Fabulous Disaster

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Exodus
Nom de l'album Fabulous Disaster
Type Album
Date de parution 30 Novembre 1988
Produit par
Enregistré à Alpha Omega Studios
Style MusicalThrash Bay Area
Membres possèdant cet album418

Tracklist

Re-Issue in 1999 by Century Media.
1. The Last Act of Defiance 04:43
2. Fabulous Disaster 04:55
3. The Toxic Waltz 04:53
4. Low Rider (War Cover) 02:47
5. Cajun Hell 06:06
6. Like Father, Like Son 08:10
7. Corruption 05:47
8. Verbal Razors 04:06
9. Open Season 03:53
Bonustrack (Re-Issue 2009)
10. Overdose (AC/DC Cover) 05:30

Chronique @ Fabien

30 Octobre 2007
Après un Pleasures of the Flesh en demi-teinte, bien poussif en regard du culte Bonded by Blood, Exodus est bien décidé à remettre les pendules à l’heure en cette année 1989. Fort d’un line up stable, la formation californienne revient ainsi avec son troisième effort, le bien nommé Fabulous Disaster.

D’entrée, le nouvel album annonce le retour d’un thrash plus nerveux, à commencer par ses deux premiers titres, les excellents Act Of Defiance et l’éponyme Fabulous Disaster, emmenés par les rythmiques entraînantes de Tom Hunting, les riffs accrocheurs de Gary Holt et Rick Hunolt, et la voix râpeuse de Steve Souza. Parallèlement, Exodus ralentit judicieusement la cadence et devient alors incroyablement heavy, le temps du superbe Like Father, d’une puissance étonnante, comptant parmi les meilleurs titres d’Exodus et justifiant à lui seul l’achat de l’album.

A l’image de sa pochette amusante, Fabulous Disaster dégage également un thrash emplit de bonhomie, notamment avec ses « backing vocals » caractéristiques, comme sur le très bon Toxic Waltz, ajoutant un relief et une décontraction évidente, et conférant aujourd’hui ces accents délicieusement rétros. Enfin, quelques colorations blues / rock apportent une identité et une originalité appréciables, depuis le fabuleux Cajun Hell et son intro à l’harmonica, jusqu’au sympathique Overdose, reprise d’AC/DC en bonus CD. Au final, seul Low Rider, reprise de War particulièrement mollassonne, s’avère purement dispensable.

Sous ses airs désinvoltes, Exodus revient ainsi avec un troisième album convaincant, réaffirmant du coup toute sa force et sa détermination, mais justifiant également sa place parmi les leaders de la scène thrash Bay Area de l'époque. Aujourd’hui encore, Fabulous Disaster s’inscrit indéniablement comme la réalisation la plus marquante de l’ère "Steve Souza" d'Exodus.

Fabien.

5 Commentaires

12 J'aime

Partager

KreaLorD - 27 Janvier 2009: Moi je la trouve super simpa Low Rider :s c'est une reprise super stylée!!!! Le premier album d'Exodus que j'ai écouté je ne m'en lasse jamais.

Everybody do the Toxic Waltz!!!!!
Goneo - 12 Août 2010: Quelle rentrè en matière avec "The Last Act of Defiance" "Fabulous Disaster" et "The Toxic Waltz" d'ailleur Fabulous est pour moi la meilleur song que Exodus est jamais faite. D'ailleur ces 3 premiers titres sont tellement bien que du coup le reste de l'album rend moyen.
samolice - 24 Août 2016: Merci pour la chro.
Toujours aussi plaisant à écouter ce disque malgré le temps qui passe. Y'a que les soli que je trouve moins marquants aujourd'hui (vive la distorsion et autres pédales d'effets).
"Like father" est un titre qui moi aussi me ravit à chaque fois.
Je ne me souvenais plus que sur la pochette intérieure du lp où sont notées les paroles, le titre "Overdose" est indiqué. Mais hélas il n'est est pas sur la galette.

Tiens question aux spécialistes car je ne me souviens plus. Dans les remerciements on remarque le nom de Satriani. Qui a pris des cours avec lui, Holt ou Hunolt?
Slyness - 16 Janvier 2017: Pourquoi une chro si élogieuse pour au final un petit 15/20? Cet album est pour moi de loin l'un des meilleurs albums du groupe et du genre Thrash en général, au même rang qu'un Rust In Peace ou Among The Living.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire