Quantos Possunt ad Satanitatem Trahunt

Liste des groupes Black Metal Gorgoroth (NOR) Quantos Possunt ad Satanitatem Trahunt
ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Gorgoroth (NOR)
Nom de l'album Quantos Possunt ad Satanitatem Trahunt
Type Album
Date de parution 21 Octobre 2009
Style MusicalBlack Metal
Membres possèdant cet album186

Tracklist

1. Aneuthanasia 02:19
2. Prayer 03:33
3. Rebirth 06:34
4. Building a Man 03:23
5. New Breed 05:29
6. Cleansing Fire 03:13
7. Human Sacrifice 03:46
8. Satan-Prometheus 05:37
9. Introibo ad Alatare Satanas 00:53
Total playing time 34:47

Chronique @ BEERGRINDER

07 Octobre 2009

Gorgoroth n’a pas perdu sa moelle mais a laissé en route une partie de sa rage

La sortie de Quantos Possunt ad Satanitatem Trahunt (2009, à vos souhaits) est enfin l’occasion de reparler musique à propos de Gorgoroth et il était temps. Cette année écoulée, l’explosion du line-up (l’autre partie du groupe ayant formé God Seed) alimentait en effet les conversations des metalheads, davantage encore que celles de nos femmes avec « plus belle la vie » (et oui rassurez vous il n’y a pas que la vôtre…). Bref ça commençait à devenir totalement pathétique, c’est donc avec un intérêt certain que je vis débarquer ce nouveau Gorgoroth, mais aussi avec quelques interrogations : Infernus parviendra t’il à mener sa barque seul sans Ghaal ? Le retour de Pest au chant sera t-il convaincant ? Le groupe va t-il donner dans le Black Metal popstar de Satyricon ? En définitive de faibles espoirs et de nombreuses craintes…

On s’aperçoit déjà, que non content de pondre un titre d’album à coucher dehors, les norvégiens proposent une pochette moisie noire et blanche et une tête de mort on ne peut plus bateau. Ne pas réussir à mettre l’auditeur dans l’ambiance grâce au visuel est un handicap important à mon sens, surtout dans le Black Metal, il faut bien sûr voir au delà mais me mettre grognon d’entrée n’est pas une bonne idée… Clairement, il faut quelques secondes à peine pour s’apercevoir que le Gorgoroth occulte, crasseux et impitoyable des 4 premiers albums n’est plus, ne serait-ce que par ce son désespérément limpide et impersonnel. Cependant le chant belliqueux de Pest et quelques riffs Black / Thrash font de Aneuthanasia et Prayer des titres honorables. Hélas cette batterie claire et précise gâche tout, la force de Gorgoroth réside (résidait ?) dans sa capacité à créer des ambiances noires et sataniques (Pentagram) ou cataclysmiques (Destroyer), mais on n'en est plus là : la bande à Infernus déroule ses 9 morceaux avec application mais sans plus de conviction que ça. On distingue bien de temps à autres une rythmique qui accroche l’oreille (notamment sur New Breed), mais il s’avère difficile de rentrer totalement dans l’album et je dois avouer qu’après moult tentatives je n’ai que partiellement réussi.

Attention, QPAST n’est pas intrinsèquement mauvais loin de là, d’ailleurs on citera deux titres qui sortent du lot : Building a Man et son côté marche en avant rappelant les meilleures heures du True Norwegian Black Metal, ainsi que Satan – Prometheus, le plus brutal du lot, assénant des linéaires terribles avec une guitare plus inspirée que jamais et des voix claires occultes rappelant les atmosphères de leur titre culte éponyme Gorgoroth que l’on trouve sur Antichrist. Mais dans l’ensemble ce disque manque quand même de folie et de colère, Cleansing Fire par exemple délivre des bons riffs bien carrés mais évolue tout au long à un tempo de papi de 90 bpm. Gorgoroth n’a pas perdu sa moelle mais a laissé en route une partie de sa rage, en témoignent les guitares nettes et presque Heavy de Human Sacrifice.

Cet album n’est pas non plus une catastrophe comme je l’ai cru à la fin de la première écoute, mais en fait malgré de bonnes idées à la base il manque une pincée de nombreux éléments : pas assez de crasse dans le son, pas assez d’énergie dans les morceaux et pas assez de haine dans les ambiances.
Difficile donc au final de juger précisément de la qualité de cet album et de choisir quel côté l’emporte entre points négatifs et positifs. Cependant, si on y regarde de plus près, parmi les groupes importants de la scène Black, Archgoat, Absu, Impiety et d’après les échos Immortal ont réussi à satisfaire leurs fans de la première heure avec leur nouvelle galette, pas sûr du tout que ce soit la cas avec Gorgoroth.
Je n’encourage pas à tout prix l’achat de cette galette, mais je ne découragerais pas non plus forcément, si cette chronique de normand ne vous satisfait pas tant pis, démerdez-vous…

Dommage en tout cas que tous les morceaux ne soient pas de la trempe de « ça tend, promet tes housses ».
Je sors.

BG

41 Commentaires

26 J'aime

Partager

BEERGRINDER - 27 Août 2010: Ouais, un coup on me trouve trop cool, un coup on me trouve trop dur, j'en conclue que je suis assez juste finalement, ha ha...
butters77 - 12 Septembre 2010: moi je trouve que l'album passe vraiment bien.
après qu'il soit moins bien que les anciens je peux comprendre vu le changement de line up et l'évolution du groupe, avec le temps ils peuvent pas rester constamment parfaits.
Et puis on les critique pour leurs innovations mais si ils avaient fait la même musique que sur leur premiers albums on les aurait critiqué pour ne pas êtres innovateurs et trop répétitifs donc...
Enfin bref même si l'album n'est pas un chef d'oeuvre je le trouve plutôt sympathique, ca passe toujours mieux qu'un In sorte diaboli
coolpatrick - 15 Septembre 2010: perso cette album ne ma pas emballé je crois que quand il y aura un nouvelle album du coté de God Seed le résultat sera nettement meilleur.
Eaque - 09 Mars 2011: Etant justement en train de me l'ecouter au casque, je n'ai pas lu la chro de BG, mais toujours est il que c'est un album relativement frais et bien varié ! Peut être un peu hétérogène avec cette touche Heavy très prononcé, mais perso ça ne me derange pas plus que ça...Quand je repense a tout ces connards de journaleux qu'il l'ont descendu comme s'il ne s'agissait que d'une sombre rature qui ne valait pas un clou, ça me débecte ! Qu'ils essaient de créer quelque chose avec leur branlette de matière grise...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ EternalTearsOfSorrow

16 Août 2010
Trois ans après l'éprouvant, mais très bon Ad Majorem Sathanas Gloriam, un combat acharné pour gagner un procès dans le but de garder le nom de Gorgoroth, et le temps de retrouver de nouveaux membres, Infernus nous revient en forme avec un 8ème opus nommé "Quantos Possunt ad Satanitatem Trahunt", un album ayant déçu plusieurs personnes (on peut le constater notamment dans les commentaires de la chronique de BG), mais ayant tout de même plu à certaines autres, dont moi. En effet, Gorgoroth a tenté avec cet album un autre style de BM plus lourd, mais moins cru, crade et crasseux, la batterie, la caisse claire, surtout, a un son plus heavy, on peut remarquer la différence comparé aux morceaux de Under the Sign of Hell. Mais en revanche, Pest, tout comme dans Antichrist, a toujours une voix d'un homme revenu de l'enfer, le son de la guitare d'Infernus est toujours aussi tranchant...

Globalement, ce disque est bon, sauf quelques riffs plutôt heavy, ou death. Mais d'après moi, il n'y a pas d'autres grands défauts, mais il pourrait quand même franchement être meilleur. Le CD commence avec Aneuthanasia, un morceau certes court, mais réussi, très réussi. Ce morceau commence avec une courte intro accompagné d'un cri de Pest raisonnant pendant presque tout le long, ce cri est tellement puissant que l'on a directement une bonne opinion de son retour, mais le couplet commencé, on remarque tout de suite le manque de motivation et de punch de la batterie, je veux dire qu'il y a un vide, il manque quelque chose. Qu'est ce ? Comment vous dites ? Oui ! C'est la double pédale, évidemment !!! Même s'il est plaisant, ce morceau a un manque d'originalité, de recherche. On dirait que le batteur a été forcé de jouer un morceau de deux petites minutes. Mais d'un autre côté, il y a la force et la hargne de Pest, qui donne tout de même un grand point positif dans ce morceau, néanmoins, c'est insuffisant. Le nouveau gus qui se charge des baguettes me laisse perplexe, hésitant. À peine le morceau terminé, on enchaîne directement le suivant : Prayer, qui s'inscrit comme l'un des meilleurs de l'album. Ce dernier commence avec un riff qui contient une batterie plus persévérante, mais ayant un son toujours aussi blanc, le morceau reste tout de même plongé dans une atmosphère sombre et cela reste toujours du black, contrairement à ce que certaines gens disent quand ils affirment que ce morceau est plus death ou heavy que black, je trouve cela tout simplement absurde ! C'est vrai, quoi, en même temps, qui ne tente rien n'a rien !

Je tiens également à parler de la dernière partie du CD, dans laquelle le son reste plutôt bâclé, bien trop clair, mais où la batterie (oui, en tant que batteur, et grand fan de ce groupe, je me sens obligé de parler beaucoup de la batterie, qui normalement est un des principaux atouts du groupe, mais qui, dans cet album, est le principal défaut à mon avis) a plus de perspicacité et de motivation, notamment dans le riff qui débute Human Sacrifice. Ce morceau est le reste du temps qu'on l'écoute plus lent, avec un chant tout simplement démoniaque, la guitare donnant plus de mélodie que dans les autres morceaux. Le seul morceau du CD auquel on retrouve le batteur complètement dans un riff rapide, est également dans un des meilleurs morceaux de cet opus, cet à dire : Satan-Prometheus. Oui, ce morceau est tout simplement superbe, avec de la guitare grattée au poignard (on peut croire cela, à force d'entendre un tel son venant d'une guitare) chœurs aux chants clairs, mais qui passent très bien ; ce n'est évidemment pas à tous les albums de Gorgoroth que l'on entend du chant clair, mais pour une fois, cela donne vraiment un point positif. S-P fait partie des deux seuls morceaux véritablement Black Metal de "Quantos Possunt ad Satanitatem Trahunt", et ça fait vraiment plaisir pour les oreilles.

Cet album contient vraiment des gros défauts : Le son et l'atmosphère trop heavy, le manque de motivation et de persévérance venant de la batterie et le manque d'inspiration, c'est également clair qu'il est moins véritablement black metal. Mais d'après moi, ce sont des erreurs dues au changement du line-up, on peut pardonner, car cet album a également du très bon, je vous conseille très vivement les morceaux suivants : Prayer, New Breed, Human Sacrifice et Satan-Prometheus. Moi, personellement, je suis certain qu'ils feront mieux au prochain album, ils en sont franchement capables ! J'ai hâte d'être en 2011 !

3 Commentaires

2 J'aime

Partager
Ryfalgoth - 31 Août 2010: Ayant acheté l'album l'an dernier je suis tout à fait d'accord avec toi. On a affaire à un bon album bien qu'il y ait certains défauts notables comme la batterie qui sonne trop claire.

En revanche dans les lives on retrouve clairement l'ambiance crade !
EternalTearsOfSorrow - 01 Septembre 2010: Oui, c'est bien vrai, je me disais bien que c'était assez particulier de la part de Gorgoroth de nous offrir un son si pur pour des chansons si sombres... Encore heureux que les lives soient vraiment comme au bon vieux temps !
MortaEst - 01 Mars 2012: Pas du tout d'accord avec vous. Certaines musiques ont un rythme très entrainant: prayer, satan-prometheus, rebirth (après 1:30),...
Certes ce n'est pas le meilleur album (qui pour moi sont "under the sign of hell" version 1997 et "a sorcery written in blood"
Ensuite le cover est original, pas comme bcp de groupes de black metal qu'on voit se cacher ou courir dans une forêt on ne sait pas pourquoi...
J'ai mis 20/20 pour remonter la cote mais cet album mérite un bon 16/20
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire