Asylum

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Disturbed (USA-1)
Nom de l'album Asylum
Type Album
Date de parution 31 Août 2010
Style MusicalNéo Metal
Membres possèdant cet album326

Tracklist

1. Remnants 02:43
2. Asylum 04:36
3. The Infection 04:08
4. Warrior 03:24
5. Another Way to Die 04:13
6. Never Again 03:33
7. The Animal 04:13
8. Crucified 04:36
9. Serpentine 04:09
10. My Child 03:18
11. Sacrifice 04:00
12. Innocence 04:31
13. I Still Haven't Found What I'm Looking For (U2 Cover) 05:26
Bonustracks (Deluxe Edition)
14. Leave It Alone 04:07
15. Down with the Sickness (Live) 05:53
16. Stricken (Live) 04:17
17. Dissected / Down with the Sickness (Video)
18. Dissected / Stupify (Video)
Total playing time 52:50

Chronique @ Within_Hysteria

13 Septembre 2010
Le Néo, depuis sa naissance, n’a jamais fait l’unanimité. Soit jugé très mou ou trop faiblard par certains, voire carrément nié par d’autres, ce style a malgré tout su se faire une place relativement importante dans les rangs du Métal. Beaucoup de groupes sont fréquemment ignorés simplement parce qu’ils jouent ce genre de musique. Rares sont ceux qui ont su plaire à un public large au sein du monde qu’est le Métal, on pourra citer Korn, Deftones, SOAD… Disturbed en fait également partie.
Après l’excellent « Ten Thousand Fists » et un « Indestructible » des plus percutants, le groupe semble au sommet de son art. On est donc en droit d’attendre beaucoup de ce nouvel opus. Mais lorsqu’on a atteint les sommets ne faut-il pas avoir peur de la chute ? Cet « Asylum » est-il dans le prolongement de ses deux prédécesseurs ?

Une fois de plus, on découvre le même personnage sur la jaquette de ce nouvel opus. Il semblerait que cet homme sans visage soit devenu la mascotte de Disturbed car depuis « Ten Thousand Fists » il ne quitte plus les pochettes de leurs albums. Bien que moins travaillé, ce nouveau dessin est aussi beau, tant la rage et la colère y sont perceptibles. Mais ne jugeons pas un album à sa pochette et penchons-nous sur la musique.

« Are you ready for Asylum? »

Pour la première fois depuis leurs débuts, Disturbed ouvre par un morceau instrumental. « Remnants » se veut mystérieux en première partie, mais surtout mélancolique.
On connaissait déjà les morceaux « Asylum » et « Another Way to Die » (qui fut le premier morceau disponible sur leur Myspace), ce n’était donc plus une surprise, mais c’est avec un réel plaisir qu’on les réécoute. « Asylum », avec ces riffs entraînants et sa batterie lourde, rappelle l’album précédent. Usant toujours des cris « hystériques » et de cette voix grave simulant la folie mais également d’un refrain simple mais efficace, cette chanson est le type même de ce que Disturbed peut dégager de mieux en matière de puissance et d’efficacité.
Bizarrement l’album semble divisé en 3 parties. Les premiers morceaux s’enchaînent parfaitement sans s’essouffler. Les refrains sont simples mais rentrent vite en tête ("The Infection"). David Draiman utilise toujours sa technique de chant « accéléré » si particulière ("Warrior", "Another Way to Die"). La batterie est lourde à souhait et les guitares débitent des riffs plus qu’entraînants ("Warrior"). Bref que demander de plus ? Que ça continue ainsi…
Hélas petit à petit, les morceaux se fond de moins en moins saisissants. Malgré quelques introductions originales ("The Animal", "My Child"), les morceaux paraissent sortir plutôt de l’album « Believe ». David Draiman utilise de plus en plus une voix très claire comme si « l’animal » qui se déchaîne habituellement était retenu en cage. « Crucified » a des airs de « Remember ». Les riffs sont moins tranchants.
Mais au moment où l’on est presque résigné, des guitares implacables et une batterie lourde se font à nouveau entendre en fin d’album. Mais la voix ne redevient réellement agressive que sur un « Innocence » explosif où réapparaît également la voix de David Draiman demandant de manière grave « Who is innocent ? » comme pour interpréter à nouveau la folie. Bref du Disturbed tel qu’on l’aime !
C’est presque devenu une tradition, après Genesis sur « Ten Thousand Fists » et Tears For Fears sur « The Sickness », Disturbed se lance dans la reprise d’un titre d’un autre groupe culte des années 80 : U2 et « I Still Haven’t Found What I’m Looking For ». Malgré que cette version soit plus relevée que l’original, cette reprise est la moins bonne que le groupe ait faite jusqu’à présent… Est-ce la chanson qui ne correspond pas vraiment à leur style car contrairement à la version U2, cette chanson sonne « vide ». Dommage…
On notera de temps à autre quelques soli relativement brefs (Sacrifice, The infection…) auxquels Disturbed ne nous avait pas forcément habitués.

Au final, les Américains montrent quelques nouveautés même si elles restent minimes. On regrettera la perte progressive, au fur à mesure des albums de l’hystérie dont David Draiman pouvait faire preuve (cris, folies…).
« Asylum » est malgré tout un très bon album, hélas un cran en dessous de ces deux prédécesseurs mais il faut bien avouer que la barre était placée bien haut. Ce nouvel album est simplement perturbant par le fait de démarrer en force pour s’étouffer quelque peu par la suite et enfin terminer de manière forte à nouveau. Mais cela n’empêche pas de se rassurer sur l’avenir de Disturbed, la chute est encore loin !

18 Commentaires

16 J'aime

Partager

Durango - 25 Septembre 2010: Intéressant, merci pour la chronque. Ca donne quand même envie d'y jeter un oreille :)
MCGRE - 02 Novembre 2011: @Silent ? tu as craqués vieux ou quoi
MCGRE - 02 Novembre 2011: @Karni c'est clair que c'est un peu du foutage de gueule cet album , mais je disais ça par rapport a la réfection de mon pote silent au sujet de MOTORHEAD car la je ne vois pas de quoi il parle hé hé .
Silent_Flight - 02 Novembre 2011: Après réflexion, moi non plus. Ma comparaison n'était pas valable, et puis c'est vrai que cet album s'essoufle à partir du 4è morceau.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ Chab

19 Septembre 2010
Rappelez vous en 2000, "The Sickness" avait marqué les esprits avec son Néo Metal fort sympathique. Rappelez vous aussi, en 2008, Indestructible, qui a défaut d'être franchement original, laissait une place plus importante aux musiciens.

Nous voila en 2010. Le metal est toujours aussi présent en vous. Et voila que Disturbed arrive avec un nouvel album, dans la digne lignée de "Indestructible".
Deux longues années, c'est le temps qu'il a fallu à la troupe de Chicago pour nous pondre un nouvel album. Que pensez donc de "Asylum" ?
On ne change pas une équipe qui gagne. Tel est la devise de ce groupe, qui à travers cet album, nous montre qu'ils savent jouer du bon Néo Metal.

Une introduction simple, avec son petit jeu de guitare fort sympathique et nous voila au début de cette galette. "Asylum" entre en jeu, premier constat : La voix est toujours aussi sympathique (Vraiment mieux depuis Indestructible !). Des riffs disturbiens, pas de réel changement à l'horizon. Cet album ne serait il qu'une pâle copie du précédent ?

Oui et Non. Car si le début peut paraître franchement très (Trop?) commun, le reste de l'album (enfin une petite partie), bien qu'il ne soit pas non plus super original, nous abreuve de quelques améliorations bien sympathique.
"The Infection" nous pose un chant moins rappé (tiens?), une voix très agréable et, à ma grande surprise, un solo. Ce n'est pas tous les jours qu'on a le droit à un solo chez Disturbed. Étonné mais pas déçu. De plus, au fil de l'album, nous pourrons apprécier d'autres petits solos qui, certes ne sont pas franchement énormes, mais donnent une nette amélioration à la musique de Disturbed.
Pour exemple, prenons "Another Way to Die" et son chant de départ assez doux, qui nous glorifie d'un petit jeu de guitare assez lent mais qui colle énormément au rythme de la chanson.

Mais voila, cela ne dure qu'un temps, car après ces quelques chansons qui se tentent dans de nouvelles expériences, le reste est assez commun.
Du chant rappé toujours de la même manière et des refrains simples mais qui restent facilement dans la tête ("Innocence", "Serpentine").
Les grattes, hormis les solos, sont banales. Peu recherchés, voir du déjà vu. Du "comme d'habitude" pour être plus précis. Disturbed fait du Disturbed. Des riffs sympathiques en somme. Ce n'est pas franchement transcendant, mais toujours entrainant. Certes, elles sont dynamiques (il faut bien que ça bouge un peu) mais on ne vibre pas à l'écoute de ces riffs de guitares.
Et même si depuis "Indestructible" les musiciens se sont améliorés, ce la ne comble pas le manque d'originalité dont cet album souffre.

Je l'ai toujours dis : Ce groupe a un réel potentiel mais tant qu'il ne sortira pas de ces mêmes sentiers qu'il empreinte depuis le début et qu'il ne tentera pas quelques expériences pour se diversifié, ce potentiel ne se développera sans doute jamais. Bien évidemment, leurs chansons sont taillés pour le live. Mais cela ne suffit plus ! Dommage Disturbed.

Cet album n'est donc pas mauvais. Il reste dans la ligné du précédent. Les fans seront comblés. Les autres ne trouveront surement pas leur compte. Sur ce, je vous laisse découvrir cet "Asylum". A juger par vous même !

Chab

8 Commentaires

4 J'aime

Partager

Chab - 21 Septembre 2010: Hum, ce n'est pas voulu du tout ^^ je l'avais déjà soumis avant que la première chronique n'apparaisse ! ^^
Within_Hysteria - 22 Septembre 2010: @ Sanctuary: Je ne dirais pas que Disturbed est arrivé "au bout du bout" (pour reprendre ton expression) mais qu'ils sont sur la mauvaise pente en continuant ainsi, ça oui. Sans aucun doute même.
Effectivement le pire est à craindre malgré tout pour les prochains albums s'ils ne redressent pas la barre rapidement...
J'ai beau être fan, ce manque d'originalité m'inquiète...

@ Chab: Bonne chro. Point de vue légèrement différent mais tout à fait compréhensible! Par contre, tu parles de "chant rappé"... Le type chant de David Draiman est certes spécial et rapide mais ce n'est, à mon sens, pas du rap.
Chab - 22 Septembre 2010: Oui je comprends mais je n'arrivais pas à définir exactement son chant ! Ce n'est évidemment pas du chant typique du Rap ^^



Merci pour ton commentaire =)
MassMetal - 15 Décembre 2010: Je suis totalement d'accord avec toi Hysteria, Disturbed aura toujours de quoi nous impressionner mais maintenant il faut qu'ils trouvent la bonne voie!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire