Hegemony

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Supuration
Nom de l'album Hegemony
Type Album
Date de parution Octobre 2008
Labels Holy Records
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album59

Tracklist

1. Hegemony 02:49
2. March of the Neovocyts 04:10
3. The Baleful Light 04:03
4. Death Dance 04:35
5. Recall 04:40
6. The Searing Desert 03:27
7. The Far Horizons 04:56
8. On the Burning Sand 05:07
9. Salinity 03:38
10. Sublime Sense 04:28
11. The Arrival 03:20
12. Dissolution 05:38
DVD - LIVE 2007 "IMAGO TOUR"
1. Anomaly
2. Pain Injection
3. From Blood of Chrysalis
4. Insect Drug
5. Chronophobia
6. Hybrid State
7. Labimente
8. The Cube
Total playing time 50:51

Acheter cet album

Supuration


Chronique @ tonio

23 Octobre 2008
Depuis ses débuts en 1990, le groupe des frères Loez se façonne un univers unique, parfois déroutant mais toujours fascinant. « Hegemony » est déjà le huitième album de SUP (anciennement Supuration pour ceux qui débarquent), et peu de formations peuvent se vanter d’avoir une telle régularité dans ses sorties, d’autant que la qualité est quasiment toujours au rendez-vous.

Je dis presque toujours car le groupe s’égratigne parfois en proposant des morceaux quelque peu boursouflés et fatigants sur la longueur, d’autant que cette musique demande un effort permanent de concentration. Difficile en effet de ranger SUP dans une catégorie précise de metal, car depuis son premier album, « The Cube » en 1993, les musiciens se jouent des règles et utilisent des riffs pour le moins inhabituels et des constructions tortueuses, sans toutefois donner dans la surenchère technique. SUP privilégie largement les ambiances froides et pénétrantes, voir même robotiques, et met très souvent à contribution les synthés. Il en découle une musique qui peut paraître dans un premier temps assez hermétique, mais qui a le mérite de ne ressembler à aucune autre, d’autant que la maîtrise instrumentale de SUP est à la hauteur de ses ambitions.

« Hegemony » est à mon sens l’album le plus intéressant qu’est proposé le groupe depuis l’ovni « The Cube ». Pourtant le style reste identique et immédiatement reconnaissable, point de grosse évolution, mais jamais les musiciens n’ont aussi bien dosé chaque ingrédient de leur étrange mixture.
En effet, le chant death prédomine largement mais les parties claires sont subtiles et parfaitement dosées, plus de gavage à la « Anomaly » ! Idem pour les synthés et autres bruitages technoïdales, ceux ci s’intègrent à merveille dans chaque compo sans jamais bouffer le reste des instruments, ils font corps avec les morceaux et les dénaturent pas, bien au contraire. Autre point positif, les pistes tournent toutes autours des 4 minutes, ce qui laisse aux musiciens le temps de développer chaque thème sans les répéter inutilement. Et puis quelle production parfaite ! Le son est chaleureux, épais et naturel, un travail en adéquation parfaite avec la musique du groupe.

Bien sûr, toutes ses qualités ne seraient rien sans un talent certain d’écriture, et là aussi la formation frappe fort, car les titres se montrent tous intéressants. Chaque morceau me fait l’effet d’une porte que l’on ouvre sur une autre dimension, un monde à la fois désespéré et froid, mais pourtant plein de vie… Bien entendu, certaine chanson se montrent meilleures que d’autres, citons par exemple "The Baleful Light" au accents voivodiens, "The Far Horizons" aux mélodies superbes et captivantes, ou "Salinity" et son riff principal absolument magnifique.

« Hegemony » ne donne ni dans la vitesse ni dans la démonstration stérile, aucun solo de gratte à l’horizon d’ailleurs, non, il prend son temps et s’infiltre avec malice dans votre esprit tel une drogue douce et hypnotisante. Assurément, cet album demande un minimum d’ouverture d’esprit pour être apprécié, mais un conseil : laissez vous tenter, le voyage en vaut la peine…

6 Commentaires

17 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
Apophis2036 - 23 Octobre 2008: J'ai eu l'occasion d'écouter un peu les premières pistes dans une Fnac. Il m'a bien emballé au départ, mais je redoutais une constante linéarité qui pâtirait avec le temps.
Tu me rassures un peu, alors je verrais cela lors de ma prochaine commande chez Holy !
tonio - 23 Octobre 2008: C'est vrai que les tempo varient assez peu, c'est là pour moi le seul défaut de cette galette. J'ai oublié d'en placer un mot dans ma chronque, con.
Coldfuneral - 24 Octobre 2008: Mais "Hegemony" sort sous la griffe SUP alors que "Incubation" portait celle de supuration. Ce ne sont pas les même groupes, supuration est beaucoup plus franc du colier que SUP.

Là ou supuration ne surprend pas d'album en album (meme si "transfer", "still in th sphere", "the cube" et "incubation" sont d'excellents albums), SUP déroute à chaque nouvel album ! qui peut prévoir si il y aura du chant clair ou non dans le prochain album ? ou si il y aura des sons technoides ?

c'est pourquoi chaque nouvelle album de SUP demande une demarche volontaire et un temps d'apprentissage afin d'en tirer toute l'essence.

Mais quelle récompense à chaque fois !!!
romeArisque - 14 Octobre 2015: Un de leur meilleure album si ce n'est LE
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Supuration


Autres albums populaires en Death Metal