Own Demise », « No More Secret » ou même « The World Around You », bien qu’elle soit un poil moins décoiffante que l’enchainement des trois premières.

Ce n’est pas tout, il n’y a pas que des chansons qui envoie du bois, il y a aussi des chansons plus « posées », bien qu’elle garde une certaine énergie, notamment sur les refrains, et là je pense à l’excellente « Forever » ou « The Fire ». Mais maintenant que je suis rendu là il va falloir que je parle de ma chansons préféré de l’album « My Heart Is a Fist »…
Superbe, magistrale…je ne trouve pas les mots pour la qualifier. On débute par une basse qui introduit ce cher Jacoby qui chante de façon inquiétante, où se mêle une colère retenue qui transpire par moment lors de brefs hurlements, puis la batterie se fait plus lourde et les guitares explosent !
Et là contrairement à ce que l’on pouvait penser ce n’est pas de la colère mais de la tristesse que l’on ressent à l’écoute de ce refrain. Et lorsqu’arrive le deuxième refrain la tristesse se mue en désespoir, auquel se joint une rage indicible dans la voix du chanteur, on le sent à bout de force, implorer, supplier… et quand il nous dit qu’il est à genoux on a l’impression qu’il l’est vraiment, les yeux larmoyants… La chanson se termine sur des notes de pianos, mais là la rage à disparu et laisse place à un sentiment d’apaisement soudain, on le sent libéré, cette fin représente la lumière au fond du tunnel, l’espoir…

Pas facile d’enchainer après avoir parlé de cette chansons, je me contenterais donc d’énumérer les chansons plus faibles que sont : « My Time Is Running Out », pop rock sans réel intérêt, « What Do You Do », pas assez énervé pour bouger et pas assez calme pour en faire un slow, inutile et ennuyeuse, et « Reckless », qui reprend le même style que « Scars » du précédent album, et comme je n’accroche pas celle-ci c’est pareil.
Et l’album se termine tranquillement sur « Roses on my Grave » avec violons qui accompagnent ce cher Jacoby pour sa rédemption finale bientôt rejoins par les guitares pour le final, original et parfaite pour clore l’album.

Un album très bon de roquefort ou de Hard Rock comme dise les américains, et qui se laisse écouter et apprécier sans problèmes si l’on passe les deux trois chansons plus faibles que j’ai citées.
Bonne écoute !

16 Commentaires

10 J'aime

Partager

ZazPanzer - 12 Novembre 2010: Je viens d'écouter My heart Is A Fist sur Youtube, et effectivement il va falloir que je m'intéresse à ça de plus près, quitte à rompre le pacte de Varsovie, Rambo. Merci. ;-/
jeanbouseux - 25 Novembre 2010: Il a oublié de préciser le plus important. Papa roach est un groupe d'emo! ^^!
hadsonners - 07 Octobre 2012: Un groupe d'emo... Hmm va revoir la définition du terme Emo^^ mis a part sa Album au top, le meilleur de Papa Roach en fait !
hadsonners - 07 Octobre 2012: Effectivement My Heart is a Fist est très bien, même si je préfère Roses on my Grave ;) !
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire