Scream

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Ozzy Osbourne
Nom de l'album Scream
Type Album
Date de parution 15 Juin 2010
Labels Epic Records
Produit par Kevin Churko
Style MusicalHeavy Metal
Membres possèdant cet album318

Tracklist

1. Let It Die 06:06
2. Let Me Hear You Scream 03:25
3. Soul Sucker.... 04:34
4. Life Won't Wait 05:06
5. Diggin’ Me Down 06:03
6. Crucify 03:29
7. Fearless 03:41
8. Time 05:31
9. I Want It More 05:36
10. Latimer’s Mercy 04:27
11. I Love You All 01:02
Total playing time 49:00

Chronique @ AlonewithL

23 Juin 2010

C'est comme aller dans un restaurant étoilé. Tout y est bon, mais somme toute peu consistant

Ozzy Osbourne, l'un des plus illustres porte drapeau du metal, revient en 2010 avec un album intitulé "Scream". Rien à voir avec le film du même nom. Ozzy, tel un ange, dressant le pavillon de la discorde, ne fait nullement allusion à un cri de peur, mais plutôt au contraire à un cri de rage, à un cri de colère. Celui là même qui est sensé nous rendre plus fort face à l'adversité. Sa précédente galette studio "Black Rain", sorti en 2007, après plus de 6 années de silence, n'avait pas tellement emballé, bien qu'il semble avoir été techniquement acceptable. Il s'agissait donc pour Ozzy de faire mieux et de convaincre les esprits difficiles, pour redevenir une figure incontournable du metal au passé, au présent et à l'avenir grâce à son "Scream".

Le début nous fait rapidement croire le contraire. "Let It Die" entame une jugulation entre heavy metal et diverses sonorités alternatives. De plus la voix d'Ozzy, sous effet, devient quasi inexpressive. Elle redevient claire, mais couverte par les guitares sur le refrain qui seul offre un réel moment d'intérêt sur la piste. On se rendra compte que tout ce brouillage musical est un peu hors sujet, peu concordant avec le chant et le style d'Ozzy, même si la partie instrumentale de fin a le mérite de rechercher dans l'impulsion et la diversité.

Le titre suivant "Let me Hear You Scream" peine également à convaincre. On aura droit à un enchaînement mécanique assez rapide produit par le synthé, la batterie...et quelques notes de guitare. Il y a quelques tonalités heavy metal, mais l'ensemble, sans tenir compte du refrain aux accents féroces, ressemble à un pop bourriné. Le résultat est assez décevant, en sachant que le titre était considéré abusivement comme un élément phare de l'album. Les titres "Let It Die" et "Let me Hear You Scream" étaient tous deux présentés comme les meilleurs de l'album. Celà peut paraître étonnant, mais celà n'est heureusement pas le cas en vérité. Ce sont en fait parmi les titres les moins performants et percutants de l'opus.

"Scream" rajoute beaucoup dans la surenchère musicale, privilégiant des rythmes à l'esprit ravageur, mais à l'efficacité presque inoffensive, avec l'appui discutable du synthé, qui n'a que pour seul effet de saturer encore plus le son. L'apothéose de cette construction se découvre avec le titre à la fin "Latiner's Mercy" où un Ozzy robotisé fait sa marche au milieu de l'imbroglio créé par les instruments. Tout ceci est trop relevé, celà manque d'une certaine fraîcheur. La mayonnaise ne prend pas et on continue de tourner la cuillère. Il y a un réel manque d'harmonie musicale. A trop vouloir en rajouter, on finit par n'obtenir que pas grand chose. Cette situation s'illustre aussi parfaitement avec "Diggin' me Down". On démarre pourtant sur une jolie entame à l'acoustique et au synthé, faisant doucement monter la pression. La musique développée par la suite est répétitive, dissonante, sans le moindre charme, hormis néanmoins quelques belles mélodies sur ce fond cacophonique. Tout ce bazar se tassera à la fin de la piste.

Ce qui soulage dans cet album, c'est de pouvoir entendre un chant toujours aussi inspiré d'Ozzy Osbourne, en syntonie avec le milieu. Sa voix peut être rampante et sifflante, comme sur "Soul Sucker", à la cadence lourde et ballottée, ou résonnante et apaisée, notamment sur l'intéressante ballade acoustique "Life Won't Wait". On constate cependant un certain étouffement de cette voix, conséquence du manque d'harmonie musicale.

Le tournant de l'album est sans aucun doute le bon titre "Crucify", bien fort, bien charpenté. Les guitares sont bien plus démonstratives que sur les titres précédents. Les tonalités sont plus légères et plus respectueuses du chant parfaitement articulé d'Ozzy. Les instruments soutiennent le chant au lieu de l'immiscer. Celà se relève encore sur le titre "Fearless".

Les titres de fin de l'album sont très différents des uns des autres. Il y a une orientation vers plus d'originalité. On offre une perspective à multi facettes. "Time" est une chanson baladeuse au reflet ambiguë. On a de la guitare et du violoncelle à l'entame, puis une musique légère ponctuée d'offensives de guitares grondantes sur les refrains. On mélange le chaud et le froid. L'entreprise est risquée, mais le résultat reste probant. Plus surprenant encore sur "I Want it More". Un chant en écho d'Ozzy est criblé par des salves mitraillées de guitare. Le refrain tranche avec cette ambiance agressive, en donnant davantage d'harmonie. Une harmonie plus authentique au style d'Ozzy. "I Want it More" est un titre qui prend une tournure grandiloquente sur la fin, avec l'ingérence du synthé par dessus le feu alimenté des guitares.

En conclusion, que pourrait-on dire? Que "Scream" est la continuité de l'oeuvre d'Ozzy, ou celle plus nuancée de "Black Rain"? Pas tout à fait. C'est un peu la confusion dans nos esprits. Certes l'album est plus proche de "Black Rain" qu'aucun autre album de la formation. Mais sur "Scream", on pourra relever une évolution de la musique, plus particulièrement des guitares, moins performantes qu'à l'ordinaire. Plus violentes, plus modernes. Mais répétitives, tassées et quasi inexpressives. On remarque qu'avec le renfort trop présent du synthé, cela prend une dimension assimilable à de l'indus metal. On tend à s'éloigner du heavy metal à proprement parler, même si on compte des titres ballades, tradition qu'Ozzy semble vouloir continuer à respecter. En général "Scream" n'est pas trop mauvais. Il pourra se reposer sur des titres édifiants comme "Crucify' ou encore "Time".
Les fans de la première heure pourront se reconcentrer sur les rééditions à venir de "Blizzard of Ozz" et de "Diary of a Madman" pour le 30 ème anniversaire de ces oeuvres. Il faut dire que "Scream" m'a personnellement laissé sur ma faim. C'est comme aller dans un restaurant étoilé. Tout y est bon, mais somme toute peu consistant.

14/20

35 Commentaires

21 J'aime

Partager

ZazPanzer - 25 Janvier 2013: Je respecte ton point de vue Steph, mais pour moi ce disque est une daube insipide. Pour toi, il sonne moderne, moi j'entends de l'opportunisme et je me reconnais dans les mots de Tonio : "sans aucune sincérité". Je ne suis pas sûr qu'on puisse vraiment séparer dans ce cas les deux parties du personnage tant ses choix artistiques semblent dictés par son entourage, et ça transparaît bien dans les interviews que je continue à lire malgré tout.
Après, chacun voit midi à sa porte, comme toujours. Chacun son point de vue, c'est bien que tout le monde s'exprime.
AlonewithL - 25 Janvier 2013: "Scream" est un album honnête, mais ce n'est plus du tout l'"Ozzy Osbourne" ingénieux, ésotérique à la "Diary of a Madman". Le Père Ozzy s'est rangé dans la facilité et dans des sons mansoniens. Les temps changent, les anciens courent après la jeunesse. Il faut se faire une raison.
Cucrapok - 25 Janvier 2013: J'ai passé sur cet album, tout comme le dernier Maiden.. l'intérêt n'y est plus.
darkstef - 26 Janvier 2013: Ben oui zaz, ce serait pas marrant si tout le monde était d'accord !
Tiens, je vais d'ailleurs me le remettre 1 coup pour la peine !!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ Namorgan

27 Juillet 2010
C'est ainsi que nous revient le Prince des Ténèbres avec Scream, dixième album de sa carrière solo. L'ex-Black Sabbath nous avait laissé sur notre faim avec un Black Rain ne faisant pas toujours l'unanimité. Qu'en est-il alors de ce nouvel album du madman?

Déjà, nous sommes forcés de constater un changement important: le remplacement de Zakk Wylde, guitariste d'Ozzy durant 20ans par Gus G. de Firewind. Et honnêtement, on a pas à s'en plaindre. Même les plus grands fans de Zakk ne pourront nier le fait que Gus G apporte le vent de fraîcheur dont ce bon vieux dinosaure d'Ozzy avait besoin.

On se retrouve donc face à un album efficace, plus dur que ne l'était Black Rain, plus inspiré peut-être aussi. Le mixage y est aussi plus efficace. Cet album est aussi plus sombre, avec des titres tels que "Soul Sucker", "Let It Die", ou "Diggin' Me Down". La plupart des autres albums contenaient toujours au moins deux ballades plus calmes, un peu tape à l'oeil. Ici nous n'en trouvons qu'une: "Life Won't Wait", une sympathique petite ballade au début acoustique tournant au bon heavy metal qui rentre doucement par votre oreille avec un refrain qui ne sort plus, des riffs en majeure partie efficaces, un bon morceau en somme quoi. L'album sait aussi nous balancer des riffs aussi secs qu'efficaces avec le titre trailer de l'album: "Let Me Hear You Scream", ou encore "Crucify". "Time" quand à elle est somptueuse, avec son introduction jouée par des cordes frottées (violoncelles), on jurerait entendre Apocalyptica, pour ensuite partir sur un air lent, mélancolique, et bien heavy."I Want It More" et "Latimer's Mercy" sont de qualités égales, se laissant écouter agréablement sans pour autant nous mettre en transe. La seconde est d'ailleurs particulièrement intéressante par son refrain qui ne manquera pas d'attirer notre oreille, particulièrement accrochant par ses riffs lourds et ses sonorités plus brutes qui peuvent rappeler certaines sonorités de Black Sabbath. Chaque titre de l'album, sans rester dans les annales du Heavy Metal est d'une certaine originalité, on reconnaît bien la marque du madman. Pour terminer cet album, marquant les 30ans de la carrière solo de notre cher et estimé Parrain du Heavy Metal, une ballade étrange, courte, "I Love You All", (qui n'est pas sans rappeler "You Know... (part 1)" de Down to Earth) achève cet album de la même manière qu'un bon live: "God bless you, I love you all".

Pour conclure, cet album n'est pas le meilleur d'Ozzy Osbourne. Je citerai le chroniqueur Julien qui dans sa chronique du Live at Budokan a dit très justement "Comment lui reprocher d’avoir éclusé le concept Sex, Drug and Rock’n roll". On ne peut qu'être admiratif face à ce vieux de la vieille de 62 ans qui a posé les premières pièces de l'édifice metal et qui parvient encore à nous faire vibrer avec un son que très peu de jeunots parviennent à nous offrir. Cet album est meilleur que ne l'était Black Rain, et Gus G. remplit parfaitement son rôle, sans que l'absence de Zakk vienne à peser (et c'est un inconditionnel de No More Tears et de Black Label Society qui parle).
Je met 17/20 à ce dixième album d'Ozzy Osbourne, en espérant que ça ne sera pas encore le dernier. Et comme le disait ce papy heavy: Go f*cking crazy!

3 Commentaires

1 J'aime

Partager
rockyouaxel - 04 Avril 2011: Tu oublies Time non? lorsque tu dis qu'il n'y a qu'une ballade? enfin après si tu trouves que Time n'en est pas une tu as le droit de le penser =)
Namorgan - 08 Avril 2011: Oui Time fait assez ballade mais en même temps... Difficile de la comparer à u morceau comme mama i'm coming home ou goodbye to romance :p disons que Ozzy Osburne a un style très différent pour ses ballades que j'ai pas retrouvé sur Time
rockyouaxel - 08 Avril 2011: Enfin oui, chacun son opinion =)
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ baloo

27 Juillet 2010
Voilà quelque chose qui ne va pas être facile à chroniquer, surtout quand on le connait et son ancien groupe Black Sabbath.
Mais bon, on s'en fout on la tente quand même.

Perso je pensais que le son qui nous est proposé sur la galette allait être assez old school comme sur les albums de Black Sabbath.
Mais pas du tout !
La première chanson de l'album, Let It Die, commence avec un riff qui dessouderait un coffre-fort tellement il est puissant. Le mieux c'est que le reste de la chanson est dans la même veine surtout que le refrain vous reste scotché dans la tête.

S'en suit le premier single de l'album : Let Me Hear Your Scream.
L'intro me parait être du déjà entendu mais ça passe béchamel quand même. Le couplet est classique mais efficace pour finalement monter en puissance jusqu'au refrain lui aussi énorme: la voix est surpuissante et les guitares suivent avant un solo endiablé.

Papy Ozzy sait nous pondre des refrains qui vont vous suivre!

Mais si le rythme est élevé certaines chansons le ralentissent.

"Quoi ? Merde j'ai pas envie d'écouter un disque pré-funéraire "
Soul Sucker est un bel exemple : Rythme lent MAIS refrain bien gras et lourd qui finalement donne vraiment envie de headbanger pour le plus grand plaisir de nos cervicales. L'outro est par contre lui revenu au rythme du "Papy Ozzy a pris des acides" avant de ralentir à nouveau.

Intros à la guitare acoustique. On se dit qu'on a droit aux chansons de maison de retraite. Ca repart de plus belle pour au final avoir de grosses chansons qui défouraillent bien (Life Won't Wait et Diggin' Me Down).

Pis encore une fois Ozzy préfère monter sur une Harley plutôt que sur un fauteuil roulant avec un Fearless qui sonne comme un coup de crosse dans la gueule avec une fois de plus un refrain ultra-efficace.

La fin du disque est plutôt classique. Ce n'est pas des chansons pour faire 11 pistes sur le CD mais presque. Exception faite pour I Love You All plutôt sympa, rafraichit mais en même temps rend mélancolique.

En gros un très bon disque du maître Ozzy qui ne déplaira pas aux amateurs de gros son.

17/20

1 Commentaire

0 J'aime

Partager
Celldweller55 - 27 Juillet 2010: Oui un bon album même si je préfère Black Rain
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire