Crooked Teeth

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Papa Roach
Nom de l'album Crooked Teeth
Type Album
Date de parution 19 Mai 2017
Style MusicalNéo Metal
Membres possèdant cet album25

Tracklist

DISC 1
1. Break the Fall
2. Crooked Teeth
3. My Medication
4. Born for Greatness
5. American Dreams
6. Periscope (ft. Skylar Grey)
7. Help
8. Sunrise Trailer Park (ft. Machine Gun Kelly)
9. Traumatic
10. None of the Above
Bonustracks
11. Ricochet
12. Nothing
13. Bleeding Through
DISC 2
14. Intro (Live At Fillmore Detroit)
15. Face Everything and Rise (Live)
16. Getting Away with Murder (Live At Fillmore Detroit)
17. Between Angels and Insects (Live At Fillmore Detroit)
18. Where Did the Angels Go? (Live At Fillmore Detroit)
19. Broken Home (Live At Fillmore Detroit)
20. Burn (Live At Fillmore Detroit)
21. Forever (Live At Fillmore Detroit)
22. Scars (Live At Fillmore Detroit)
23. Lifeline (Live At Fillmore Detroit)
24. Infest (Live At Fillmore Detroit)
25. Kick in the Teeth (Live At Fillmore Detroit)
26. Broken As Me (Live At Fillmore Detroit)
27. Still Swingin’ (Live At Fillmore Detroit)
28. …To Be Loved (Live At Fillmore Detroit)
29. Last Resort (Live At Fillmore Detroit)

Chronique @ hadsonners

25 Septembre 2017

Crooked Teeth reste une très bonne surprise quoi qu'il en soit !

Quoi qu'on dise de Papa Roach, il reste un groupe qui a su se tailler une place dans l'histoire du Metal-Rock moderne américain.
Tout d’abord dans le Néo Metal avec son premier véritable album, Infest, pierre angulaire de ce mouvement cet album est tout simplement devenu culte avec des morceaux tels que Last Resort, Between Angel and Insect, Broken Home ou encore Dead Cell.
S'ensuivit un deuxième album lorgnant plus vers le Punk Rock et beaucoup moins bien accueilli et ce fut la métamorphose pour le troisième méfait, Papa Roach revenant sous une forme Hard US avec deux albums très bien reçu et contenant eux aussi leurs lots de classiques.
Getting Away With Murder et son désormais classique titre éponyme mais aussi Scars, leur première ballade qui résonne aujourd’hui encore à chacun de leur concert.
Deux ans plus tard sort The Paramour Sessions, sans doute leur meilleur album, le plus varié, le plus mature et le plus inspiré qui les voyais quitté définitivement les terre du Néo et prouver une chose, Papa Roach est un groupe qui n'a jamais cessé de se renouveler.

C'est aussi à cette époque que les problèmes de drogues et d'alcool du psychotique et torturé frontman Jacoby Shaddix commencèrent à prendre le pas sur la vie du bonhomme.
Metamorphosis voyait le groupe penché du coté glam du Hard mais Shaddix semblait de plus en plus fatigué, dépendant de nombreuses substances comme il l’expliquera quelques années plus tard à l'occasion de la sortie du sixième opus de la bande, The Connection, album hautement cathartique et qui redonnait un coup de jeune a Papa Roach, montrant le groupe remonté, droit dans ses bottes et confiant quand à un avenir soudain plus lumineux.

Son successeur, F.E.A.R. débarque en 2015 et là c'est le cassage de gueule, le groupe se vautre réellement pour la première fois de sa vie, accouchant d'un album surproduit, ultra popisé et tout simplement pas inspiré, contenant trois bonne chansons sur dix, le constat est dur...

C'est donc deux ans plus tard que le groupe retourne en Studio et on commence à parler d'un retour aux sources.. mais lequel, Néo, Hard Rock ?
Et bien un bon mélange de tout ça, le retour du rap surtout mais sans oublier les guitares bien Hard Rock acquises en cours de route, le tout avec une production beaucoup plus naturelle qu'avant, fait particulièrement appréciable.

Le premier titre n'est pourtant clairement pas le plus convaincant, '' Break The Fall '' est en effet trop timide même si le rap est bel est bien là, titillant notre nostalgie.
Il faut attendre le titre éponyme pour se prendre sa première petite claque, '' Crooked Teeth '' est en effet le bon titre à l'ancienne totalement nerveux et incarné par un Jacoby Shaddix possédé comme au bon vieux temps, un petit break rap et on repart sur les chapeaux de roue.

'' My Medication '' change le ton et s'amuse entre partie acoustique et phrasé rappé tendu, alors que résonne sans doute ce qui sera le morceau de l'album '' Born for Greatness '', morceau mêlant parfaitement le nouveau et l'ancien Papa Roach.
Cuivres grandiloquent en intro, percussion massive et chœurs scandés coupé par un gros riff ultra groovy avec un Shaddix impérial appelant à la révolte, à se battre, à s'emparer du meilleur et délaisser le pire, croire en soi et accomplir de grandes choses.
Très engagé dans l'esprit, très fusion et en même temps pop dans le style, LE morceau de l'album.
Les chansons appelant à se battre et se dépasser on toujours été l'apanage du groupe et plus précisément de son frontman tant celui ci est en proie à un combat intérieur permanent.
La musique étant sa lumière, comme beaucoup d'entre nous.

Résonne alors le tubesque '' American Dream '' ou Jacoby se fend d'une petite critique de son pays et de sa politique, morceau totalement efficace ce qui ne sera malheureusement pas le cas de '' Help '' single sympathique mais trop classique pour se démarquer réellement.

La suite du disque et plus en demi teinte, '' Periscope '' s'il s'avère meilleur que son prédécesseur dans la catégorie morceau R'n'B' est un gros risque qui ne fera pas l'unanimité.
Le second featuring avec Machine Gun Kelly '' Sunrise Trailer Park '' se veut beaucoup plus intéressant par contre.
Construit autour d'un jeu de questions réponses entre le Shaddix et MGK le tout soutenu par une basse et une guitare acoustique tout en finesse. Bonne surprise.

L'album se fini par '' Traumatic '' morceau très frustrant de par sa durée car coupé dans son élan et la gentiment psyché/indus '' None of The Above '' qui est aussi surprenante qu'excellente.

Le groupe a pris des risques c'est certain, l'album est sans doute leur plus ambitieux depuis The Paramour Session mais pourquoi si peu à se mettre sous la dent... Dix morceaux pour 33 minutes de musique c'est à la limite du foutage de gueule, et en plus les bonus sont tous très bon, pourquoi ne pas avoir inclus '' Nothing '' ou '' Bleeding Through '' et sa superbe monté ?

Papa Roach réalise ici un bon album mais également très frustrant, de par sa longueur et certain choix de chanson pas forcément à leur place ( Periscope, Help ), de morceaux pas vraiment fini ( Traumatic ) ou encore de très bon titres laissés de coté ( les bonus, pourquoi ? )
Enfin, Crooked Teeth reste une très bonne surprise quoi qu'il en soit car il redonne confiance en un groupe qui semblait totalement perdu suite a leur précédent méfait.
Maintenant on attend la suite et pas de demi mesure la prochaine fois s'il vous plaît.


4 Commentaires

5 J'aime

Partager
peto - 26 Septembre 2017:

Sympa cette chronique, merci!

Je n'apprécie en revanche pas trop cet album contrairement à toi (mais je vénère The Paramour Sessions comme toi). Il n'y a que Nothing que j'écoute de temps en temps, et on va dire que la chanson éponyme me botte bien également, car elle faisait la liaison avec l'album précédent, que j'ai adoooooré. :)

Je ne suis pas un grand fan du chant rappé... Et Born from greatness m'est insupportable!

hadsonners - 26 Septembre 2017:

Ah si tu prèfere le Papa Roach Hard Rock je comprend que cet album te convienne pas.

Il reste pour ma part bien meilleur que FEAR qui mis à part les titres Broken as Me, Falling Apart et Devil et sa basse hypnotique était vraiment mauvais et totalement en dessous de ce que peu faire le groupe.

 

peto - 26 Septembre 2017:

Aaaaah Broken as me, quel bijou cette chanson :)

Ouais pour moi, il y a 3 albums au-dessus du lot: The Paramour Sessions, lovehatetragedy et FEAR!!!

Goneo - 28 Septembre 2017:

PAPA ROACH !!, je suis toujours accroché à INFEST. Le plein boom Néo Métal. Lovehatetragedy annoncé déjà un virage plus rock, l'album reste bon. Puis après j'ai complétement décroché, mais je trove que PAPA ROACH arrive toujours a sortir de véritable tube dans chacun de ses albums. Puis chapeau au groupe quand même qui est toujours débout!

Bien mieux que FEAR, pour moi PAPA ROACH rempli son contrat en sortant quelques super titres comme "Crooked Teeth", c'est tout ce que j'attends, je sais que je n'arrierais plus à écouter un de leur opus en entier, du coup si ils arrivent à nous pondrent au moins 2 ou 3 titres que eux seul savent faire sa me va.

Merci pour ta bonne chronique Hadsonners.

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire