Discouraged Ones

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Katatonia
Nom de l'album Discouraged Ones
Type Album
Date de parution Avril 1998
Style MusicalDoom Gothique
Membres possèdant cet album176

Tracklist

Re-Issue in 2007 by Peaceville Records with 2 Bonustracks
1.
 I Break
 04:21
2.
 Stalemate
 04:19
3.
 Deadhouse
 04:35
4.
 Relention
 03:37
5.
 Cold Ways
 05:20
6.
 Gone
 02:47
7.
 Last Resort
 04:35
8.
 Nerve
 04:30
9.
 Saw You Drown
 05:02
10.
 Instrumental
 02:50
11.
 Distrust
 04:55

Bonus
12.
 Quiet World
 04:39
13.
 Scarlet Heavens
 10:27

Durée totale : 01:01:57


Chronique @ Alfael

11 Avril 2012


6 Commentaires

6 J'aime

Partager
Fabien - 11 Avril 2012: Un album de Katatonia que j’aime tout particulièrement (tout comme son mémorable prédécesseur), à partir duquel le groupe abandonne le growl tout en restant encore ancré dans le style de ses débuts, la suite du groupe suédois déjà plus ‘mainstream’ correspondant moins à mes goûts en la matière. Le jeu torturé de Nyström, ces mélodies tristes et le chant clair si envoutant de Renske, donnent au final une bien belle œuvre. Je lui adresse toutefois quelques reproches (tout à fait personnels) qui empêche une excellence dans ma notation, d’une part quelques titres que je préfère assez nettement par rapport à d’autres, pour citer les enivrants I Break, Stalemate, Deadhouse, Relention ou Distrust, et d’autre part l’absence de leads, qui font pourtant merveille sur le somptueux final Distrust. Fabien.
Rheindarst - 12 Avril 2012: Un album vraiment très plaisant à l'écoute.

Même si j'apprécie l'ensemble de leur discographie, je suis quand même très attaché à leur période "extrême" donc quand "Discouraged Ones" est sorti, ce fût une sacrée surprise même si il faut bien avouer que le E.P "Saw You Drown" avait déjà un peu préparé le terrain.

Pas évident pour le groupe de repositionner son axe de développement suite aux problèmes vocaux de Jonas, mais comme dit le dicton "nécessité fait force de loi" et le résultat est ma foi fort bien réussi malgré ce changement drastique.

Les qualités de compositeurs d'Anders et de Jonas s'affinent sur ce disque, les titres étant plus ou moins emprunt d'une certaine mélancolie à défaut d'agressivité. Le rendu n'en est pas moins efficace, la production de Tomas Skogsberg (pas vraiment son segment ce genre de musique) collant finalement très bien grâce à un grain de guitare assez puissant en totale opposition avec ces vocaux clairs à la tessiture très douce à l'oreille.

Je lui préfère néanmoins la production de "Tonight's Decision" que je trouve un peu plus aboutie, les guitares "abrasives" tenant là leur dernier baroud d'honneur avant de passer au palier suivant en développant un son plus "léché" au fur et à mesure de leurs sorties futures.

Pour conclure un très bon disque rempli d'excellent titres au rendu "émotionnel" indéniable. Sacrée pirouette quand même ! L'apanage des gens talentueux sans doute.

Merci à Alfael pour la chronique.

Rheindarst
Ryfalgoth - 12 Avril 2012: Discouraged Ones, difficile de dire s'il s'agit de mon album préféré ou non au vu de la quasi-parfaite discographie de Katatonia.

Je trouve que sur le plan instrumental, Sounds of Decay faisait déjà un peu office de transition : moins agressif que BMD, sonnant un peu Rock par moment et gagnant quelques mélodies.

Le chant fragile de Renske me rappelle également celui de Cavanagh chez Anathema sur la même période, ce qui au final contribue beaucoup au charme de la musique.

J'ai effectivement quelque titres préférés qui ressortent, à savoir : I Break, Deadhouse, Cold Ways et Saw You Drown

La violence des 2 précédents opus semble donc dissipée, mais la dépression accompagnant cet album ne s'en fait pas moins ressentir.
grogwy - 06 Octobre 2016:

Avec "Discouraged Ones" (1998) Katatonia abandonne le Doom/Death Metal de ses deux précédents (et très bons) albums pour un Metal Atmosphérique.

Sur ce disque le groupe a injecté à sa musique une importante dose de Cold Wave en s'inspirant notamment des albums "Seventeen Seconds" (1980), "Faith" (1981), et "Pornography" (1982) de The Cure, connus sous le nom de Trilogie Noire.

Résultat : avec ce superbe "Discouraged Ones" (qui porte bien son nom) Katatonia nous livre un disque froid, austère, voir dépressif qui peut être autant apprécié par les Metalleux que par les Gothiques.

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ FestNoz

31 Août 2005
Après 2 albums de Doom/Death mélodique, voici le premier album "rock" de Katatonia. C'est en effet le premier album entièrement chanté en clair, avec des titres plus courts, disons plus "formatés", plus rock en un mot.

La musique de Katatonia est triste. Cet album en témoigne, "Discouraged Ones" incarne la mélancolie au travers de ce chant plaintif, de ces harmonies de guitares (et de basse) totalement excellentes, et d'une session rythmique très basique et linéaire. La batterie est en effet ici branché en mode "Poum-Tchak".

Le son est idéal, et colle parfaitement aux compos, aux ambiances dégagées par ces mélodies, ces harmonies. Les guitares pleurent, vont doucement et n'hésitent pas à s'attarder sur certaines notes, certains accord, pour bien appuyer le malaise. La basse reste au fond de la salle, mais appuie ici merveilleusement les harmonies.

Les harmonies. Elles sont la clé du travail musical de Katatonia. Les 2 guitaristes se complètent totalement dans ce que l'on pourrait qualifier de parfaite homogénéité mélodique.

Sur toutes la durée du disque, pas une seule note à jeter. Pas une seule évasion de ces sentiments de tristesse, pas une seule parole prononcée sans larme..

Ce disque restera selon moi le meilleur de Katatonia, les suivants se montrant légèrement répétitifs et peinant à atteindre l'émotion se dégageant de ce chef-d'oeuvre.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire