Killing Music

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Benediction
Nom de l'album Killing Music
Type Album
Date de parution Septembre 2008
Labels Nuclear Blast
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album90

Tracklist

1. Intro
2. The Grey Man
3. Controlopolis (Rats in the Mask)
4. Killing Music
5. They Must Die Screaming
6. Dripping with Disgust
7. Wrath and Regret
8. As Her Skin Weeps
9. Cold, Deathless, Unrepentant
10. Immaculate Façade
11. Burying the Hatchet
12. Beg, You Dogs
13. Betrayer (Bonus Track)
14. They Bleed (Bonus Track)
15. Seeing Through My Eyes (Broken Bones Cover)
16. Largactyl (Amebix Cover)

Chronique @ Eaque

25 Mai 2010

le groupe n'est certainement pas prêt de s'adoucir de son vivant !!!

Il aura tout de même fallu attendre pas moins de 7 ans pour que Benediction nous propose une nouvelle cuvée, après un "Organised Chaos" sorti en 2001 certe correcte, mais bien au dessous de son ainé, ou tout simplement de ses ainés.
Après un si long laps de temps, j'avoue que je ne me faisais guère d'illusions quand à une éventuelle prochaine sortie, mais finalement c'est en 2008 que j'apprends que l'acte a enfin été commis! Donc direction le disquaire du coin et retour à la maison pour une écoute attentive de ce dernier...

Pour commencer, surprise, nous avons droit a une introduction fort sympathique (ce qui est une première chez eux), réalisé en l'occurrence par Frank Healy (basse) et Mike Kenney d'Anaal Nathrakh (groupe principal du vocaliste Dave Hunt), qui nous met une légère pression quand à la suite des évènements et c'est le titre "The Grey Man" qui se sert de ce tremplin pour se jeter sur nous comme la famine sur le monde!! Un titre 200% efficace, aucune fioritures, que du rentre dedans tant musicalement que vocalement et très court, un titre d'assez bonne facture qui fait office de bon présage.

"Controlopolis" enchaine les festivités par des assauts carrément keupon (style adulé du combo britanique pour rappel) et évidement là encore, aucun compromis n'est a noté, si ce n'est qu'il est tout de même moins féroce que le précédent. Le titre éponyme "Killing Music" entre en scène et c'est là que l'on commence vraiment a ressentir ce frisson tant attendu depuis 7 ans! Un morceau encore une fois brut de décoffrage mais avec d'excellents changements de tempi qui lui sied à merveille, sans compter les premières secondes qui donne envie de tout dévaster sur son passage, mon titre favori, sans aucun doute!

Arrive ensuite une flanquée de titres portant les doux patronymes de "They Must Die Screaming", "Dripping With Disgust", "Wrath And Regret", "As Her Skins Weep" et "Cold,Deathless,Unrepentant" tous d'un même niveau a peu de chose près, c'est a dire, relativement bons et variant les tempi comme a leur habitude bien que l'ambiance reste la même, jusqu'à l'arrivé en gare de "Immaculate Facade", qui mérite un petit arrêt, du fait de sa singularité au sein de ce ramassi de violence implacable qui sévit depuis le début. Petit larsen qui traine quelques secondes avant de voir débouler un "putain" de gros riff bien rock'n roll et bien graisseux que même un Motörhead n'aurait pas renier
et des lignes de chants d'excellente facture signé Dave Hunt qui rajoute la cerise sur l'édifice. Le titre se calme pendant une bonne partie de l'autre moitié pour ensuite reprendre la fin comme elle avait commencé, du tout bon et l'on pourrait quelque part, la comparer au "Suffering Feeds Me" de l'album précédent. Peut être une nouvelle signature sur chaque nouvel opus, allez savoir..

Reste ensuite "Burying Your Hatchet" sympa mais particulièrement court et on termine par l'excellent "Beg, you Dogs" musicalement très agréable (surtout quand on aime ce mix de "DeathPunkHxC") et des vocaux de Dave Hunt qui ne growl plus mais braille comme un damné revendiquant ses convictions de façon bien autoritaire! A noter également les bonus et reprises sur certaines éditions (dont la mienne accompagné d'un DVD sur la réalisation de l'album ou l'on voit surtout Frank Healy s'enchainer des boites de 50 cl de bières anglaise), et donc très appréciable pour ceux qui aime le rabe avec "Betrayer" et "They Bleed" en bonus, et "Seeing Through My Eyes" des Broken Bones et "Largactyl" de l'excellent "Arise" d'Amebix en tant que reprises.

Je terminerai avec la production de l'album qui me laisse tout de même une sensention mitigée tant la batterie cogne si fort qu'il faut parfois un peu tendre l'oreille pour entendre certains riffs, mais la prod est peut être un poil trop puissant (on pourrais croire que je chipote, mais c'est un fait) pour le style, ce qui a pour effet que l'on ne peut pas trop le mettre a fond sans que les enceintes ne saturent complètement. Et dernier point litigieux concerne les lignes de chants de Dave Hunt qui dans l'ensemble lâche littéralement tout ce qu'il a en lui (ce qui est bien sur ce point) mais en fait parfois un peu trop sur certains morceaux (The Grey Man par exemple), qui a tendance a rendre le résultat quelque peu bancale, alors que sur le précédent, rien n'était a lui reprocher. Après ce n'est que mon avis pour l'instant, mais peut être cela passe t'il mieux avec d'autres.

En tout cas, même si l'album n'atteint pas non plus les sommets des débuts (ce qui est quelque part logique par rapport à l'époque bénit du style) mais continue de façon très honnête en nous proposant toujours de la qualité sur la majeure partie de ces nouvelles offrandes. En définitif, le groupe n'est certainement pas prêt de s'adoucir de son vivant et alors là, je re-signe...

J.Eaque

8 Commentaires

7 J'aime

Partager

Eaque - 07 Mai 2012: J'ai du faire 100 bornes il y a peu et j'avais justement sorti celui ci pour l'occas" et comme tu dis "direct & brutal", tu m'etonnes !! ça cogne dans ton les recoins ^^ Enfin trop bon. Merci pour le com ;)
Throatbreaker - 15 Août 2012: Je viens tout juste de découvrir benediction par hasard sur youtube et j’ai bien apprécié Ta chronique me donne davantage envie de pousser ma découverte de ce groupe
Eaque - 16 Août 2012: Ils ont visiblement tout arrachés au Hellfest via divers zines; Asphyx, Morgoth & Benediction ! Retour du old school ;)
samolice - 05 Fevrier 2013: Merci pour la chronique.
Je partage totalement ton avis sur les limites de l'album que tu évoques dans ton avant dernier paragraphe (la batterie qui écrase tout, surtout la double pédable, le chant un peu trop "forcé" et le mix des guitares que je trouve moyen). Reste un album agréable mais qui n'a pas emballé plus que ça le néophyte death metal (avec quand même je trouve des accents thrashy prononcés) que je suis.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire