Organised Chaos

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Benediction
Nom de l'album Organised Chaos
Type Album
Date de parution 2001
Labels Nuclear Blast
Produit par Andy Sneap
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album85

Tracklist

1. Suicide Rebellion 06:14
2. Stigmata 04:14
3. Suffering Feeds Me 03:45
4. Diary of a Killer (Fuck Them All) 03:47
5. Temple of Set 02:37
6. Nothing on the Inside 04:42
7. Easy Way to Die 05:12
8. Don't Look in the Mirror 03:54
9. This Graveyard Earth 05:11
10. Charon 02:15
11. I Am the Disease 06:33
12. Organized Chaos 05:10
Total playing time 53:32

Chronique @ Eaque

26 Mars 2010

...un poil longuet sur la fin...

Ce sixième album de Benediction qui fait suite a l'excellent "Grind Bastard", qui avait notamment pris un léger virage "Punk HxC" rafraîchissant et superbement inspiré, arrive donc 3 ans après ce dernier avec un tout nouveau vocaliste en la personne de Dave Hunt (Anaal Nathrakh), qui prit la place du démissionnaire mais excellent Dave Ingram qui lui même avait déjà succédé au célèbre Barney Greenway (parti chez Napalm Death) sur le second album, le très lourd et sinistre "The Grand Leveller". Alors maintenant, que pouvions nous attendre de leur part, si ce n'est, à l'instar d'un Obituary que la recette reste encore une fois inchangée avec toujours cette nouvelle orientation citée précédemment, bien que le côté "HxC" voir "Power" a pris un peu le dessus sur l'influence "Punk", qui se taillait la part du lion sur le précédent! J'en veux pour preuve des titres comme "Stigmata" ou encore plus flagrant sur "Diary of a Killer" dont la ligne de chant me fait fortement penser à du Pantera.

Soyons clairs, et excepté ces petits à côté stylistique, l'album reste dans la droite lignée de ces prédécesseurs, à savoir un Death bien "old-school" qui alternent titres rapides voir limite Thrash/Punk à d'autres bien plus lourds et massifs chargés en double grosse caisse, et qui fit leurs réputation sur les premiers opus. "Suicide Rebellion" ouvre donc le bal avec un tempo bien entrainant et rapide pour plonger directement dans le décor avant de se calmer et alterner les mid tempo et les accords plus lourds et bien gras. "Stigmata" enchaîne avec ce fameux côté bien "Power" et des changements de tempos fréquents qui lui confèrent un charme des plus rafraichîssant pour leur style. Le troisième titre, "Suffering Feeds Me" est pour ma part la plus belle surprise de cet album! En effet, le titre démarre sur de simples accords "Punks" assez basiques et plutôt calmes et ne fait qu'évoluer graduellement, en prenant toujours un peu plus de vitesse à chaque changement de riffs (limite du Motörhead sur certains riffs) et finit sur un tempo bien plus enlevé et des p..tains de lignes vocales hyper chiadées de la part de Dave Hunt, qui signe là une excellente performance, ce qui clôture le morceau en toute beauté, juste énorme !

Je ne pense pas qu'il soit vraiment utile de disséquer chaque titre, car comme je le disais plus haut, on a affaire à du pur Benediction qui nous alterne du lourd puis du rapide et ainsi de suite en boucle jusqu'à la fin mais tout de même a signaler ces arpèges en son clair sur le plutôt calme et changeant "Easy Way to Die", qui est une première chez eux...
En ce qui concerne la production de l'album, bien qu'elle soit tout a fait honorable et tient parfaitement la route, je trouve qu'elle n'égale malheureusement pas celle du précédent qui était beaucoup plus accéré tant dans la rythmique des grattes que dans la lourdeur et l'acoustique du son de batterie ! En somme une production plus percutante et claire. Après à chacun de voir mais pour moi, il n'y a pas photo!

Pour conclure, je pense malgré tout que cet album dans son ensemble, donne un peu une impression de fourre tout, fait un peu à la va vite (ceci dit, très spontané !) et un poil longuet sur la fin mais reste tout de même un bon cru du groupe, toujours coutumier du fait de nous livrer des albums de qualité malgré certains petits points faibles pourtant évitable. Mais honnêtement, je ne pense pas qu'il tienne la comparaison avec le précédent, que je trouvais beaucoup plus abouti dans tous les domaines et d'ailleur Darren Brooks (principal compositeur) en dira de même sur l'excellent "Grind Bastard" à la cover à chier (ne pas ce laisser prendre). Enfin comme ils le disent eux même au dos du livret, foutez le volume à donf au détriment des voisins ! héhé

J.Eaque

2 Commentaires

3 J'aime

Partager
LordRaven666 - 26 Mars 2010: Toutr d'abord, merci pour ton article.
Je me réjoui de l'écouter... Je l'ai justement acheté sur un site aux enchères et je dois le recevoir la semaine prochaine...
Oxide - 26 Mars 2010: Je ne connais pas cet album mais je dois dire que ta "Kro" m'a donné soif :D
Merci pour ta chronique bien fournie. On en reparlera quand je l'aurai.
Kenavo
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire