Crimson

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Sentenced
Nom de l'album Crimson
Type Album
Date de parution 17 Janvier 2000
Labels Century Media
Style MusicalMetal Gothique
Membres possèdant cet album132

Tracklist

1.
 Bleed in My Arms
 05:09
2.
 Home in Despair
 03:48
3.
 Fragile
 05:56
4.
 No More Beating As One
 04:15
5.
 Broken
 04:32
6.
 Killing Me Killing You
 05:26
7.
 Dead Moon Rising
 04:56
8.
 The River
 04:50
9.
 One More Day
 05:14
10.
 With Bitterness and Joy
 04:43
11.
 My Slowing Heart
 11:06

Durée totale : 59:55


Chronique @ dark_omens

11 Juillet 2013

Crimson, sixième véritable album des finlandais de Sentenced, est une œuvre indéniablement aboutie...

Exprimer les raisons profondes qui font d'une œuvre un voyage émouvant pour certains de ceux qui le vivent, et qui condamnent les autres à errer sans fin dans les eaux aux froideurs glaciales d'une incompréhension consternée, relève parfois de la pure utopie. En effet, à l'évidence, la subjectivité, au delà des faits immuables, demeure une donnée cruciale que, parfois, le chroniqueur, le passionné et l'homme peine à contrôler. L'esprit critique se laisse alors envahir, à son grand désespoir, pour laisser place au fanatisme compréhensible.

Crimson de Sentenced demeure une œuvre énigmatique pour votre humble serviteur puisqu'en dépit de certains de ces défauts caractérisés, le plaisir qui découle de chacune des écoutes de ce manifeste plaintif demeure, me concernant, indéfectible. Difficile pourtant de nier certaines de ces imperfections les plus patentes. Difficile, par exemple, de ne pas considérer que cet opus ne soit rien d'autre que l'expression d'une variation sur un thème que le groupe nous aura déjà proposé par le passé. Difficile, aussi, de surcroit, de le considérer comme un objet de culte dont les soubresauts révolutionnaires auraient, à tout jamais, changé le cours de l'histoire artistique d'un genre dans lequel d'autres avaient déjà écrit quelques belles pages. Difficile, en définitive, d'exprimer, une fois encore, les motifs qui font d'une œuvre un instant magique et de traduire le mystère qui sublime la rencontre très personnelle qui se produit entre une musique et celui qui finis par être touché par celle-ci.

Au delà de ces défauts évidents, nul ne pourra pourtant nier, sans une mauvaise foi caractérisée, que ce Crimson est une œuvre touchante. Chacune des écoutes de cette musique est une divagation remarquable dans un territoire à la douce mélancolie fabuleuse que seule la puissance de riffs efficaces et savamment dispersés vient troubler de ces contrastes saisissants et ainsi libérer l'esprit enfermé dans cette exquise et délicieuse mansuétude.

Loin de ce Gothique apprêté et maladroit, s'enfermant dans les stigmates pompeux d'un genre suranné, Sentenced nous propose, en effet, ici de découvrir une musique simple et délicate dans laquelle la langueur, propre au genre, est superbement suggérée par un travail mélodique exceptionnel et d'une rare habileté. Une expression mélancolique que, de surcroit, le chant suave et, encore une fois, simple de Ville Laihiala sublime formidablement.

Tant et si bien que les magnifiques et émouvants Bleeds in my Arms, Home in Despair, Fragile, The River ou encore tels que, par exemple, l'admirable Killing Me Killing You (un titre qui, à lui seul, parvient parfaitement à illustrer l'excellence d'un opus extraordinaire), nous font basculer, avec une simplicité déconcertante, dans l'univers sombre et amère de Sentenced. Une amertume qui, de plus, est parfaitement décrite dans les textes désabusés des onze morceaux de ce manifeste.

Empreint de force et de douceur, empreint de tristesse et d'affliction, empreint de sincérité et d'évidence, ce Crimson, sixième véritable album des finlandais de Sentenced, est une œuvre indéniablement aboutie. Poursuivant sur le chemin de ce Heavy Rock Gothique toujours plus raffiné et toujours plus poignant, ce plaidoyer marque aussi, selon votre modeste obligé, l'apogée de ces nordiques. Bientôt viendra le déclin. Bientôt viendra la fin. Mais ceci est une autre histoire...

0 Commentaire

3 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire