Terrorize Brutalize Sodomize

Liste des groupes Death Metal Vomitory (SWE) Terrorize Brutalize Sodomize
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Vomitory (SWE)
Nom de l'album Terrorize Brutalize Sodomize
Type Album
Date de parution 20 Avril 2007
Enregistré à Leon Music Studios
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album108

Tracklist

1. Eternal Trail of Corpses 02:38
2. Scavenging the Slaughtered 03:52
3. Terrorize Brutalize Sodomize 03:45
4. The Burning Black 05:24
5. Defiled and Inferior 03:08
6. March into Oblivion 04:50
7. Whispers from the Dead 04:25
8. Heresy 03:27
9. Flesh Passion 04:19
10. Cremation Ceremony 05:22
Total playing time : 41:10

Chronique @ tonio

30 Mars 2007
TONIO

Forcément, la première chose sur laquelle j'ai flashé est le magnifique titre de l'album, Terrorize Brutalize Sodomize, et la pochette d'un goût exquis qui représente, heu... je vous laisse trouver vous-mêmes ! La censure a pas fini de s'affoler, on nage dans la subtilité... Remarquez que avec un nom de groupe comme Vomitory, on peut s'attendre à tout. En même temps, ça nous change des éternels artworks de démons et de corps mutilés !

Le groupe suédois est loin d'être un nouveau venu sur la scène death, cette réalisation est leur huitième album et leur premier méfait remonte à 1994. Les gars ont donc l'art et la manière de composer des titres accrocheurs et bien équilibrés. Leur musique ne s'adresse surtout pas aux amateurs de subtilités mélodieuses et d'atmosphères fouillées, c'est du brut de décoffrage qui vous donne plus envie de bouffer de la bidoche crue que de faire des mamours à votre copine, si je peux dire. Mais attention, question musique, ça ne rigole pas du tout ! Les musiciens (si si, c'en est !) maîtrisent leur sujet sur le bout des doigts et, même si on ne peut pas classer Vomitory comme groupe "death technique", question rythmique ça bastonne grave. Les blasts ne sont pas omniprésents et le groupe évolue même assez souvent sur des mid-tempo ou des rythmes de batterie hardcore très entraînants. Les riffs quant à eux sont un agréable mélange de riffs death old school, voir thrash, et de riffs hardcore dans un esprit NAPALM DEATH, période Harmony Corruption. Le tout reste néanmoins très brutal et ne s'adresse qu'aux amateurs purs et durs de death bien gras.
Cet album aurait facilement pu être quelconque, mais la qualité des riffs est bien présente et le groupe varie les rythmes de façon intelligente, plaçant ça et là quelques passages lourds ou saccadés qui évitent la lassitude. On peut également noter de temps en temps quelques riffs plus mélodiques ou quelques solos fort bienvenus et pas dégueus du tout comme par exemple sur "Heresy" ou "Scavenging The Slaughtered". D'autres titres comme "March Into Oblivion" sont teintés d'une couleurs presque punk, version death bien sur, grâce à l'utilisation de riffs simples mais terriblement éfficaces et d'un p'tit break de basse comme on en trouve dans le hardcore. Par ailleurs, il est amusant de noter que l'intro plombée de ce morceau aurait très bien pu convenir à un titre de BOLT THROWER !
Ho, mince ! J'ai oublié de vous parler des vocaux ! Ils sont étonnants, car en désaccord total avec la musique, une sorte de croisement entre Halford et Dickinson.
Ben non, je déconne bien sûr ! Seul un hurleur de tout premier ordre peut convenir au groupe, et en la matière Erik Rundqvist n'a de leçon à recevoir de personne. D'ailleurs, malgré son timbre très guttural, les paroles restent relativement audibles et ne se limitent pas à des "gruik gruik gruiiiiik" comme c'est souvent le cas. Bien vu.

Avec cet album, Vomitory ne révolutionnera sûrement pas le style, et ce n'est probablement pas son intention. Terrorize Brutalize Sodomize est tout simplement réussi, le groupe fera passer un très bon moment à tout amateur de death corrosif. Et avec humour s'il vous plaît !
Rrrrhhhhaaaaaaa, cette pochette, je ne m'en lasse pas !

2 Commentaires

8 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
Fabien - 11 Décembre 2009: A ce jour, Terrorize est mon album favori de Vomitory de l’ère Metal Blade. Le groupe suédois gagne en efficacité, pour lâcher une salve de titres en tout point déboulonnants, à l’image des titres tels March into Oblivion ou Crematory Ceremony que j’apprécie particulièrement. C’est gras, direct et puissant, servi par une production aux studios Leon qui arrache sévèrement. J’hésite certes à ouvrir le livret CD en présence des plus jeunes ou des plus sensibles, mais je dois reconnaitre combien il colle idéalement au deathmetal implacable de la formation. Difficile d’être aussi percutant...

Fabien.
albundy57 - 12 Octobre 2011: VOMITORY nous en remet une bonne couche, toujours aussi percutants et brutaux sans dévier vers l'inaudible.
La bannière du death flotte bien haut, ils sont à la Suède ce que VADER est à la Pologne!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ wodulf

31 Décembre 2012

Un Vomitory redynamisé

L'année 2005 a été une période plurôt morose pour Vomitory, puisque le groupe n'a pas fait grand-chose mis à part perdre un de ses membres fondateurs, le guitariste Ulf Dalegren. Celui-ci est remplacé par un jeune guitariste du nom de Peter Östlund. Ce dernier va remotiver tout le monde et surtout participer activement à l'écriture de ce sixième album de Vomitory.
Ce dernier est enregistré en décembre 2006 et présente un Vomitory redynamisé. Beaucoup plus brutal et puissant que Primal Massacre, Vomitory joue ici la carte de l'efficacité. C'est donc très brutal et ça blast beaucoup à tel point que l'on sentirait presque un rapprochement avec leur compatriote Deranged, surtout sur les morceaux composés par Östlund, notamment "Heresy". Autre chose d'assez frappant sur cet album, c'est que l'on n'y retrouve plus ces riffs à la Slayer qui étaient devenus un peu une marque de fabrique depuis l'album Revelation Nausea. Mais je pense que ceci doit être lié au départ de Dalegren.
Quoi qu'il en soit, Terrorize Brutalize Sodomize est un excellent album de Vomitory, peut-être le plus brutal de leur discographie. Cependant, il ne fait pas le poids, notamment au niveau des ambiances, face au monstrueux Revelation Nausea, qui restera mon album de référence du groupe. Notez enfin la pochette particulièrement gore qui apportera au groupe quelques problèmes de censure, notamment en Allemagne où elle sera interdite.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire