Redemption

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Vomitory (SWE)
Nom de l'album Redemption
Type Album
Date de parution 1999
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album69

Tracklist

Re-Issue in 2007 by Animate Records
1. The Voyage 05:02
2. Forty Seconds Bloodbath 03:49
3. Forever in Gloom 02:52
4. Heaps of Blood 04:37
5. Embraced by Pain 03:45
6. Redemption 04:12
7. Ashes of Mourning Life (God Macabre Cover) 04:26
8. Partly Dead 04:29
Total playing time 33:12


Chronique @ BEERGRINDER

20 Octobre 2008
Hammerheart Records avait bien senti le coup en rachetant les droits de ce Redemption (1999) et aussi de Raped in Their Own Blood par la même occasion.

Avec ce deuxième album Vomitory change de catégorie, l’enregistrement au Berno Studio a porté ses fruits, désormais un mur de guitare se dresse devant une section basse / batterie percutante. De plus le nouveau chanteur Jussi Linna balance des growls d’une profondeur terrible et est encore plus impressionnant que son prédécesseur Ronnie Olson.

La pochette bien foutue mais d’une banalité assez affligeante n’incite pas plus que ça à l’exultation, mais lorsque démarre le surpuissant The Voyage c’est carrément un semi-remorque que l’on prend en pleine face. Vomitory mise toujours sur un Death Metal relativement basique, cherchant simplement un maximum d’efficacité dans les riffs. Chose assez bien réussie sur entre autres le percutant Forty Seconds Bloodbath au solo étonnement mélodique.

La brutalité est monté d’un cran par rapport au disque précédent, le petit côté Punk a disparu et les suédois ont accéléré la manœuvre, notamment le marteleur Tobias Gustafsson usant de blast-beat bien plus fréquemment qu’auparavant comme sur le furieux Forever In Gloom.

Au final un album homogène et puissant mais qui ne parviendra pas à propulser Vomitory en haut de l’affiche, la faute à la nouvelle génération du Death, Nile en tête, ayant condamné pas mal de groupes de Death classique à rester en deuxième division.

Il n’empêche que l’amateur de Death Metal sera pleinement satisfait en écoutant les titres de Redemption, je recommande particulièrement le dernier Partly Dead aux riffs accrocheurs et taillé pour la scène. Simple et efficace sont les deux termes adéquats pour qualifier Redemption, peu innovant mais ayant pour simple ambition de composer du Death de façon irréprochable, ce n’est déjà pas si mal.

BG

1 Commentaire

7 J'aime

Partager
albundy57 - 22 Mai 2012: Un très bon groupe, un album plus que correct (le meilleur reste encore à venir...).
Comme dit dans la chro, VOMITORY n'a pu vraiment sortir du lot face aux opus bétons de l'époque pondus par HATE ETERNAL, KRISIUN et autre NILE...
Mais bon, le potentiel est bien là pour nos suédois , ils le prouveront sur leurs prochains méfaits.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ wodulf

05 Décembre 2012

Un disque s'inscrivant dans le renouveau de la scène death metal de la fin des '90

Petit changement de line up pour ce second album. Le chanteur Ronnie Olson qui était là depuis la formation du groupe en 1989 se barre et est remplacé par un certain Jussi Linna.
Je ne serais pas étonné d'apprendre que le départ d'Olson, préférant l'Univers plus thrash black de Gehennah n'ai quelques rapports avec la réorientation musicale de Vomitory.
Il faut bien avouer que sur Raped in Their Own Blood, pour au moins un quart des morceaux, on sent bien un Vomitory faisant du pied au black metal. Ce premier album du groupe me donne réellement l'impression d'un groupe ne sachant pas où aller : suivre la tendance black death suédoise de l'époque ou s'enfermer dans un death metal qui n'avait plus tellement les faveurs du public metal de l'époque ? Pour moi, Raped in Their Own Blood coupe la poire en deux.
Puis à partir des années 1996 / 1997, il y a eu ce renouveau death metal avec notamment la vague brutal death US qui va remettre le genre sur les rails.
Sur Redemption, on sent réellement de la part de Vomitory une envie de faire partie de ce renouveau. Ici donc plus d'hésitation, le groupe hausse le ton et nous envoie un death metal bien plus brutal et qui s'influence de la scène US. Le résultat est excellent. Redemption est un album qui mari à merveille le côté brutal US au côté plus accrocheur de la vieille école suédoise. Pas mal de riffs qui tuent, notamment sur "The Voyage" et font de ce Redemption un disque vraiment très sympa.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire