Carnival of Souls (the Final Sessions)

Liste des groupes Hard Rock Kiss Carnival of Souls (the Final Sessions)
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Kiss
Nom de l'album Carnival of Souls (the Final Sessions)
Type Album
Date de parution 28 Octobre 1997
Produit par Toby Wright
Enregistré à One On One Recording
Style MusicalGrunge
Membres possèdant cet album154

Tracklist

1. Hate
2. Rain
3. Master and Slave
4. Childhood's End
5. I Will Be there
6. Jungle
7. In My Head
8. It Never Goes Away
9. Seduction of the Innocent
10. I Confess
11. In the mirror
12. I Walk Alone

Commentaire @ fabkiss

30 Septembre 2007
Un album sorti dans la confusion.
Le dernier album de cette formation et …bordel! Quel dommage!!
Kiss entame superbement un nouveau virage passionnant. Mais, Hélas, mort né.
Tout est nouveau, le son, les compos, les voix.
Et pourtant, aucun doute c’est bien Kiss l’Eternel depuis 72.
L’album commence d’une façon très Heavy avec un Gene très sombre dans “Hate”,Paul enchaîne tout aussi lourd avec "Rain" et… Bruce… Oh! Yes man, Enfin. Suit "Master & Slave", Paul est génial ; une recherche pas vue depuis…"The Elder"… et les chœurs très originaux, dés les premières notes, Gene nous capte pour un "Childhood’s End" très planant, un rêve psychédélique et une basse magique, une ambiance très feu de camp avec un Paul qui enchaîne avec son très cool yes brother "I WIll Be There" dans un esprit arabo-andalou très cool!
Une basse sauvage, une guitare tout autant c’est "Jungle" et Tarzan c’est Paul, un groove assassin, ça balance, ça monte un cri. Du très grand Paul Stanley.
"In My Head" le morceau faible de l’album est un délire oppressant avec une guitare psychoïde très bien rendue et assez étouffant.
"It Never Goes Away" un morceau ténébreux éclairé par la voix d’un Paul décidément surprenant, "Seduction Of The Innocent" nous emporte aux Indes sur les traces du Brama George Harrison avec un Bruce décapant, "I Confess" 100% Gene, 100% bon avec un basse et un violoncelle et des violons envoutants, "In The Mirror" un titre très guitare d’approche pas simple et très bien réalisé. Bruce et Paul s’éclatent doucement.
L’album s'achève par un morceau très 80’s "I Walk Alone" et devenez qui marche seul? Bruce Kulick qui chante avec un timbre qui me rappelle quelqu’un, un hommage clair et net à Ace et franchement à la hauteur!!
Vraiment quel dommage! cet album très planant et très Heavy également est pour moi la révélation d’un Bruce Kulick lumineux au point d’en être éblouissant Paul est à son meilleur niveau et est étonnant de finesse. Gene, comme à son habitude est génial et Eric est pareil à lui-même là où il faut sans en rajouter ; un vrai, au meilleur de lui.
Et une inspiration. Ce disque est la preuve qu’un renouveau Kisséen est possible !
Vraiment quel dommage.
Un des meilleur album de Kiss sans aucun doute !

18 Commentaires

5 J'aime

Partager

fabkiss - 27 Août 2013: Ouvre moi les yeux
Donne moi un titre grunge(ou alternatif*) figurant sur C.O.S.
...Un seul.

*encore un nom qui ne veut rien dire de precis,SOAD, Les Rita mitsouko, ou les Berrus sont "altrnatif"
Horreurgasme - 31 Août 2013: Ils sont tous très Grunge, sans vraiment l'être. C'est ce que je veux dire. J'parle au nivau de la production, du son et de la démarche (en comptant la pochette). On est loin en tabarnak du Glam rock/Hard rock d'autrefois. Mais bon, je ne crache pas sur le non-traditionalisme, si la démarche est pure.
samolice - 23 Octobre 2013: Merci pour la chro. Je ne sais pas si cet album est grunge ou pas, opportuniste ou pas, mais le contenu musical ne m'a guère emballé. Je ne dis pas que c'est mauvais, juste que je n'ai pas accroché. C'est quand même un Kiss bien différent des autres, plus sombre. En ce sens, c'est vrai qu'on est plus proche de l'esprit mid 90 pas très festif que de 'rock n roll all nite"! D'ailleurs, l'accordage des guitares n'est-il pas plus bas que d'habitude?
PhuckingPhiphi - 18 Juin 2015: 20/20 alors que justement tu dis qu'il y a au moins un morceau faible sur l'album... La logique m'échappe. Et du coup, quelle note mettre à Destroyer, Love Gun ou Hotter Then Hell ? 26, 32 et 45 ? ;)

Néanmoins merci pour la kro de cet album visiblement très controversé, et sur lequel il faudra bien que je me résolve à jeter une oreille un de ces jours.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire