Solitaire

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Edenbridge
Nom de l'album Solitaire
Type Album
Date de parution 30 Juin 2010
Style MusicalHeavy Symphonique
Membres possèdant cet album82

Tracklist

1. Entree Unique 01:13
2. Solitaire 06:15
3. Higher 03:50
4. Skyline's End 05:32
5. Bon Voyage Vagabond 05:52
6. Come Undone 04:11
7. Out of This World 05:10
8. Further Afield 05:54
9. A Virtual Dream ? 05:08
10. Brothers on Diamir 06:52
11. Exit Unique 02:49
Bonustracks (Digipack Edition)
12. Inward Passage 01:20
13. Eternity 03:04
Total playing time 57:10

Chronique @ Matai

09 Juillet 2010
Après des débuts difficiles et une envie de se démarquer de tous ces groupes de metal symphonique à chanteuse, après quelques albums moyens et un « My Earthdream » bien plus mature et plus abouti, il est normal d’attendre plus de ce groupe qui semble avoir enfin trouvé son identité et un charisme qui lui est propre. Détenteur d’un certain public mais souvent caché dans l’ombre des grands tels que Nightwish ou Epica, il faut savoir qu’Edenbridge a ses propres atouts : des ambiances et un chant aérien, des guitares et un rythme heavy, et quelquefois un son assez néoclassique.

La sortie de « Solitaire » coïncide avec le dixième anniversaire de formation du groupe. Dix ans de présence et sept albums au compteur. On est bien en droit de nous demander à quoi ressemblera ce dernier opus. Surtout que cette dixième année s’annonce comme une date charnière : qu’est-ce que le groupe vaut finalement ?

Eh bien, on peut dire qu’Edenbridge s’est de nouveau amélioré. En effet, la musique, bien que similaire à « My Earthdream » possède ce truc en plus qui permet de le démarquer du reste de la discographie. Peut-être moins rapide et incisif que son grand frère, le groupe a ici privilégié les atmosphères et les mélodies. Les passages aériens où les claviers prédominent sont plus présents, et le chant se veut plus modulé et plus pur que sur les précédents opus, notamment sur « Out of This World », ou « Skyline’s End ».
Sinon les dynamiques sont là et certains titres peuvent se vouloir assez tranchants tels que l’éponyme « Solitaire », guitares heavy, superbes solos, batterie bien martelée et mélodies entraînantes. Ah, les mélodies à la Edenbridge : beaucoup de jeux avec les accords et les bémols, ce qui créée automatiquement pas mal d’effets et de contrastes. Ici, tout est créateur de mélodie : le chant, les guitares, les claviers…rien n’y échappe et le résultat est là. Même que le combo incorpore une fois de plus des touches orientales au sein de leurs compos, mais de façon plus flagrante comme l’intro de « Skyline’s End », « Further Afield » ou à l’intérieur même de « A Virtual Dream », surtout dans le chant.

Les titres sont variés et assez intéressants. Si « Entrée Unique » et « Exit Unique » sont deux titres instrumentaux de début et de fin, histoire de nous plonger dans une ambiance épique avec cette orchestration grandiloquente et ces chœurs, « Bon Voyage Vagabond » et « A Virtual Dream » mettent en valeur les guitares, leurs tranchants et une certaine densité. « Brother Diamir », lui, met en avant les atmosphères et les changements de structures, si bien que le côté progressif du titre saute aux oreilles. Chant planant, guitares légères, solos aigus, techniques et émouvants, claviers et chœurs aériens…un vrai régal.

On retrouve aussi « Higher », dont le clip chevaleresque a été présenté par le groupe peu avant la sortie de leur album, histoire de nous faire saliver d’impatience. Pour ma part, je trouve que ce morceau est le plus entraînant, et surtout le plus simple à mémoriser. En deux écoutes c’est bon, on a la mélodie principale en tête, même les petites subtilités, comme deux notes de piano dans un coin, un riff, ou un coup de cymbale. Le tempo est moyen, les guitares peu incisives mais dynamiques, le chant juste et posé, et au refrain, comme sur tous les titres, ce mélange de chœurs guidé par la chanteuse. Une chanson envoûtante qui vous reste dans la tête pendant un moment.

Un bon album bien diversifié, mélodique et envoûtant, manquant toutefois de rapidité et d’agressivité dans les rythmes. Mais ceci n’étant pas le plus important, la musique en elle-même reste pour le moins intéressante et l’on sent qu’Edenbridge a fait de gros efforts. On peut donc dire que l’évolution a été constante au fil de ces dix ans de formation et que « Solitaire » se veut être, si je peux me permettre, l’album de la maturité. Doté d’une bonne production (une signature chez Napalm Records tout de même) et d’une pochette très colorée (un peu trop même …) je conseille cet album à tout amateur de metal symphonique.

14 Commentaires

16 J'aime

Partager

romriv - 18 Août 2010: Le groupe progresse de plus en plus, après un véritable bond en avant avec MyEarthDream, ils continuent sur leur lancée, ils sont sur la route pour rejoindre le panthéon des grands du genre. Sabine, future déesse du metal sympho, au même titre que Tarja, Simone et leur clique ? Dans quelques années, peut-être. En tous cas, je l'espère sincèrement, car elle en a le potentiel, ainsi que ses collègues.
MightyFireLord - 18 Août 2010: Ils en ont le potentiel, oui sans doute, mais malgré ce bon nouvel album, il manque encore le petit truc qui donnerait son identité à Edenbridge.

Pour l'instant on est passé d'un groupe de sympho parmi les autres s'inspirant (trop) fortement de Nightwish/After Forever & Co, à un groupe qui reprend ça avec sa petite touche qui permet de le reconnaître.

La prochaine étape est le groupe qu'on reconnait tout de suite, et c'est ça le plus difficile à atteindre.
Celldweller55 - 21 Août 2010: Bon ben je sais ce qu'il me reste à faire. Merci pour la découverte et bravo pour la superbe chronique (pour changer ^^)
greatradio - 04 Juin 2011: Chronique interessante, trés sobre. J'avais déja entendu parler d' edenbridge sans trop m'y attarder toutefois. Je vais dés lors ecouter quelques extraits de cet album pour me faire une idée. Sinon la pochette est vraiment bien faite.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ EternalTearsOfSorrow

03 Juin 2011

Production plutôt réussie dans l'ensemble. Disque idéal pour la découverte du groupe.

Le metal symphonique à chanteuse prend de plus en plus de styles. Il y a ces groupes simplistes, ennuyeux et endormis, qui ont le don pour nous offrir des ballades insupportables tant elles sont nombreuses comme Within Temptation et Nightwish. Il y a encore des groupes qui se rapprochent fortement du death depuis déjà quelques années, où les grunts sont quasi omniprésents, c'est-à-dire : ce groupe incroyable qu'est Epica, qui, pour moi surmonte tous les autres. Il y a également ce chemin vers le gothique metal comme Sirenia, d'autres se rapprochant plus vers le heavy (Delain) et d'autres que l'on regrette par leur disparition inattendue (After Forever). Et, il y a ces groupes de metal symphonique traditionnels, comme Edenbridge, à la voix féminine non pas lyrique et agressive comme des Floor Jansen et Simone Simons, mais plus originale et élégante...

Rapprochons-nous donc de leur dernier album, sorti en juillet 2010 chez Napalm Records, tout comme son prédécesseur MyEarthDream, nommé simplement Solitaire. Pochette magnifiquement faite, se rapprochant très fortement des couleurs assez chaudes, avec cet oeil resplendissant au milieu de celles-ci. On pourra déjà penser que cet album sera dans la veine de MyEarthDream...

Donc, nous aurons ici affaire à un album doté d'une bonne technique et un bon ensemble musical. Nous pourrons avoir droit à des refrains assez intenses, soutenus par des cymbales très présentes, comme par exemple ce magnifique titre qu'est "Come Undone", au somptueux solo de guitare qui semble donner un son angélique, venant de loin, résonnant à merveille... N'oublions pas ces choeurs qui seront présents tout au long du morceau, faisant quelques courtes apparitions dans les couplets ainsi que dans le refrain. Cependant, ce couplet est très similaire à celui du titre éponyme "Solitaire", notamment dans l'ouverture, nous pouvons presque les confondre, c'est assez décevant... En parlant du titre éponyme, qui ouvre l'album après une intro symphonique, on peut remarquer que la double pédale sera très présente tout le long du morceau, accompagnant un chant montant très légèrement dans les aigus dans le refrain, donnant une harmonie très plaisante au morceau...

Néanmoins, certains morceaux laissent un peu à désirer, comme "Out Of This World", expliquons-nous... Alors oui, la musique est très belle, nous avons des sons qui sont cohérents avec la musique, mais la mélodie en elle-même est trop peu recherchée, et manque un peu de contenu à mon goût. Heureusement que le solo de guitare, toujours aussi angélique, rattrape un peu le tout...

Le morceau le plus appréciable et réussi de cet album restera, sans aucun doute, l'exceptionnel "Higher", au couplet magnifiquement dominé par la voix très attirante de Sabine Edelsbacher, qui sera maintenue tout le long du titre. Un autre morceau qu'il ne faut pas oublier est "A Virtual Dream ?", qui est également l'un des meilleurs. C'est dans ce titre que nous trouverons les choeurs les plus intenses, ainsi que la vitesse de rythme la plus rapide. La musique est des plus recherchées, déjà beaucoup plus que dans "Out Of This World"...

Tout est dit. Ce disque aura au moins le mérite d'être très réussi, malgré ce faux pas, vraiment regrettable, ainsi que quelques légers manques de punch à certains moments... Espérons que leur huitième album sera un peu meilleur, malgré quelques très bons morceaux présents ici... Enfin, mieux vaut ne pas être trop gourmand. En attendant la prochaine production, continuez de savourer ce bon vieux Solitaire à sa juste valeur, que je conseille à tous les chercheurs de nouvelles bandes de metal symphonique. Idéal pour la découverte du groupe.

0 Commentaire

1 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire