Ten Thousand Fists

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Disturbed (USA-1)
Nom de l'album Ten Thousand Fists
Type Album
Date de parution 20 Septembre 2005
Produit par John Karkazis
Style MusicalNéo Metal
Membres possèdant cet album530

Tracklist

1. Ten Thousand Fists 03:33
2. Just Stop 03:46
3. Guarded 03:22
4. Deify 04:18
5. Stricken 04:07
6. I'm Alive 04:42
7. Sons of Plunder 03:50
8. Overburdend 05:59
9. Decadance 03:27
10. Forgiven 04:15
11. Land of Confusion (Genesis Cover) 04:50
12. Sacred Life 03:08
13. Pain Redifined 04:09
14. Avarice 02:57
Bonustracks (UK Release)
15. Monster 04:04
16. Two Worlds 03:30
17. Hell 04:15
18. Sickened 03:58
Bonustrack (iTunes Deluxe Edition)
15. Monster 04:04
Total playing time 56:22

Chronique @ GLADIATOR

13 Mai 2010
Chaque groupe ou artiste cherche parfois pendant toute une carrière l'alchimie musicale ultime , l'équilibre parfait entre efficacité , mélodie et technique qui lui assurerait succès , pérennité et argent..



Après deux albums prometteurs ("Sickness" en 2000 et "Believe" en 2002) , Disturbed (perturbé..) grave en 2005 "Ten Thousand Fists" . Doté d'une jaquette très réussie dont l'idée rappelle un petit peu celles des albums "Follow The Leader" et "Untouchables" de Korn ( le désespoir et la révolte d'adolescents et de marginaux ) ; ce disque splendide est un diamant de Metal puissant et catchy .

Ne s'embarrassant ni de textes-fleuves , ni de soli démonstratifs longs et ennuyeux , Disturbed nous assène ses compositions avec une puissance de frappe très vindicative . Ces jeunes agités nous balancent "14 pains dans la tête" sans fioritures , mais avec une conviction inébranlable . Le phrasé rythmé personnel et très particulier du chanteur David Draiman fait merveille sur tous les titres , et Disturbed n'a pas grand chose à envier aux plus grandes formations néo-métalliques en terme d'efficacité . Loin d'être aussi torturé que "Korn" et beaucoup moins violent que "Slipknot" , le style de cette formation est plutôt jouissif et fortement addictif... .


"Ten Thousand Fists" est introduit par l'hymne imparable de l'album ; et conclu généreusement par "Avarice" , une dernière déflagration d'à peine 3 minutes . Entre ces deux bombes , ces américains énervés ont eu l'intelligence de placer le magnifique "Underburdened" à la construction presque progressive au beau milieu d'autres dangereuses grenades à fragmentation ( Deify , et...tous les autres titres ! ) . Des passages mélodiques viennent judicieusement aérer les compositions , entre deux salves de riffs saignant ( les excellents "Deify", ou "Just Stop" en écoute plus bas ). Même la reprise étonnante du "Land of Confusion" de Genesis ( album "Invisible Touch" 1986 ) est une réussite et leur va comme un gant . Pourtant ce titre est très éloigné de leur univers musical habituel , mais Disturbed l'intègre facilement à son répertoire , le respecte et le fait sien .


Ici , ni choeurs , ni orchestre , ni claviers ( ou si peu..) , ni hurlements d'adolescent pré-pubère : Disturbed vous décolle la boite crânienne , simplement . Le groupe a trouvé avec "Ten Thousand Fists" son style inimitable et son équilibre , et la prochaine étape ( "Indestructible" en 2008 ) se révèlera encore supérieure en terme de vélocité .



Avec un petit coup de pouce du destin et du label , Disturbed devrait devenir géant...Chapeau bas , messieurs !


18/20 . Glad .

P.S. : Petite dédicace pour MetalOursonne qui m'a fait découvrir ce groupe très énergique ! Merci !



14 Commentaires

10 J'aime

Partager

kiss33 - 17 Mars 2012: merci pour cette chronique ! A noter que la reprise de Genesis est excellente et qu'elle ressemble énormément à l'originale! Chapeau les gars, avec les 2 albums suivants qui seront exceptionnels aussi avant la séparation...
samolice - 18 Mars 2012: AH bon, ils se séparent?
kiss33 - 18 Mars 2012: et ouais séparation momentanée qu'ils disent...
:(
Hellsinner - 19 Juillet 2013: Très bonne chronique, cet album de Disturbed (un de mes groupes favoris) est imparable, une vrai personnalité s'en dégage. L'album contient un bon nombre de joyaux (Land of Confusion, Just Stop, Sons of a Plunder et j'en passe), les riffs sont énergiques et précis, tout comme le phrasé de l'hypnotique David Draiman (qui reste pour moi un des meilleurs chanteurs metal), et l'alchimie entre les 4 membres est excellente (quand on sait que c'est le premier essai avec John Moyer, on se dit que le bassiste a sauté sur un cheval gagnant). Point culminant de cet opus, l'hymne fantastique qu'est la chanson éponyme, une vrai démonstration de maitrise et de majesté.
Un classique, et un groupe en pleine ascension qui nous montre clairement que les groupes plus récents ont aussi quelque chose à dire !
P.S: le groupe est en effet séparé mais ce n'est que passager etles membres s'entendent toujours bien entre eux et ont assuré qu'un nouvel album de Disturbed s'impose comme une évidence (je ne sais pas pour quand c'est prévu, mais c'est prévu et je l'attends avec impatience). En attendant, on a largement de quoi patienter avec les projets des membres du groupe, comme Device (le nouveau projet de Draiman), qui cartonne aussi !
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire