Defying Gravity

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Mr Big
Nom de l'album Defying Gravity
Type Album
Date de parution 07 Juillet 2017
Style MusicalHard Rock
Membres possèdant cet album26

Tracklist

1. Open Your Eyes 04:01
2. Defying Gravity 05:27
3. Everybody Needs a Little Trouble 03:52
4. Damn I'm in Love Again 02:55
5. Mean To Me 03:28
6. Nothing Bad (About Feeling Good) 04:00
7. Forever and Back 03:39
8. She's All Coming Back to Me Now 04:21
9. 1992 05:00
10. Nothing at All 04:12
11. Be Kind 07:03
Total playing time 46:38

Chronique @ frozenheart

14 Juillet 2017

Mr Big, un groupe plus soudé que jamais...

La période qui a suivi l'album Hey Man, paru en 1996, avec un an plus tard le départ du guitariste Paul Gilbert, aura peu marqué les esprits en matière de sorties d'albums chez Mr Big. L'année 2009 qui annoncera la re-formation officielle du quatuor californien, ne sera pas tout à fait du même tonneau. Effectivement, c'est donc en 2010 que parait enfin l'excellent What If, suivi quatre ans plus tard du sympathique The Stories We Could Tell, qui tous deux réussiront l'exploit de remettre le groupe sous le feu des projecteurs. Mr Big, comptant bien battre le fer pendant qu'il est chaud, nous revient cette année avec un nouvel effort studio des plus réussis, intitulé Defying Gravity.

Pour la mise en boite de ce nouveau manifeste, racé et mélodieux, le groupe fera de nouveau appel à Kevin Elson à l'origine de la mise en son de ses 3 premiers albums : Mr Big (1989), Lean into It (1991), Bump a Head (1993), ainsi que Hey Man, paru en 1996. Le producteur à qui l'on doit aussi les albums de groupes aussi prestigieux que célèbres tels que Journey, Europe, Night Ranger et Pretty Maids (l'album Future World) entre autres, dotera l'album d'un son très brut et Rock, un peu à l'image de l'éponyme de 1989. Il mettra à l'honneur une basse vrombissante, ainsi que des guitares opulentes au son cristallin et puissant. Quant au chant d'Eric Martin, il sera une fois de plus à la hauteur de nos attentes, c'est-à-dire, puissant et félin, parfois langoureux, surtout sur les ballades. Le seul petit reproche que l'on pourrait faire au niveau du son de l'album serait cette désagréable sensation de compression au niveau de l'instrumentation.

Côté line-up, aucun changement à l'horizon, sauf au niveau de la batterie. En effet, Pat Torpey, malgré sa maladie de Parkinson, diagnostiquée en 2014, sera toujours crédité et jouera sur les morceaux les moins techniques et les plus simples de Defying Gravity. Mais la majorité des titres sera entièrement à la charge du batteur polyvalent Matt Starr (ex-Ace Frehley) crédité en tant qu'invité et déjà présent en renfort lors de la tournée 2014 (Pat Torpey ne pouvant plus assurer seul le train infernal des tournées même les plus courtes).

C'est donc un groupe revigoré et complètement remonté à bloc que nous retrouvons en ce mois de juillet 2017. La piste une "Open Your Eyes" se révèle très Big Rock Us traditionnel, avec une basse très présente au son puissant, des notes et solos de guitare flamboyante en mode Shreeder, le tout accompagné du chant rocailleux d'Eric Martin. L'éponyme, lui, se tournera vers un Hard Rock entraînant et plus rentre dedans et laissera s'exprimer des guitares colorées et bavardes du génie de la six cordes qu'est Paul Gilbert. Dans un registre similaire, nous aurons droit au sautillant 1992 et ses belles notes de guitares incendiaires, agrémenté d'un magnifique solo central inspiré de Paul Gilbert, assurément très à l'aise sur l'étendue de l'opus. Ce magnifique titre est d'ailleurs un petit clin d'œil à leur premier single, la ballade "To Be with You", qui fut numéro un des charts internationaux en 1992.

Par moments, le propos se fera plus mélodieux et Pop. Les titres "Nothing Bad (About Feeling Good)" et "She's All Coming Back to Me Now" se distingueront par un chant plus gracieux et délicat, tout comme sur la superbe ballade semi-acoustique de service "Damn in Love Again" et ses délicates vocalises d'Eric Martin, toujours aussi à l'aise dans cet exercice, chanson qui n'aurait pas dépareillé sur le superbe Learn Into It. Mention spéciale à la bluesy "Be King", au chant plus grave, façon crooner, qui nous montrera une autre facette de l'étendue du registre vocal d'Eric Martin. Le tout accompagné d'une instrumentation détonante alliant technique, finesse et savoir faire bien sûr!
Évidemment, tout n'est pas exceptionnel sur cet album, les titres plus faciles et prévisibles que sont "Forever and Back", le chaloupé "Everybody Needs a Little Trouble" et "Nothing at All" même s'ils ne sont pas mauvais n'arriveront pas à atteindre le niveau global de l'opus. Enfin, cela n'est qu'un avis personnel!

Finalement, l'album Defying Gravity, malgré quelques automatismes et titres faciles, nous rassure quant à la bonne santé de Mr Big et cela, même avec la maladie dont souffre Pat Torpey, son batteur. C'est avec courage et détermination que le groupe nous propose une nouvelle fois un album de Hard Rock sincère, classieux, constitué de chansons originales et variées.

Mr Big, un groupe plus soudé que jamais, faisant preuve d'une grande sagesse et d'une humilité dont nous devrions tous prendre leçon.

4 Commentaires

9 J'aime

Partager
David_Bordg - 14 Juillet 2017: A écouter absolument je pense!
frozenheart - 14 Juillet 2017: Tout à fait!
De plus, ceux qui avaient apprécié What If...ne seront pas déçus.
Groaw - 15 Juillet 2017: Merci pour la chronique.

Etant très curieux, je me suis laissé aller sur l'extrait en dessous de ta chronique. J'ai, dans l'ensemble, beaucoup apprécié. C'est groovy, ça reste dans la tête et c'est bien fichu. Juste dommage que les guitares ne soient pas un peu plus mises en avant et soient un peu plus puissante sinon, je pense qu'on aurait pu avoir un excellent morceau ^^
Dans la foulée, j'ai écouté Defying Gravity qui m'a nettement plus envoûte, plus joyeuse et encore plus groovy :P

C'est peut-être un achat qui va se faire si je suis tout aussi convaincu par le reste de l'album
David_Bordg - 17 Juillet 2017: j'ai écouté et beaucoup apprécié FROZENHEART! Très pro, accrocheur et groovy! j'avais acheté le premier en vinyle à l'époque, puis je n'avais plus retrouver cette magie, trop commercial et donc j'avais décroché! Toujours curieux j'ai écouté aussi ce nouvel album et la qualité depuis quelque temps et de nouveau là! La magie opérant.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire