M.S.G.

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe MSG
Nom de l'album M.S.G.
Type Album
Date de parution 1981
Style MusicalHard Rock
Membres possèdant cet album101

Tracklist

Re-Issue in 2009 by Chrysalis Records with bonustracks
1. Ready to Rock
2. Attack of the Mad Axeman
3. On and on
4. Let Sleeping Dogs Lie
5. But I Want More
6. Never Trust a Stranger
7. Looking for Love
8. Secondary Motion
Bonustracks (Re-Issue 2009)
9. Never Trust A Stranger (Rough Monitor Mix)
Recorded live at Manchester Apollo, England, 1980
10. Natural Thing
11. Feels Like a Good Thing
12. Looking Out from Nowhere
13. Shoot Shoot
14. Doctor Doctor
15. Lights Out

Chronique @ frozenheart

25 Mai 2020

Deuxième essai et coup de maître !

The Michael Schenker Group, le premier et excellent album solo du grand blond à la Gibson Flying V paru en 1980 et enregistré uniquement avec des musiciens de studio, avait à l'époque jeté un sacré pavé dans la mare. C'était donc évident que Michael Schenker soucieux de battre le fer tant qu'il est chaud, décide de retourner en studio afin d'enregistrer un deuxième effort sobrement intitulé MSG.

Celui-ci se trouvera être plus accessible et homogène que son prédécesseur, il sera aussi celui enregistré par la formation légendaire qui accompagnera Schenker en tournée et sur le live mythique One Night at Budokan, à savoir : Gary Barden déjà présent sur le premier album, Cozy Powell (ex-Rainbow, ex-Jeff Beck), Chris Glenn (Alex Harvey Band) à la basse et Paul Raymond (ex UFO) aux guitares et claviers.
Autant dire qu'avec de tels musiciens ce deuxième opus du Michael Schenker Group, possède tous les ingrédients pour réussir, car plus mature voire cohérent (le côté novateur et Heavy en moins) que son prédécesseur, surtout au niveau du chant de Gary Barden qui en à peine un an a gagné en assurance et en puissance. Le tout, paré d'interventions de guitare flamboyante et soli inspirés évidement!

C'est donc naturellement que l'on retrouve sur cet album le jeu à la fois vif et limpide du prodige allemand, comme l'indique le direct "Looking for Love" à la rythmique galopante qui n'aurait pas dépareillé sur un album de Scorpions, le percutant et classique " Are you Ready" au refrain qui ne vous sort plus de la tête. On y retrouve aussi, plusieurs mid-tempi mémorables, à commencer par la mélodieuse "On and On" aux délicats arpèges de guitare et solo lumineux, "Let Sleeping Dog Lies" constitué de guitares bavardes et soli diluviens, ainsi que l'entraînant "But I Want More" qui se distinguera par un air et refrain aux chœurs dynamiques du plus bel effet.

Parmi les autres moments forts de l'opus n'omettons pas la délicate "Never Trust a Strangers" et son court break basse, claviers à 02:27, suivi aussitôt d'un solo gorgé de feeling du maestro. Si je n'ai pas mentionné "Attack of the Mad Axeman" et "Secondary Motion", c'est uniquement parce qu'elles ne m'ont pas convaincu pleinement et que les vocalises (limite castra) dont use et abuse Barden, à la longue ont toujours tendance à m'agacer.

Quant à la pochette au graphisme assez brouillon nous affichant une certaine unité de groupe entre Michael Schenker et ses musiciens, avec en son centre le légendaire logo du MSG pourfendu par l'emblématique Gibson Flying V blanche et noire, elle sera à ranger parmi les plus moches des albums du virtuose allemand et elles sont nombreuses !
L'autre petit bémol, se situera au niveau de la production gâchée par un son assez étouffé et manquant singulièrement d'ampleur, surtout au niveau du mix de la section rythmique. C'est d'autant plus curieux que c'est Ron Nevison (le même qui avait mis en son le Live Strangers in the Night de UFO), qui est à l'origine de ce gâchis.

Ce deuxième méfait studio du Mad Axeman en solo, qui de prime abord parait plus accessible (mélodieux), voire moins audacieux et Heavy que son illustre prédécesseur, n'en demeure pas moins un excellent manifeste de Hard Rock à l'ancienne, solide à l'instrumentation sans faille. Mais aussi un disque qui avec l'éponyme de 1980 et Assault Attack (son successeur), constitueront le trio de tête des meilleurs albums studio de la longue carrière de Michael Schenker, qui depuis quelques années, semble avoir enfin retrouvé inspiration et stabilité.

2 Commentaires

8 J'aime

Partager
asmenisqueericcarr - 26 Mai 2020:

Très belle Chronique,

Comme d'habitude, ça donne envie de remettre le vynile sur la platine pour ré-écouter après avoir lu ta chro.. Bien sûr, comme tu l'as noté, ce n'est pas son meilleur.. Mais ré-écoutons ça!

PhuckingPhiphi - 29 Juin 2020:

Il traîne depuis trop longtemps dans ma "to-do list" celui-là… C'est décidé, je me le déballe cette semaine, haha !

Merci pour la kro ! :)

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Hugh

10 Fevrier 2008
J'ai toujours pensé que le terme de Guitar-Hero avait été inventé pour Mickael Schenker. Il posséde une technique monstrueuse et un feeling hors pair. C'est, de plus, une machine à fabriquer des hits, tant pour scorpions, que pour UFO ou lui même.
Par dessus tout, son caractère farouche et perfectioniste en font un personnage si particulier.

Pour moi, Mickael Schenker est une réincarnation d'Elric de Melnibonée : grand, mince, blond, torturé, solitaire et fidéle à ses idéaux...

Cet album de Msg est un vrai dilemne. Chacun de ses morceau est un monument. Les mélodies vous rentrent dans la tête, les parties de guitare sont imparables, les ambiances, de la plus planante à la plus rythmée, vous emportent très loin. Cet album aurait pu être mon préféré de Msg...Seulement, il y a un seulement.

Le son de cet album me déplait au plus haut point. Il me semble d'une platitude inacceptable pour un tel album. Pourtant, c'est loin d'être le premier album du Schenk et Ron Nevison (le producteur) n'est pas un débutant à l'époque. Faut-il en conclure que ce fut un choix délibéré ? Pour moi, un mauvais choix.

C'est comme si vous offriez des perles à votre chére et tendre dans une cagette à légume !!!

8 Commentaires

1 J'aime

Partager

samolice - 24 Novembre 2012: Ayant enfin pu acquérir récemment le vinyle, le son est tout à fait correct, notamment au regard de l'année de parution de l'opus.
A la limite, ce qui me gène c'est la présence des claviers qui créent un peu une "brume" sonore qui n'apporte pas grand chose aux titres et qui dessert même le rendu des autres instruments.

Sinon, c'est de l'excellent Schenker. A cette époque, il est franchement impérial (sur "Let Sleeping Dogs Lie" il casse la baraque). Une bien belle période pour MSG
TasteofEternity - 11 Avril 2013: Un album que je viens de découvrir et qui est vraiment très bon, 8 titres excellents, pas de remplissage ou de fioritures, le heavy à son sommet qui rappelle un certain Age d'Or...
La chro est bien menée et a le mérite d'apporter un point de vue et des critiques intéressantes, mais 13 pour un tel album ça me paraît très dur,alors que MSG connaissait semble-t-il l'un de ses plus grands moments...
ELECTRICMAN - 02 Avril 2015: Pour obtenir un son de meilleure qualité il suffit de se procurer le live "one night at Budokan". La quasi totalité des titres du disque chroniqué ici y figure dans des versions fabuleuses.
David_Bordg - 20 Avril 2015: note bien faible pour un disque plutot fabuleux.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire