De Mysteriis Dom Sathanas

Liste des groupes Black Metal Mayhem (NOR) De Mysteriis Dom Sathanas
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Mayhem (NOR)
Nom de l'album De Mysteriis Dom Sathanas
Type Album
Date de parution 24 Mai 1994
Enregistré à Grieghallen Studio
Style MusicalBlack Metal
Membres possèdant cet album909

Tracklist

1.
 Funeral Fog
 05:46
2.
 Freezing Moon
 06:22
3.
 Cursed in Eternity
 05:09
4.
 Pagan Fears
 06:20
5.
 Life Eternal
 06:56
6.
 From the Dark Past
 05:26
7.
 Buried by Time and Dust
 03:33
8.
 De Mysteriis Dom Sathanas
 06:21

Durée totale : 45:53


Chronique @ blackpsychoz

05 Avril 2007
Je sais que les langues de vipère sont nombreuses dès que l’on s’attaque à un tel album mais peu importe, l’ignorance est la meilleure des défenses. Je sais aussi que vous avez déjà lu 342 chroniques de "De Mysteriis Dom Sathanas", aucune importance car le plaisir de vous en parler est là.
Et il y en aurait long à dire sur cet album, qui est une histoire à lui seul, mais on va synthétiser la chose si vous avez déjà lu 342 chroniques et que vous connaissez l’histoire du black metal par cœur!

Effectivement "DMDS" est une pièce plutôt particulière : illustrée avec les derniers textes du défunt Dead mais interprété par Attila Csihar, jeux de guitares d’Euronymous avant sa mort, et le plus étonnant est que la basse était tenu par Varg Vikernes (si vous connaissez votre leçon il m’est inutile de vous rappeler que Vikernes a tué Euronymous!). Aussi étonnant soit il, "DMDS" est le premier album du groupe, sorti en 1994 alors qu’Euronymous était déjà mort depuis un an, car entre temps est né une controverse du fait que les parents d’Oystein Aarseth (Euronymous) ne voulaient pas que les lignes de basse de Vikernes figurent sur l’album. Et à l’heure qu’il est personne ne sait réellement si les lignes de basse ont été réenregistrées ou non, certaines rumeurs disant qu'elles auraient refaites, d’autres démentant ce fait.
Lorsque l’on parle de black metal, on s’attend souvent à une mauvaise production où le lo-fi est une tradition. Les préjugés sont trompeurs car "DMDS" a eu le droit à une production honorable sans pour autant que celle-ci ne soit parfaite afin de garder cette aura noire si attirante à mes oreilles. Disons que la production est juste pile poil comme il faut. Les guitares lâchant des riffs simplistes ont une saturation vraiment très particulière accompagnées d’une basse qui vibre d’une lugubre profondeur. Hellhammer derrière ses fûts dévoile son impressionnant feeling et sa parfaite maîtrise technique de l’instrument à l’oppressante résonance (je me surprends d’ailleurs parfois à n’écouter que la batterie). Et puis il y a bien sur le chant d’Attila qui a été vivement critiqué par les fans de la première heure (et critiqué encore aujourd’hui) car soit disant qu’il était inférieur à celui de Dead et ne correspondait pas au black metal de Mayhem. Chose à laquelle il fallait s’attendre car le chant d’Attila est bien loin des cris écorchés typiques du black metal, naviguant sur une voix d’outre-tombe faite de grognements bestiales et de hurlements de folie.
Le mix de toute cette créativité donne vie à une morbide et malsaine atmosphère parfaitement perceptible. Une atmosphère si pesante qu’un frisson glaciale remontant le long du dos se fait lentement ressentir, que la chair de poule apparaît doucement sur les bras, que l’on sent notre gorge comme étranglé qui s’assèche, que l’oxygène se fait rare, que l’effroi ressenti provoque cette transpiration si froide et désagréable. Le sentiment de percevoir l’omniprésente puissance des ténèbres déclare alors une phobie nocturne condamnant à une folie irrémédiable.
On ne saurait cité comme référence à tout ce ressenti des morceaux comme "Freezing Moon" à la funèbre atmosphère grâce entre autre à ce solis certes simpliste mais terrifiant, le titre éponyme où Attila s’essaye à ce chant particulier qu’est l’alto, ou encore "Pagan Fears" et "From The Dark Past". Rassurez vous les autres sont loin d’être à jeter et dégage ni plus ni moins la même ambiance.

Là où certain peuvent être dur envers cet album, là où certain dénigre son contenu, là où certain doute du talent de ses musiciens et de l’atmosphère dégagé par leur musique, moi je le clame comme une référence absolue du black métal aux cotés des deux autres œuvres sorties cette même année de 1994 que sont "In The Nightside Eclipse" et "Transilvanian Hunger". Musicalement parlant il n’y a rien vraiment d’extraordinaire si ce n’est le jeu époustouflant d’Hellhammer et le chant d’Attila (tout de même!).
"De Mysteriis Dom Sathanas" signe la fin de la première ère de Mayhem, Hellhammer ayant décidé de mettre fin au groupe après la sortie de l’album avant que ce dernier n’annonce la reformation en 1997. Parce que cette album est gravé au panthéon des légendes, il se doit d’être possédé par tout fan de black métal.

A écouter : Absolument tout et en particuliers Funeral Fog , Freezing Moon , Life Eternal , De Mysteriis Dom Sathanas ...

Note : 20/20

Extrait du webzine www.metalsickness.com

Blackpsychoz

25 Commentaires

17 J'aime

Partager

 
Etihhal - 02 Mai 2012: DMDS est un album à couper le souffle. J'ai mis 18 et me suis gardée de donner ces 2 points car je pense que Mayhem peuvent faire mieux. Et donc, j'attends de voir ça même si le line-up a changé je crois en l'âme de Dead, d'Euronymous, et du reste et je suis sûre que mayhem restera ce qu'il est.
Bien sur, merci au chroniqueur qui m'a fait révisé mes leçons, en plus de m'avoir rappelé de la raison pour laquelle Mayhem sont mes préférés.
Soli - 12 Juillet 2012: Un album légendaire que tout fan de Black Metal se doit de posséder.
La musique de ma tendre enfance.
18/20.
keketomax - 07 Septembre 2012: Ton top 4 des morceaux est pareil pour moi, j'irais même plus loin, c'est pour moi le top 4 de tous les morceaux du groupe!
 
David_Bordg - 11 Décembre 2014: un chef d œuvre du black!!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ oclone

01 Octobre 2003
1er "grand" album pour ce groupe à l'histoire particulièrement agitée ( Euronymous n'a même pas vu la sortie de cet album, qui lui est en quelque sorte un hommage (même si l'on peut trouver douteux le fait d'avoir garder les parties de basses de Varg...)) Sorti en 1994 cet album donnent ces marques au Black Metal qui, à partir de là va commencer a réellement se développer, à prendre de l'importance et aujourd'hui encore on ressent l'influence de Mayhem dans de nombreux groupes de Black

Mais trêve de bavardages, parlons de l'album : 1er morceau et première claque avec le cultissime Funeral Fog, au rythme effréné et dont la voix maléfique particulièrement réussi ede Attila mettent tout de suite dans l'ambiance. L'ambiance justement, élément clé du Black Metal, est une réussite total : parfaitement malsaine, la prod. , par tradition, relativement "sale" y aidant bien. La suite reste toujours d'aussi "bonne" qualité, les compositions toujours très travaillés et parfaitement exécutés (les parties de batterie de Hellhammer, notamment, inspirent le respect...) s'enchaînent sans nous laisser le temps de s'ennuyer. Cela n'empêchant pas l'existence de parties plus calmes, très sombres, aux rythme plus lent, tout a fait intégré dans l'ambiance malsaine et décadente de l'album.

Si à première vue les morceaux semblent assez semblables, une écoute plus attentive permet de bien distinguer les morceaux qui ajoutent chacun leur pierre à cette édifice du chaos. Cela va sans dire que cet album, en le replaçant à son époque, est un tournant pour le Black Metal qui va connaître son apogée (à moins qu'elle ne soit déjà venue...).

2 Commentaires

10 J'aime

Partager
 
David_Bordg - 11 Décembre 2014: la note me semble un peu faible pour un tel album
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Mika_Helvetia

17 Juin 2006
Au début des années 90, eut lieu sans doute la pire tragédie qu'ait connue le Black Metal. La mort prématurée d'Euronymous, assassiné par Count Ghrisnack plus connu sous le nom de Varg Vikerness, seul et unique membre de Burzum ! Mais avant que n'arrive ceci, les deux hommes ont travaillé ensembe sur un des albums les plus reconnus du Black Metal de cette décénie, De Mysteriis Dom Sathanas ! Un véritable chef d'oeuvre du genre que même certains "Anti-Mayhem" n'ont pas contourné !
Successeur du fameux Deathcrush, De Mysteriis sonne beaucoup moins thrash et le son est légèrement plus propre. L'ouverture avec Funeral Fog décrit l'album sur les grandes lignes, c'est à dire funèbre et malsain ! La voix d'Attilah colle parfaitement à l'ambiance générale de l'opus dès ce premier morceau. Suit le connu et reconnu, mythique, incontournable Freezing Moon qui ajoute un son glacial et dépressif par rapport au morceau précédent... Les titres suivants s'enchainent parfaitement, bien qu'après ce morceau ils aient du mal à redonner la même impression aussi profondément, mais Pagan Fears ou Buried By Time And Dust s'en sortent plus que bien ! Mais, à mon avis, le meilleur est pour la fin avec le morceau De Mysteriis Dom Sathanas, malin comme jamais, émanations terrifiants, infernales s'en dégagent presque à vous rendre fou !!! Le meilleur morceau de l'album sans doute !
Probablement... Que dis-je probablement ?! Le meilleur album de Mayhem sans aucun doute ! Mais surtout le dernier du Grand Euronymous !

0 Commentaire

3 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ satanchild

29 Juillet 2008
De Mysteriis Dom Sathanas est tout simplement le meilleur album de Mayhem. Les non-initiés au black metal connaissent souvent ce groupe de nom, plus particulièrement pour ses mésaventures que pour sa musique. Un petit rappel historique s'impose.

En 1987, alors composé de Euronymous à la guitare, de Necrobutcher à la basse, de Manheim à la batterie et de Maniac au chant, le groupe sort Deathcrush qui est assez bien accueilli. Néanmoins, les pulsions suicidaires de Maniac ne plaisent pas vraiment aux autres membres et il finit par partir rapidement. Mayhem recrute alors Dead, encore plus tordu que son prédécesseur (pour info il enterrait ses fringues pendant des semaines pour avoir en permanence l'odeur de la mort sur lui et il s'amusait à conserver des animaux en putréfaction). Manheim quitte le groupe et est remplacé par Hellhammer, l'un des meilleurs batteurs de la scène extrême.

Au printemps 1991, le jeune Dead (qui n'a alors que 22 ans) se tire une balle dans le sous-sol du Helvete, une boutique de disques tenue par Euronymous qui prend quelques clichés du désastre. C'est d'ailleurs l'une de ces photos qui ornent la pochette de Dawn Of The Black Hearts. Malgré tous ces problèmes, le groupe a de nouveaux titres et commence l'enregistrement de De Mysteriis Dom Sathanas à la fin de l'année 1992. Cependant le line-up n'est pas celui qu'on attendrait : Necrobutcher est remplacé par Varg Vikernes (Burzum) et on retrouve un certain Attila Csihar (Tormentor) au chant. Mayhem accouche d'un album de pur black metal : brutalité malsaine (From The Dark Past, Pagan Fears, Cursed In Eternity ou encore Buried By Time And Dust) ; ainsi que des titres plus lents mais terriblement accrochés (Freezing Moon et Life Eternal dont le solo est à tomber par terre). La voix glaciale de Csihar sur Funeral Fog et Freezing Moon fait vraiment froid dans le dos. Bref, ce De Mysteriis Dom Sathanas est d'une excellente qualité et ces titres font toujours un carton en live.

Malheureusement, le 10 août 1993, soit peu de temps avant la sortie de l'album, Varg Vikernes poignarde Euronymous et est arrêté une semaine plus tard. Encore un désastre comme il en existe beaucoup trop dans le black metal.

5 Commentaires

1 J'aime

Partager

Saintrow - 12 Septembre 2009: Helas tres peu d albums arrivent avoir cette intensite, pour ma part je rajouterais le premier mini album de Zavorash el le premier Ufish sormeer aux cotes de ce chefdeuvre.
vince666 - 30 Décembre 2009: 18/20... -2 point juste a cause de la voix de Attila perso je préfère celle de Dead ou meme celle de Maniac... Quand Attila chante on a l'impression qu'il a mal a la gorge ou il est pas sur de lui(genre il sent rapelle plus des parole...) des foix quand j'écoute cet album je me dit: "putin cet album est exellent mais pk Dead s'est suicider!" bref... cet album est quand meme rare... j'ai pris du temps pour me le procuré, je les trouver dans une petite boutique spécialiser sur le black metal... pour tout black metalleux cet album est a écouter au moin une foix dans sa vie sinon je peux vous dire que vous avez raté votre vie^^
Innerblackcircle - 27 Mars 2010: Ce n'est pas dans le sous-sol de la boutique Helvete mais dans un chalet appartenant au groupe que Dead c'est suicidé.
Bubblerock - 19 Avril 2010: Parlons musique et non ragot.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ mogamibijomaru

26 Fevrier 2011

L'album légendaire pour de bonnes raisons

"Encore une chronique sur DMDS, j'ai pas envie de la lire"... Tout le monde se dira ça. Mais ayant le vinyle non-remasterisé et le cd, je me dois de faire une chronique dessus car ce n'est pas tout le monde qui a cette chance !
Tout d'abord, parlons des chansons. Certes, Attila Csihar n'est pas un chanteur "traditionnel" de black, et je reconnais que parfois ses interprétations des chansons qu'il n'a pas écrites ne sont pas magistrales. Mais sur DMDS, il faut reconnaître qu'il a fait un travail de Maître et avec un grand M ! Les instrumentaux sont, eux, d'un travail de Maître eux aussi (ce qui lui vaut ce 20/20). Les riffs de guitares sont poignants, inoubliables et quand on plonge dans l'esprit de l'album, tout s'enchaîne à la perfection dans une ambiance sombre et meurtrière. La basse suit majoritairement la guitare sauf parfois sur la chanson éponyme, et Varg Vikernes a également fait un travail formidable. Enfin la batterie ! On voit que ce n'est plus Manheim, tout est réglé à la seconde près, bref, que de talent dans ces chansons.

Viens maintenant l'ultime comparaison ! Tout d'abord, le cd remasterisé est de je-ne-sais-pas-quelle-année. Le son est bon, même s'il y a une sorte de reverb qui ajoute une touche ambiante plutôt sympa. Quand on écoute pour la première fois cet album en commençant pas le cd, on est dans une extase auditive (pour ma part !) MAIS VOILA, quand on fait l'acquisition du vinyle non-remasterisé et avec le son d'origine... Tout change... déjà, fini cette réverb, la guitare est plus rauque et plus sale, tout comme la batterie et la basse. Et franchement, ça change totalement l'écoute et la vision que l'on peut avoir de cet album. La voix se fait également plus rauque, plus puissante et plus malsaine. L'album prends enfin sa vraie nature ; malsain, brut, violent, une œuvre qui n'a pas de prix et toute personne qui a aimé le cd se mettrait à genoux devant cette qualité. J'y ai mis le prix fort mais je ne regrette pas du tout !
En tout cas si vous voulez découvrir Mayhem (il en reste qui ne connaissent pas ?), cet album est à écouter absolument (même si je pense qu'avec tous les changements de line-up, il faut écouter la discographie entière de Mayhem pour se faire un avis sur les différents passages du groupe)

13 Commentaires

0 J'aime

Partager

mogamibijomaru - 01 Mars 2011: ah ben faut pas hésiter ! ^^
Ma2x - 01 Mars 2011: Bon chro Mogami !

Après je suis plus de l'avis de karnivor dsl, mais selon moi Deathcrush a surtout un héritage historique plutôt que musical...

En ce sens DMDS est plus abouti, je ne suis pas un ultra Mayhem pour ma part, l'album d'eux que je préfère (au risque de vous faire hurler) est Grand Declaration of War, pour son approche technique...

Au niveau BM pur et dur, je leur préfère leurs collègues de Darkthrone, Immortal ou Emperor dans les mêmes années !
mogamibijomaru - 01 Mars 2011: Merci Ma2x !DMDS est plus abouti, ça, c'est clair, rien qu'au niveau des riffs de guitares ^^ mais y'a pas que de la merde dedans non plus ;) Grand Declaration of War, excepté A Bloodsword and a Colder Sun, est un album vraiment génial et très riche techniquement ! Mais je préfère quand même les versions pré-production qui sont sur European Legions !
 
David_Bordg - 11 Décembre 2014: le must du black! la reference
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire