Assault Attack

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe MSG
Nom de l'album Assault Attack
Type Album
Date de parution 1982
Style MusicalHard Rock
Membres possèdant cet album130

Tracklist

1. Assault Attack
2. Rock You to the Ground
3. Dancer
4. Samurai
5. Desert Song
6. Broken Promises
7. Searching for a Reason
8. Ulcer
Bonustrack (2000 Japanese Release)
9. Girl from Uptown

Chronique @ grogwy

17 Septembre 2017

La parenthèse Graham Bonnet

Peu après la sortie de "MSG II", Michael Schenker et son groupe partent au Japon au mois d'août 1981 donner cinq concerts, dont un à Tokyo le 12 août qui sera enregistré, et commercialisé (d'abord uniquement au Japon, puis face à la demande en Europe et aux Etats-Unis) à la fin de l'année sous le nom "One Night at Budokan" (les ventes de cet album seront supérieures à celles des deux précédents).
MSG enchaîne ensuite seize dates en Grande Bretagne en septembre, une en Belgique (le 25), avant de clôturer sa tournée à Birmingham (Angleterre) le 17 octobre.

Suite à ce succès, le manager Peter Mensch et le batteur Cozy Powell tannent Michael Schenker de se séparer de Gary Barden pour le remplacer par un chanteur plus populaire comme l'ex-Deep Purple David Coverdale (Whitesnake).
Si le guitariste cède, et limoge son vocaliste, il refuse cependant d'engager David Coverdale lui préférant l'ancien chanteur de Rainbow Graham Bonnet.
Entre-temps le groupe doit faire face au départ du guitariste-organiste Paul Raymond (qui retourne dans UFO), et à la fin de sa collaboration avec le manager Peter Mensch.

Avec Graham Bonnet et le bassiste Chris Glen Michael Schenker s'attelle à la composition de nouveaux morceaux.
En avril 1982 Cozy Powell a une violente altercation avec Michael Schenker, et qui quitte précipitamment MSG.
Dans l'urgence le guitariste recrute l'ancien batteur de Rory Gallagher Ted McKenna.
Quelques semaines plus tard le quatuor accompagné de l'organiste Tommy Eyre et du producteur Martin Birch se rend en France au Château D'Hérouville (Val d'Oise) mettre en boite "Assault Attack" (qui sortira en octobre, précédé en août du single "Dancer/Girl From Uptown").

Dés l'éponyme premier titre, le ton de l'album est donné avec un morceau énergique sur lequel à nouveau Michael Schenker nous offre de rapides descentes de manche soutenu par la puissante section rythmique Chris Glen-Ted McKenna (ainsi que par les claviers de Tommy Eyre), le tout enrobé de l'excellente production de Martin Birch.
Mais la surprise du disque vient principalement de Graham Bonnet dont le timbre âpre (très éloigné de celui de Gary Barden) apporte une touche d'agressivité non négligeable au groupe (nous sommes en 1982, et le Heavy Metal est en plein essor), comme l'atteste son époumonnante prestation sur "Rock You to the Ground".
Si avec le joyeux "Dancer", l'imposant "Broken Promises" (qui nous renvoie dans les années 70), ainsi que l'entraînant "Searching for a Reason" MSG propose des titres moins bruts, le groupe repart à l'attaque (ou à l'assaut) avec le rugueux "Samurai" et l'austère "Desert Song".
Bien qu'injustement sous-estimé (une conséquence due à son manque d'exubérance), Michael Schenker démontre une fois de plus toute l'étendue de son (grand) talent en exécutant tout au long de l'album de superbes parties de guitare, que ce soit sur les morceaux agressifs comme sur ceux plus accessibles avant de clôturer "Assault Attack" avec l'intense instrumental "Ulcer".

Fin Août, alors que MSG débute sa tournée par un concert à Sheffield (Angleterre) Graham Bonnet débarque sur scène complètement ivre.
Non seulement le chanteur est incapable de se rappeler les paroles des chansons, mais son pantalon se déchire, permettant à ses parties génitales de prendre l'air (Graham Bonnet ne porte pas de slip).
S'ensuit un violent accrochage entre Michael Schenker et son chanteur (ce dernier va jusqu'à hurler "Voici le guitariste qui fait les soli que le bosch ne peut pas jouer" en désignant l'un des roadies), qui quitte rapidement la scène avant de se faire massacrer.
Le lendemain Graham Bonnet prend le train pour rentrer à Londres, et c'est en arrivant que le management lui annonce son éviction du groupe (ce à quoi il s'attendait).
De son coté, refusant d'annuler sa participation au festival de Reading le 29 août, Michael Schenker rappelle hâtivement Gary Barden qui retrouve son poste.

Avec lui MSG enregistrera l'année suivante le très bon "Built to Destroy", avant de splitter peu après (Michael Schenker sera de retour en 1987 avec son nouveau chanteur Robin McAuley).

Quant à Graham Bonnet il s'installe à Los Angeles, et en 1983 forme le groupe Alcatrazz avec un jeune guitariste encore inconnu Yngwie J. Malmsteen.



1 Commentaire

5 J'aime

Partager
samolice - 20 Septembre 2017:

Merci pour la chro. Marrant de constater que les 2 qui ont apparemment poussé pour engager un nouveau chanteur (Mensch et Powell) aient dégagé rapidement après. J'avais déjà lu l'épisode du live-bite-à-l'air de Bonnet mais je ne m'en souvenais plus. Enorme.

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ spierral

11 Juillet 2008
Rebelotte, nouveau défit.., Après le départ de deux membres influents du groupe, le chanteur (Gary Barden) et le batteur (Cozy powell) Michael ne désespère pas. Non non, Il retrouve un nouveau chanteur (Graham Bonnet) et un batteur (Ted Mc Kenna) et ressort un album comme si rien ne s'était passé.
C'est que le chanteur nous rappel plûtot la voix de Gary mais en plus Hard. Bien joué pour Michael qui ainsi garde son style de musique bien que un peu plus Hard. Personellement j'appréciais tout autant les morceaux plus mélodieux du temps d'avant, mais il faut admettre que cet album correspont tout à fait à l'évolution du Hard rock d'alors,du début de l'age d'or du Hard Rock. Merci à l'allemagne d'avoir apporté de si bons contributeur à cette époque,je veux parler de Michael Shenker bien sûr ce guitariste et compositeur hors pair.
Je leur souhaite autant de tallent pour construire l'europe de demain apparament beaucoup plus difficile à composer!
Donc un album globalement plus Hard mais toujours du Msg.
Un petit mot sur l'album. Celui-ci est actuellement assez dificile à trouver et les prix sont assez élevé, mais si vous choisissez la production la moins cher, sachez qu'il s'agit de la version japonaise dont il vous faudra déchiffrer le livret ecris en japonnais. Bonne chance!!!

11 Commentaires

1 J'aime

Partager

BARONROUGE - 25 Septembre 2013: Ce skeud est chiant (Une production puissante . Ne vous-en privez pas) , le com de GLADIATOR, oui peut-être mais perso il n'y a rien sur cet album de percutant , mou et inutile même Schenker semble fatigué et sans inspiration et cela depuis le second disque .Un bon skeud du groupe le live "One Night at Budokan" , le reste par la fenêtre .
Sperma_frost - 26 Septembre 2013: Oui, tout pareil, j'ai jamais accroché à MSG, faute n'est pas d'avoir essayé mais j'ai toujours trouvé ça monotone et sans inspiration!
largod - 26 Septembre 2013: je suis comme Olivier, étanche à MSG... son jeu de guitare ne m'atteint pas trop. Je me dis que j'ai sûrement loupé un truc, mais personne n'est parfait...
samolice - 30 Avril 2014: Pour ceux que le Schenk laisse froid, écoutez son solo final sur Rock you to thé ground. Sublime.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire