Contagious

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Y And T
Nom de l'album Contagious
Type Album
Date de parution 05 Septembre 1987
Labels Geffen
Style MusicalHard Rock
Membres possèdant cet album74

Tracklist

1. Contagious 03:21
2. L.A. Rock 04:41
3. Temptation 04:26
4. The Kid Goes Crazy 04:15
5. Fight for Your Life 04:49
6. Armed and Dangerous 04:20
7. Rhythm or Not 05:06
8. Bodily Harm 03:33
9. Eyes of a Stranger 04:40
10. I'll Cry for You 02:37
Total playing time 42:06

Chronique @ samolice

03 Janvier 2014

Epilation du maillot

Il en est de certains disques comme de la plupart des matchs de l'équipe de France de football : pas besoin de trop longuement s'étaler pour constater le désastre. Ce huitième opus studio d'Y&T rentre dans cette catégorie.

Habitué à ce que le groupe parte à l'abordage avec son hard rock 100% pur jus aux guitares bluesy, il est davantage question ici à mon sens d'un sabordage en bonnet de forme (ou bonne et due forme, je sais plus trop).
"In Rock We Trust" (1984) et plus encore "Down for the Count" (1985) avaient annoncé la couleur, "Contagious" le confirme, Y&T rentre dans le moule (burnes).
Le fan ne peut que constater, amer, le nauffrage du groupe qui s'aventure dans les eaux troubles du hard US à paillettes, sans odeur certes, mais hélas sans poils non plus - épillation du maillot obligatoire, sinon ça frotte pour enfiler le moule burnes -.

Leonard Haze, le batteur zinzin a senti le coup (d'arrêt) et s'est fait la belle, remplacé ici par Jimmy DeGrasso. Ce premier changement de line up après presque quatorze années d'existence traduit probablement le malaise existant à bord. En outre, le groupe fait encore appel à des membres extérieurs pour la co-composition (Al Pitrelli, Taylor Rhodes, Robert White Johnson). Mauvaise pioche.

Afin d'être bref mais didactique - chiant quoi -, j'argumenterai ma critique autour de trois points.
Tout d'abord, je regrette que l'identité du combo s'efface derrière des influences trop pesantes. Cela lui était déjà arrivé par le passé mais jamais avec une telle évidence.
Vous voulez du Van Halen? Voici "L.A. Rocks"; l'intro et le break suffiront à vous convaincre, même l'ouverture vocale au son d'un "Waow" sonne très Roth. Rebelotte avec "The kid goes crazy". On n'est pas loin non plus des Deutch frangins sur "Eyes of a stranger". Faut pas pousser mémé dans les orties les mecs.
Bon Jovi vous inspire? En avant pour "Contagious", avec son synthé et sa ligne de guitare façon "Livin on a prayer" (la preuve sur la vidéo postée ci-bas).

Ma deuxième critique porte sur ces refrains gonflés (et gonflant) de choeurs aux "hoho hohoho hoho" archi-clichesques.
Trop de choeurs tue le coeur. Exemple avec "Temptation" où le Y&T capable de tirer des larmes à un nauffragé du désert est bien loin, la faute à ces satanés choeurs plus faux que nature. Attention, variante possible avec "wo ohohoh wo houho" comme sur "Bodily harm".

Dernier point concernant ce qui fait (faisait) à mon sens tout autant la force que la grâce d'Y&T : les soli de Meniketti. Ici, ils ne font pas vraiment honneur au talent du bonhomme, exceptions faites de ceux présents sur "Fight for your life" (un bon titre avec au passage une petite influence Def Leppard) et "Armed and dangerous" (putain ces choeurs, quelle purge!).
Le sourire qui revient au début de l'instrumental "I'll cry for you" se transforme vite en rictus nerveux. Il suffit de faire entendre le titre à un de vos camarades pour qu'il vous réponde sur le champ qu'il s'agit de Gary Moore.

La malhonnêteté qui partage ma vie s'étant faite la malle quelques instants, je dois convenir que Meniketti chante magnifiquement et que ceux qui ne connaissent pas ou mal les travaux antérieurs du groupe pourront même apprécier l'opus.

Pour ma part, les larmes coulent le long de mes petites joues rougies par la colère. Adieu mon bel étalon, bonjour le cheval de trait...

13 Commentaires

8 J'aime

Partager

ZazPanzer - 06 Janvier 2014: Perso je voyais ça comme un clin d’œil au génial clip "Hot For Teacher" de VH, avec le petit Waldo à lunettes qui prend le bus conduit par Diamond Dave.
MattMaiden - 06 Janvier 2014: Ah, je ne connais pas le clip (seulement la chanson). Mais regarde le film ou quelques images du film cité et tu seras surpris : Jerry Lewis a exactement la même tronche, les mêmes lunettes, est un looser avec les femmes avant de se transformer en beau gosse tomber de nanas... Mais peut-être que le clip Hot For Teacher de Van Halen était déjà un clin d'oeil à ce film très connu de 1963 ou 1965, j'ai un doute à deux ans près sur l'année !
Chriscatcher - 06 Janvier 2014: On se sent tout mou après pareille débandade. Pas de panique... Le remède miracle existe : "Black Tiger" !
samolice - 06 Janvier 2014: Zaz, Matt, je pense que vous avez tous les 2 raison en fait. Le film de Jerry Lewis est probablement la source d'inspiration à la fois de VH et de Y&T. Il est d'ailleurs repassé sur Arte (je crois) la semaine dernière et il m'a bien fait marrer. Jim Carrey n'a rien inventé!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire