Assembly

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Theatre Of Tragedy
Nom de l'album Assembly
Type Album
Date de parution 2002
Style MusicalMetal Gothique
Membres possèdant cet album113

Tracklist

1. Automatic Lover
2. Universal Race
3. Episode
4. Play
5. Superdrive
6. Let You Down
7. Starlit
8. Envision
9. Flickerlight
10. Liquid Man
11. Motion

Acheter cet album

Theatre Of Tragedy


Chronique @ RunCold

11 Octobre 2011

Pas un requiem de musique et du groupe en général, mais une oeuvre originale souvent incomprise

Qui donc aurait imaginé pour qui connaissait le groupe à l'époque de Velvet Darkness They Fear, qu'il en arriverait là ? Non pas qu'Assembly soit un mauvais album, loin de moi cette idée, mais il reçut beaucoup de critiques négatives du fait que beaucoup de fans attendaient beaucoup plus du groupe ayant révolutionné le metal gothique sous toutes ses formes, dans le gothique doom, atmosphérique et électronique, un peu à l'instar de Tiamat, My Dying Bride ou Paradise Lost pour les fréquents changements de styles… Mais cette fois-ci, on a reproché à ToT de n'avoir pas fait évoluer leur Musique... et au lieu d'un nouveau genre, le groupe a préféré faire mûrir celui avec lequel il se sentait à l'aise.

Assembly ? Assemblée bien sûr, pas besoin de faire anglais pour le comprendre, mais pourquoi un tel nom ? Il est le dernier album de l'union, après lui ce ne seront que disputes internes, c'est également après cet album qu'aura lieu le renvoi de Liv Kristine, que le groupe sera fragilisé, que l'esprit de composition commencera à s'essouffler, finalement, le premier album de la longue période de déclin du groupe, qui conduira à sa séparation… Assembly, c'est quoi ? Un remake de Musique ? Non, lui aussi fait dans l'électronique, mais dans un registre un peu différent… Mais lisez un peu la suite de la chronique pour savoir pourquoi cet album est souvent incompris...

L'album se veut être dans la continuité du précédent Musique, mais il n'est pas pour autant le mal-nommé "Musique-II", non, il y a quand même eu beaucoup d'évolution depuis… Tout d'abord, la Musique, le metal est très en retrait, beaucoup plus que dans le précédent opus. Tout en restant électronique, l'album offre moins de sonorités industrielles et bruitistes, le côté électro-pop est largement renforcé, un peu trop candide malheureusement, un peu niais aussi (sur "Universal Race" par exemple, sans que la chanson soit fondamentalement mauvaise), un côté planant se démarque aussi sur certains morceaux ("Liquid Man" ou "Motion").

Les guitares, déjà en retrait progressif depuis Aégis, sont ici au plus bas de leur utilité dans le groupe (elles ne reprendront de l'importance qu'avec l'album suivant et l'abandon de l'électronique), pas décoratives quand même, mais elles servent tout juste de fond sonore. La batterie dessert quelques rythmes faciles et les basses sont à peine plus présentes, le tout étant largement supplanté par les claviers et les samples, excepté sur quelques passages, où les origines du groupe reprennent le dessus. En fait, il ne faut pas chercher à voir Assembly comme un album de metal, ne pas le rattacher au genre passé du groupe, mais le considérer tel qu'il est : un disque d'électro(pop ?).

Moins de hits aussi sur cet album, les morceaux étant plus en continuité et développant une atmosphère sensiblement proche sur chacun d'entre eux. Seul le morceau "Liquid Man" semble un peu hors contexte, il détonne dans l'album du fait de ses sonorités particulières, sans être réellement agréable à l'oreille. Deux singles sont par ailleurs issus de l'album, "Let You Down", qui aurait dû sortir sous forme d'EP en 2002, projet finalement annulé, et remplacé par un simple CD promo, le second titre sorti en CD promo étant "Envision" qui est un remix du groupe Conetik et qui contient aussi une reprise de "You Keep Me Hangin 'On'", une chanson des Supremes qui fut plus tard reprise par Kim Wilde.

Les sonorités sur cet album sont beaucoup plus froides qu'autrefois, beaucoup de titres sont formatés FM et pourraient sans soucis passer sur nos ondes radio, pour peu que ces dernières élargissent quelque peu leurs horizons et acceptent de passer un groupe considéré encore (à tort) comme metal… Sur les onze pistes (treize sur la version bonus, dont un remix d'un des titres), aucune n'excède 5 minutes, l'album au total durant moins de 45 minutes, le plus court de Theatre of Tragedy, Let You Down descendant même sous les trois minutes, la première place étant détenue par la ballade Motion de presque cinq minutes.

Par ailleurs, le chant aussi a beaucoup changé, Liv Kristine, pour son dernier album avec le groupe, est plus présente que jamais, sa voix est toujours plus puissante, mais pour cet album, elle et le groupe ont décidé de descendre son chant d'une demie octave, pour une voix plus grave, alors que c'était la douceur et la candeur qui faisaient les caractéristiques de son chant… Mais cela n'est pas déplaisant pour autant ! Le chant de Raymond lui est très en retrait, sa froide voix monocorde ne s'illustre vraiment que sur quelques morceaux, et se mêle à la Musique, ne lui donnant que très peu de présence, réduisant fortement le contraste vocal qui était la grande caractéristique du groupe et le rendant de fait un peu impersonnel.

Malgré tous ces défauts, Assembly est loin d'être le pire album du groupe, l'âge noir du groupe atteignant son paroxysme sur l'album suivant, Storm, qui souffrira énormément du départ de Liv Kristine, la chanteuse Nell Sigland, malgré ses grandes qualités vocales, n'étant pas à la hauteur de cette dernière, et la Musique revenant à l'époque Aégis, en plus mainstream… Le fait que le groupe se tourne par la suite vers des choses plus commerciales, arrêtant les expérimentations et ruinant définitivement l'âme du groupe, qui ne s'en relèvera pas, est sûrement dû au faible succès d'Assembly… On peut donc considérer à juste titre cet album comme le dernier grand album de Theatre of Tragedy ! 12/20

9 Commentaires

4 J'aime

Partager

choahardoc - 13 Octobre 2011: Une bonne chro d'un album qui m'a un peu déçu mais que j'ai toujours écouté. La tendance Electro-Pop de ToT atteint ici son paroxysme avec une certaine élégance.
Vrael - 16 Octobre 2011: Pas complètement d'accord avec les dernières lignes : Storm est moins mauvais qu'Assembly. Tu touches juste en disant qu'il ne faut pas le prendre comme un album de metal, mais franchement, on fait mieux en electropop et ToT n'a pas (mais pas du tout) révolutionné le genre.
Même si Storm est "commercial" (dans ce contexte comprendre "indus pseudosymphonique immitation goth"), il est nettement plus riche, tant au niveau de la compo que de la prod, que tous les Sirenia post signature chez Nuclear Blast, par exemple.

En fait je trouve que dans Assembly, ToT a récupéré tous les points négatifs qu'on pouvait trouver sur Musique. En plus il est horriblement hypocrite : sur Musique ToT critiquait justement le manque de créativité musicale imputable à l'industrie du disque, et juste après ils sortent ce truc insipide... comment on est sensés prendre ça? Alors non, désolé mais Assembly n'est pas le dernier grand album de ToT, pas plus que Storm en tout cas.

Sinon bravo, personne ne s'était frotté à une chro plutôt favorable à cet album, et tu parviens à soulever des points positifs tout en restant le plus subjectif possible. Malheureusement tu ne m'as pas convaincu, mais je suis bien le seul pour le moment... ; )
Vrael - 19 Octobre 2011: Arf oui carrément, lapsus -_- désolé
montesquieu1689 - 23 Janvier 2018:

une vraie calamité cet album.... qui connaissait Theatre of tragedy et appréciait les premiers albums, cet album est une chute bas, bien bas, très bas...

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Kivan

01 Janvier 2004
Ahhh, mais que ce passe-t-il ?
Theatre of Tragedy était pour moi ce magnifique groupe de metal gothic avec quelque belle touche doom… et là… qu’entends-je ?
Une sorte d’éléctro-pop ??? Quelle surprise !!!
Cela dit, une fois l’étonnement passé, et après une écoute attentive, je dois reconnaître que tout cela est plutôt réussi.
Les titres sont plutôt prenants, bien variés, les touches électro omniprésentes mais bien trouvées et la chanteuse est toujours aussi excellente, bien que cette fois-çi dans un style très différent.
Mais alors, commencerai-je à aimer la pop music (sic !!) ?
Non, tout de même pas, car cet album s’en dénote par des riffs tout de même assez agressifs par moment, et une Musique très énergique.
On pourrait donc qualifier cet album de dark pop-electro, au final plutôt réussi, et qui plaira tous ceux qui n’ont pas connu Theatre of Tragedy à leurs débuts !!!!

1 Commentaire

2 J'aime

Partager
choahardoc - 20 Novembre 2010: Effectivement, l'essentiel est dit sur cette Electro-Pop très énergique mais l'album précédent, Musique, officiait déja dans ce style de manière plus novatrices et avec des ambiances beacoup plus variées. Merci pour ce commentaire.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire