Wrath

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Lamb Of God
Nom de l'album Wrath
Type Album
Date de parution 23 Fevrier 2009
Produit par Josh Wilbur
Style MusicalMetalcore
Membres possèdant cet album432

Tracklist

1. The Passing 02:00
2. In Your Words 05:27
3. Set to Fail 03:48
4. Contractor 03:24
5. Fake Messiah 04:36
6. Grace 03:55
7. Broken Hands 03:57
8. Dead Seeds 03:43
9. Everything to Nothing 03:52
10. Choke Sermon 03:23
11. Reclamation 07:09
Bonustracks (UK and Japanese Releases)
12. We Die Alone 04:40
13. Shoulder of Your God 05:56
14. Condemn the Hive 03:41
Total playing time 44:43

Chronique @ Kovalsky51

28 Fevrier 2009
Lamb Of God est à mes yeux un des groupes actuels les plus impressionnants et les plus talentueux, de la scène "machinchosecore" américaine. Il faut dire qu'après le dantesque Sacrament sorti en 2006 la carrière du groupe a pris un sacré coup d'accélérateur, en partie dû à sa diffusion en Europe. Un succès amplement mérité tant cet album reste une bonne grosse calotte à la fois technique et accessible à tous. Alors j'attendais au tournant son successeur. Et c'est après plusieurs écoutes pour moi une mini déception.

En insérant l'album dans ma chaîne, je m'attendais à en prendre plein la tronche dès le début. Et bien que nenni, les américains ont décidé d'ouvrir Wrath avec une intro acoustique fort jolie mais qui m'a dès le début fait douter des intentions du groupe ici. Lamb Of God aurait-il succombé aux appels du business ? Donc au bout d'environ 2 minutes de doute arrive le premier véritable morceau de l'album. Et là, soulagement, ça envoie sec dès les premières notes, on va pouvoir encore headbanguer comme un forcené.

Lamb Of God continue son évolution, nous livre toujours une sorte de Thrash moderne, autant influencé par Pantera que par le Metalcore. Les lourds relents death sont toujours présents mais peut-être moins appuyés que par le passé. Le groupe est toujours aussi techniquement irréprochable, que ce soit au niveau des riffs de guitare heavy en veux-tu, en voila, qu'à un batteur toujours aussi impressionnant. Le chant qui constitue sans doute la plus grosse marque de fabrique de Lamb Of God avec la voix de Randy Blythe est toujours bel et bien de haute volée. Mais rassurez-vous, Lamb Of god ne s'est pas reposé sur ses acquis car sa musique est désormais plus mélodique et par moment moins agressive. Ceci a pour effet de rendre sa musique beaucoup plus accessible au public.

Mais c'est aussi ce coté plus mélodique des morceaux qui me fait beaucoup moins accrocher à cet album qu'à Sacrament. A mon humble avis, ces mélodies retirent un peu le côté musique de camionneur que le groupe s'est efforcé de nous envoyer dans la tronche au fil de sa carrière. Cet album sonne plus "grand public" sans jamais tomber dans la facilité non plus rassurez-vous.

Bref, un bon album mais qui pour moi semble casser la montée en puissance musicale que le groupe a fait durant toute sa carrière. Un petit coup de moins bien mais qui reste tout de même bien au-dessus des productions de la plupart des groupes de ce que les américains nomment si modestement "New Wave Of American Heavy Metal". Je conseille tout de même à ceux qui souhaitent découvrir le groupe de se diriger vers Sacrament qui est qualitativement parlant un ton au-dessus de ce Wrath intéressant mais pas transcendant.

12 Commentaires

20 J'aime

Partager

zombie - 01 Mars 2009: très bonne chro, par contre je suis pas d'accord quand tu dis qu'il est plus accessible, au contraire g trouvé sacrament plus facile à ecouter et plus accrocheur dans l'ensemble.
Ici je trouve les riffs de guitare plus complexes
Bud_08 - 03 Mars 2009: Je vais essayer de me le proccurer pour trancher vos avis :p
Amakiir - 03 Mars 2009: franchement, bonne chronique , c'est vrai cet album est pas mal ,voir meme bien , mais j'ai tendance a préférer les plus vieux , genre ashes of the wake ou encore as the palace burn (qui est pour moi le mieux).
 
FoXxX - 18 Avril 2009: Y'a des lignes mélodiques donc c'est accessible? Je comprends peu le raisonnement. Par contre je suis à l'opposé de toi sur l'album. Sacrament était à mes yeux une énorme déception ne faisant que se reposer sur les acquis du groupe aux albums précédent.

Sur celui-ci t'as un groove qui te fout la patate, des grattes power/thrash en veux tu en voilà, et surtout un chant sur lequel Randy a fait énormément d'effort.

Pour moi ce disque est une grosse tuerie et un des rares disques de ce début d'année que je ne me lasse d'écouter une semaine après sa sortie
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ goyo

14 Avril 2009
Revenons en 2006. Lamb Of God, qui avait déjà acquis une importante renommée, explosait enfin en Europe grâce à son Sacrament, armé principalement de titres comme Redneck et Walk with Me in Hell. Le Thrashcore teinté de Death des sudistes parvenait enfin à remplir des salles parisiennes, et à faire headbanguer l’assemblée sans encombre. La belle vie quoi. La furie et la puissance développées par ces camionneurs étaient à leur apogée…Sauf que Sacrament était loin d’être une légende. Certes il était efficace, puissant et rageur comme on l’aime, mais il manquait cruellement d’un petit «quelque chose», ce fameux élément qui dégage chez l’auditeur une passion, ou non. Qu’en est-il donc de ce Wrath ?

Après une intro acoustique plutôt belle mais surprenante pour nos sudistes, les doutes se dissipent dès la tuerie de l’album située à la deuxième piste : In Your Words. Non, Lamb Of God ne s’est pas vendu aux désirs du business. Inutile de chercher plus longtemps, c’est bien du Lamb Of God. Refrains ultra-efficaces, riffs abusivement accrocheurs. Chris Adler est toujours aussi impressionnant derrière sa batterie, Randy est toujours aussi excellent…Tout au long de l’album, les noms de Ashes To The Wacke, New American Gospel, ou encore Redneck pour ce qui est des titres, viennent envahir notre esprit. En effet, nous tenons là un des tout meilleurs albums de nos américains. Le single Set to Fail, l’excellent Grace ou encore le grandiose In Your Words déjà abordé plus haut…que de raisons pour offrir à cet album le titre de tuerie ! Naturellement, les solos sont toujours aussi bons à l’image de nos barbus Mark Morton et Willie Adler, et il va de soi que ça bastonne toujours autant, si ce n’est plus, derrière les fûts. Alors voilà, Wrath est en réalité un sublime compromis entre Sacrament et le passé du groupe, et c’est pour mon plus grand plaisir (peut-être pas pour celui de tout le monde !) que Lamb Of God n’a pas changé. Il a simplement évolué dans une direction encore meilleure. Mesdames et Messieurs, si Sacrament vous avait plu, vous serez tout aussi heureux de découvrir cette nouvelle galette. Quant à ceux que le virage plus accessible et mélodique qu’avaient pris les américains avec l’album nommé précédemment, ils seront tout aussi ravis d’écouter ce Wrath qui revient tout bonnement aux racines, déjà bien ancrées dans nos oreilles, de Lamb Of God.

Quant à la pochette, elle est agréable et plutôt simple sans forcément susciter une quelconque passion chez l’acheteur. On préfèrera les illustrations symboliques parcourant le livret et l’intérieur de la version digipack (qui contient 2 titres bonus également) qui sont ma foi bien réalisés.

2009 sera une bonne cuvée pour nos auto-proclamés représentants de la New Wave Of American Heavy Metal, avec pour maîtres mots agressivité, headbanging, refrains qui tuent, riffs jouissifs, technicité comme d’habitude libre de tout reproche et avec pour armes de guerre In Your Words, Set to Fail, Contractor, Grace, Broken Hands ou encore Fake Messiah. Oui, nous tenons ici l’un des tout meilleurs albums de Lamb Of God.

7 Commentaires

8 J'aime

Partager

overkill - 15 Avril 2009: en effet très bonne chronique, plutôt d'accord avec toi, mais tu n'a pas cité un des meilleurs morceaux de l'album, le meilleur peut être même, pour moi : Dead Seeds !!!
skalf - 16 Avril 2009: Merci pour ta Chronique! Effectivement c'est un bon album, ils m'ont bluffé (car je trouve que les morceaux de SACRAMENT se répettent un peu).
Moi j'ai aussi bien aimé la chanson EVERYTHING TO NOTHING, je pensais pas que ces mecs pouvaient faire un truc pareil, tout comme SET TO FAIL.
overkill - 16 Avril 2009: tu a raison goyo ;)
Phoenix - 17 Avril 2009: @Goyo: je te remercie je vais bien en profiter, 4 ou 5 ans que j'attends ça quand même ^^

@Overkill: le morceau "Dead Seeds" est un clin d'oeil direct aux anciens CDs, je ne sais pas ce que tu/vous en pensez mais dès les premières notes c'est ce que j'ai ressentit.

Bonne continuation ;-)
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ Darkalbi

03 Mars 2010
Partant d'un petit groupe de Virginie, Lamb Of God a su devenir en quelque années l'un des plus important, sinon le plus important des groupes coreux de ces dernières années. Il faut dire que sur leur discographie, il y a pas photo, c'est que du lourd, que du bon. Lamb of God nous reviennent donc avec Wrath, et à mon humble avis, c'est une arme nucleaire.

Wrath s'ouvre sur the passing et dès les premières notes,on comprend l'esprit que veut dégager l'album. Le son chaud de l'acoustique (Que l'on retrouvera pour ouvrir grace et reclamation) combiné a un arpège envoutant laisse place a une complainte de guitare légèrement distordues. A la fin de cet intro, monte la puissance que l'on connait de lamb of god et s'ensuit In Your Words. Le headbang est assuré. La frénésie qui commence avec In Your Words va d'ailleur se poursuivre jusqu'à la dernière chanson: Reclamation. Les riffs puissants et rapides(In Your Words, Grace, Brocken Hands, Choke Sermon) qui s'allie avec l'éternelle basse omniprésente(Contractor, Dead Seeds) et le jeu unique de chris adler sont au rendez vous sur cet album comme sur les précédents. On remarque toutefois que les virginiens on choisie un son bien plus précis que sur Sacrament: les guitares sont moins distordue (ce qui n'enlève rien à leur puissance) et la batterie est plus incisive que jamais (ce que l'on remarque le plus sur la caisse claire et sur la grosse caisse). Randy Blythe quant a lui a entièrement revu son chant. Les growls typiquement deathcore se font un peu plus rare que sur Sacrament et font place à des chants extrêmement poussé (à la limite du growl) que l'on connait de Robb Flynn (Machine Head) ou Matt Heafy (Trivium). Aucune chanson n'est a délaisser (même les chansons bonus sont épique notamment We die Alone) sur cet album qui renouvèle légerement Lamb of God.

Sans avoir la prétention ni l'ambition de vouloir détrôner Sacrament de la place de meilleur album de Lamb of God (chose qui me parait impossible), Wrath offre des chansons variés et puissantes dans une nouvelle orientation musicale.
Album a avoir absolument pour tous les amateurs de Hardcore!


0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire