Coloured Funeral

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Mercyless
Nom de l'album Coloured Funeral
Type Album
Date de parution 09 Octobre 1993
Labels Century Media
Produit par Colin Richardson
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album95

Tracklist

1. Spiral of Flowers 03:31
2. Mirrors of Melancholy 05:14
3. Travel Through a Strange Emotion 04:02
4. Forgotten Fragments 05:11
5. Contemplations 06:50
6. Agrazabeth 00:39
7. Serenades... (Into Your Limbs) 04:00
8. Naked Forms 03:01
9. Beyond God 03:34
Total playing time 36:02

Chronique @ Fabien

28 Août 2007
Suite à l’excellent Abject Offerings, Mercyless parvient à signer chez un gros label, le fameux Century Media, annonçant de gros espoirs pour le quatuor mulhousien. La formation, qui affiche toujours le même line up, comprenant notamment le redoutable Gérald Guenzi derrière les fûts, rentre alors aux studios TT en Allemagne, avec des moyens conséquents, enregistrant sous la houlette des experts Colin Richardson (Carcass, Bolt Thrower) et Tim Buktu (Massacra, Protector).

Muni une production ample et soignée, Coloured Funeral renferme un deathmetal de grande qualité, posé, sur une assise rythmique sans faille de Gérald Guenzi. Les guitares sont lourdes et apportent un regain de puissance, en opposition aux nombreux passages subtils, pour citer les breaks des excellents Mirrors Of Melancholy ou Forgotten Fragments, ou encore le refrain acoustique du fabuleux Strange Emotion. Tous les morceaux contiennent ainsi ces petits plus, qui leur confèrent cette grande richesse, se dévoilant écoute après écoute.

Or, malgré sa qualité indéniable et un contrat avec la puissante écurie Century Media, Coloured Funeral a le malheur de sortir en fin d'année 93, la période la plus chargée de l’histoire du deathmetal (albums de Dismember, Sinister, Hypocrisy Unleashed, Entombed, Carcass, Pestilence, Atheist, Malevolent Creation, Edge Of Sanity, etc.). Dans ces conditions, Mercyless parvient difficilement à s’imposer hors des frontières hexagonales.

D'une brillance équivalente à son redoutable prédécesseur, Coloured Funeral est un album à redécouvrir pour tous les deathsters ayant été submergés par la déferlante deathmetal de cette fin d’année 1993, et l’ayant dès lors occulté ou relégué trop rapidement aux oubliettes. La qualité intrinsèque de ses morceaux, paroles & musiques comprises, mérite en effet une écoute attentive, et permet ainsi à Mercyless de clore sa période deathmetal de façon exemplaire.

Fabien.

3 Commentaires

17 J'aime

Partager
jeffff - 30 Mai 2017: Rapide chro mais qui donne envie. Comme dit dans ton dernier paragraphe, je suis passé totalement à côté de ce groupe. La réédition prévue pour 2017 devrait me permettre de combler cette lacune.
LeMoustre - 20 Avril 2018:

Avec maintenant un recul suffisant, je trouve cet album meilleur que le précédent, sans en renier l'excellence. Mais on sent que Mercyless avait muri, et mieux défini son spectre musical. Rempli de titres prenants (cités dans la chronique), et dôté d'une mise en son parfaite, le second Mercyless mérite, grâce aux récentes rééditions Xenokorp, une redécouverte attentive.

Peut-être le meilleur album de death Français de la première période.

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire