Carnage Euphoria

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Vomitory (SWE)
Nom de l'album Carnage Euphoria
Type Album
Date de parution 08 Mai 2009
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album118

Tracklist

1.
 The Carnage Rages On
 04:30
2.
 Serpents
 03:24
3.
 A Lesson in Virulence
 04:46
4.
 Ripe Cadavers
 04:19
5.
 Rage of Honour
 02:35
6.
 The Ravenous Dead
 04:31
7.
 Deadlock
 03:10
8.
 Rebirth of the Grotesque
 04:04
9.
 Possessed
 02:14
10.
 Great Deceiver
 05:25

Durée totale : 38:58


Chronique @ uberallescalifornia

18 Mai 2009
Vomitory est sans doute le moins connu des "grands anciens" du Death suédois. Moins populaire que Entombed, moins culte que Grave ou Unleashed, il n'a pas de "Left Hand Path", de "Into The Grave" ou de "Where No Life Dwells" à son actif, pas plus de leader charismatique tel que Johnny Hedlund ou Nicke Andersson. De plus, ces petits gars pratiquent un Death Metal des plus classiquement suédois. Rien donc pour se faire remarquer...

Toutefois, si vous êtes un fan invétéré du Death Metal des grand-mères, Vomitory est le groupe ultime à inviter pour votre boum d'anniversaire. Aussitôt installés derrière la sono, une bière à la main, les 4 de Karlstadt vous gratifieront de leur spécialité : le juke-box Death Metal.

De "Ripe Cadavers", qu'on croirait sorti d'un vieux Unleashed, à "The Ravenous Dead" et son riff plus Bolt Thrower que nature, bonjour la nostalgie les enfants, voilà du beau, voilà du bon, voilà le groupe le plus caméléon de la scène Death Metal. Et que dire de ce "Deadlock" ? Ca ne vous rappelle pas furieusement un morceau de Deicide ? Cherchez bien...

Voilà donc l'un des groupes les moins originaux du Death Metal suédois, et ce n'est pas peu dire. Ceci dit on peut passer à la musique elle-même, qui ne manque pas de qualités. Il y a là tout ce qu'il faut pour égayer votre soirée d'anniversaire, car si les Vomitory ne sont pas les gars les plus créatifs de la soirée, il sont venus avec quelques packs de bières du meilleur aloi. Commençons sur les chapeaux de roue avec le puissant "The Carnage Rages on" et son riff central (vers les 1:00) tout droit sorti de "Mercenary" de Bolt Thrower. D'emblée, le son est gros, très gros, et, merveille des merveilles, on entend la basse ! Le groupe en profite pour nous glisser un petit riff slayerien (3:30) en final. Les Vomitory ne sont sûrement pas les meilleurs techniciens du quartier, mais quand il s'agit d'emballer la machine, ils connaissent leur affaire. A peine a-t-on commencé de se servir un deuxième apéro que déboule le plus mid-tempo "Serpents" et sa pléiade de riffs de recyclage, se risquant même à des accents Thrash et à quelques mélodies sur la deuxième moitié. Suit "A Lesson in Virulence", une version multivitaminée de vieux morceaux de Death (le groupe), et là on se dit : est-ce que ce sont eux qui nous l'administrent ou eux qui la prennent, la leçon ?

Passent ainsi les 39 minutes de cet album pas désagréable à entendre, et finalement parfait pour égayer les soirées entre vieux fans de Death Metal old school : chaque morceau développe une ambiance, un tempo différents, et évoque à presque chaque fois un groupe mythique de l'histoire du Death Metal des origines. Le top pour que chacun y aille de sa remarque, de son anecdote concernant tel ou tel groupe ; un coup à finir en engueulade, cet engin-là, à enfiler les boissons qui correspondent le mieux à leur musique : la bière et le rouge qui tache. Certes l'effet juke-box est beaucoup moins saisissant que sur l'album précédent "Terrorize Brutalize Sodomize", où chaque titre tenait presque du pastiche, de Obituary à Bolt Thrower en passant par Asphyx ou Napalm Death, album qui était également d'une qualité assez largement supérieure à celui-ci, malgré de bons moments tels que "The Ravenous Dead". Certes la voix est puissante et bien en place, le son clair et équilibré, et juste crade comme j'aime, mais ça ne suffit pas à faire prendre la sauce. Tant qu'à faire je préfère sur ce coup-là leur petit frère de Torture Division qui a sorti une poignée de démos l'année dernière.

Et voilà comment vous redonner envie d'écouter du bon vieux Death des familles ; ça m'avait déjà fait ça avec leur précédent, cet album m'a permis de ressortir des perles telles que "Fourth Crusade" ou "Scream Bloody Gore". Je me demande si je ne vais pas reprendre une petite bière, moi, tiens...

11 Commentaires

4 J'aime

Partager

Fabien - 15 Juin 2009: Même si Carnage Euphoria me semble un moins marquant que son très bon prédécesseur Terrorize Brutalize, je le trouve entrainant, bénéficiant une nouvelle fois d’une production très puissante aux Leon Studios, sans être lisse pour autant. J’aime ces disques qui poutrent sans prise de tête, à l’image d’un titre comme Ripe Cadavers.

Je pense également, même si l’originalité n’y est pas et que Vomitory ne possède pas un frontman charismatique, que le groupe jouit en revanche d’une vraie identité. Dès les premiers accords, la formation est immédiatement identifiable, et ceci représente déjà un très bon point, du moins me concernant.

Vomitory me rappelle ainsi Fleshcrawl sur ce dernier point. Toutefois, je trouve que là où le groupe allemand s’essouffle depuis As the Blood Rains from the Sky, Vomitory s’inscrit quant à lui un peu mieux sur la durée.

Fabien.
albundy57 - 24 Juin 2009: Ce dernier album des suédois est vraiment très bon. Je les suis depuis "Redemption" et je trouve qu'ils ont su garder leur identité, tout en évoluant le minimum, apportant ainsi la piote touche de nouveauté sur chacun de leur skeud. VOMITORY aime le death brutal sans concession, meme après 20ans de carrière ils ont gardé le cap!
Ils font partie de ce petit cercle de groupes qui n'ont jamais trahi leur amour pour le bon death sans fioriture, et je préfère largement les derniers skeuds de VOMITORY à ceux de DEICIDE par exemple....
MCGRE - 09 Décembre 2009: Moi je suis d'accord avec FAB cet album passe bien sans prise de tête il fait passer un très bon moment et pour moi ça me suffit.
Waffle - 06 Mars 2013: Je me range du côté de ceux qui accordent à Vomitory une vraie identité. Sinon je vois dans la chronique un étalage de références death... C'est un peu tout.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ domkirke

18 Août 2009
Je le dis tout de suite : Carnage Euphoria est un bon album. Précision nécessaire car ma critique sans cet avertissement paraîtrait un peu assassine, donc je tiens à quand même le préciser.
Vomitory est sans doute une référence dans le métal lourd, gras… voire indigeste? Il est aussi favori au concours du groupe qui fait le plus de surplace : on ne constate pas de grande évolution à travers la musique depuis leur début… continuant de produire leur death métal bien brutal et lourd. Cependant, la recette marche : un album n'a pas besoin d'être compliqué pour être efficace. Oui, "Carnage Euphoria" ne joue pas du tout (loin de là) dans l'originalité, mais dans l'efficacité : pour appuyer mes propos je m'appuierai sur la chanson "Serpents", très efficace qui rentre avec un grand plaisir dans la tête mais qui n'a pas une once de surprise ou d'originalité : on est en terrain connu.
L'album commence lourdement avec une "The Carnage Rages On" pas déplaisante avec une introduction représentative, et finit lourdement avec à l'intérieur… du lourd. Musicalement, aucune surprise non plus ; les riffs sont téléphonés et sans grande variété ; on ne change pas une équipe qui gagne pourquoi faire du neuf ?
Tiens c'est drôle, j'ai mis quatre fois "lourd" dans cette chronique… bon résumé de l'album. Cependant l'album n'est pas du tout déplaisant ; il est juste à écouter quand on a envie de se défouler sans trop se casser la tête ; aux antipodes d'un bon Cryptopsy et d'un Meshuggah.

6 Commentaires

0 J'aime

Partager

domkirke - 06 Novembre 2010: Bah Meshuggah est une musique très fine, justement le contraire de Carnage Euphoria
albundy57 - 17 Janvier 2011: Que tu cites CRYPTOPSY ok, mais je ne vois pas du tout en quoi on peut effectuer un comparatif entre VOMITORY et MESHUGGAH qui ne jouent pas du tout le même style...
domkirke - 18 Janvier 2011: Je ne faisais pas spécialement de comparatif au sein du death, plus du métal en général... Effectivement ce n'est pas du tout le même style, mais justement...
albundy57 - 19 Janvier 2011: D'accord, merci pour la précision, je ne l'avais pas compris dans le sens là...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire