The Sickness

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Disturbed (USA-1)
Nom de l'album The Sickness
Type Album
Date de parution 07 Mars 2000
Produit par John Karkazis
Style MusicalNéo Metal
Membres possèdant cet album470

Tracklist

1. Voices 03:11
2. The Game 03:47
3. Stupify 04:34
4. Down with the Sickness 04:38
5. Violence Fetish 03:23
6. Fear 03:47
7. Numb 03:44
8. Want 03:52
9. Conflict 04:35
10. Shout 2000 (Tears for Fears Cover) 04:17
11. Droppin' Plates 03:49
12. Meaning of Life 04:01
Bonustracks (2002 International Re-Issue)
13. God of the Mind 03:05
14. Stupify (Live) 04:34
15. The Game (Live) 03:53
16. Voices (Live) 03:36
17. Down with the Sickness (Live) 06:16
Bonustracks (10th Anniversary Edition)
13. God of the Mind 03:04
14. A Welcome Burden 03:31
Total playing time 47:18

Chronique @ ComeBack

25 Décembre 2016

The Sickness ne laissera pas une seule seconde de répit à vos cervicales

"The Sickness", sorti en 2000, est le premier album de Disturbed, un groupe qui nous vient tout droit des États-Unis, un pays bien connu pour avoir été l'initiateur de ce genre qu'est le Neo Metal, et tout s'accorde à dire que The Sickness est un véritable monstre. La cover de l'album elle-même en témoigne, représentant la naissance d'une monstrueuse créature (selon le frontman du groupe). Ce disque est donc bel et bien une véritable bombe musicale pleine de rythmes et d'ambiances qui vont violemment vous secouer le crâne!

La chanson d'intro "The Voices" en annonce le ton, commençant avec une guitare rythmique très agressive que l'on retrouvera tout au long de l'album. Vient ensuite "The Game", avec son refrain très puissant interprété par David Daiman, vocaliste de la formation, qui est aussi l'un de ses principaux atouts avec sa voix unique qui lui permet de gueuler durant les refrains mais aussi de chanter dans les aigus s'il le souhaite.

"Stupify" arrive juste après et nous en met plein les oreilles, cette chanson est ma préférée de l'album, avec son lot de sons électro très intéressants qui s'harmonisent parfaitement avec la structure du morceau, et son refrain plein d’énergie qui ne manquera pas de déchaîner les foules de fans durant les concerts!

Les titres "Down With The Sickness", "Violence", "Fetish" et "Fear" ne diffèrent en rien des chansons précédentes, tous possédant une structure à peu près similaire avec un couplet rappé ou chanté, suivi d’un refrain fort sympathique à coups de "Ooh-wah-ah-ah-ah" et de hurlements comme sait en faire ce cher Draiman, le tout assaisonné avec des rythmiques Groovy et très carrées.

La chanson "Numb" arrive ensuite pour marquer un petit temps d'arrêt avec son rythme lent et plus décontracté que sur les titres précédemment écoutés. Mais The Sickness ne vous laissera pas vous reposer le cou bien longtemps puisqu'il n'a pas encore eu son mot à dire! "Numb" faisant tout de suite place au titre "Want", qui débute avec un chant aigu de la part de Draiman accompagné du guitariste Dan Donegan qui vient rajouter de la puissance à cette intro fracassante ; la chanson continue sur le même ton avec un refrain chanté très mélodique, et ça reprend de plus belle avec le titre suivant nommé "Conflict", ou le groupe mêle guitares lourdes et ambiances électro avant que le morceau ne s'achève dans un cri de rage.

"Shout 2000", dixième chanson du disque, est une reprise du groupe de Pop/Rock britannique Tears for Fears puis arrivent les titres "Droppin' Blates" et "Meaning of Life" qui sont deux morceaux très agressifs avec lesquels le groupe finit en beauté et clôt cet album aux sonorités explosives.

Avec plus de quatre millions d'exemplaires vendus aux États-Unis seulement, ce qui en fera le plus gros succès commercial du groupe, The Sickness ne laissera pas une seule seconde de répit à vos cervicales. Un album que tout fan de Metal, ou du moins de Neo Metal de la bonne époque, devrait posséder! Un 16/20 bien mérité.

1 Commentaire

9 J'aime

Partager
Game_system - 06 Juillet 2017: Après plusieurs écoutes de The Sickness, avis un peu partagé. Disturbed a dès le début montré un style unique qui leur est propre et David Draiman a l'une des voix les plus reconnaissables qui soit. Certaines chansons sont effectivement très efficaces et headbangang, Stupify étant à mon avis la meilleure chanson de l'album, et de loin.

Mais j'ai trouvé que ça se répète trop, beaucoup de chansons se ressemblent, je n'arrive pas à l'écouter en entier sans faire un tri en laissant passer juste les meilleurs, il y a autant de bonnes chansons que d'anecdotiques. Mais ça reste pour un premier album quelque chose de vraiment sympathique.

Très bonne chronique !
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ moonspell666

25 Avril 2008
Ceci est l'album qui m'a initié au métal, lorsque je n'avais que 11 ans. Depuis, j'ai découvert un véritable univers, ou je me plais à évoluer, mais revenons au disque... Du haut de mes 11 ans, je trouvais que c'était la musique la plus hard jamais produite, mais aujourd'hui j'ai réalisé que ce n'ai pas trop brutal, sans pour autant devenir une parodie de métal : les riffs de guitare sont constament présents et assez agressifs, les chansons ne sont pas répétitives. Nous n'avons pas l'impression d'écouter sans cesse la même chanson tout au long de l'album, ce qui est un des grands points forts du disque, puisque aujourd'hui plusieurs groupes ne semblent ne reprendre que les mêmes accords tout au long de leur CD. La batterie est omniprésente et fait parfaitement son travail...Voici les chansons qui sont dignes, selon moi, d'être détaillées.

"Voices" : quelques secondes après l'intro, on sent déja que ce sera une bombe : guitare puissante, chant rapide et parfois hurlé, tout est là pour une superbe écoute.

"The Game" : intro dans un genre techno que je n'apprécie pas tellement, mais elle ne tarde pas à prendre en puissance, tout en revenant toujours à la légère sonorité du dèbut, qui ne me fera pas accrocher... outrepassé ce léger reproche, la chanson n'est pas mauvaise dans son ensemble.

"Stipify" : elle commence avec un chant de style rap, mais ne tardera pas à se reprendre et montera en puissance. Le refrain est accrocheur et saura vous rester dans la tête quelque temps. Nous aurons également droit à un moment où le chant a un petit look arabesque. Rien pour déplaire !

"Down With the Sikness" : ma chanson préféré de l'album... Bien qu'assez répétitive, j'y ais trouvé un petit quelque chose dès la premierre écoute. Superbe refrain et la guitare n'est, une fois de plus, pas laissée de côté. La batterie aura aussi ses moments de gloire. Puissante dans son ensemble...

"Violence Fetish" : les paroles du début ont un ton hargneux, pour se calmer par la suite. Tout au long de la chanson, nous aurons droit a ce duel, violence et calme apparant...

"Fear" : encore une fois, le chant a un léger arrière-goût rap, ce que je n'apprécie guère. Selon moi, la chanson la plus hors contexte, elle mérite un zapage en rêgle, tout simplement...

"Numb : la chanson slow de l'album, pas mauvaise, seulement slow...

Pour conclure, il s'agit d'un bon album, mais il est certain que si vous n'écoutez que du black métal norvégien, passez votre chemin. Ou si vous n'écoutez que du métal à chant féminin, ce serait peut-être un album pas mal pour vous introduire à une musique un peu plus agressive... En bref, un bon album, sans être excellent. Il pourait aussi être aproprié pour introduire votre petit frère qui ne jure que par le rap à une vrai musique... Bonne écoute

5 Commentaires

1 J'aime

Partager

CrystalRequiem - 02 Fevrier 2011: Mieux vaut un bon rap qu'un mauvais metal.

En bref, mieux vaut écouter Hocus Pocus, Klub des Loosers ou Sniper que Disturbed.
Baal666 - 19 Juin 2011: nan je crois pas nan ...tu peu pas comparer Sniper et Disturbed,rien à voir
olivierbarbery - 03 Mars 2012: Un bon rap... C'est rare. Je suis d'accord que certains groupes sont terribles (public ennemy, NTM, Assassin, ...), mais faut pas se voiler la face. 95% de cette musique (car s'en est une) est à jeter.
Tfaaon - 05 Mars 2012: encore une fois, c'est parce que ce sont les médias qui nous en montrent que les mauvais représentants . Tout comme pour la pop, ou même le métal . ;)
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire