Sacrament

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Lamb Of God
Nom de l'album Sacrament
Type Album
Date de parution 22 Août 2006
Labels Epic Records
Produit par Josh Wilbur
Style MusicalMetalcore
Membres possèdant cet album662

Tracklist

1. Walk with Me in Hell 05:12
2. Again We Rise 04:30
3. Redneck 03:41
4. Pathetic 04:31
5. Foot to the Throat 03:14
6. Descending 03:35
7. Blacken the Cursed Sun 05:28
8. Forgotten (Lost Angels) 03:06
9. Requiem 04:11
10. More Time to Kill 03:37
11. Beating on Death's Door 05:07
Total playing time 46:00

Commentaire @ MercuryShadow

13 Fevrier 2007
Bonjour, petit. Tu aimes la musique de camionneur ? Tu aimes les barbus tatoués, bas du front et de mauvaise humeur ? Tu les aimes encore davantage lorsqu'ils ont des guitares et vident leurs tripes dans un micro ? Réjouis-toi, petit, tu vas trouver en Lamb Of God tes prochains camarades de jeu. Alerté par le buzz qui entoure actuellement ce gang de Rednecks bien typés "sudistes pas subtils", je me suis penché sur "Sacrament", leur premier album distribué à grande échelle. Conclusion ? C'est du tout bon, coco !

Lamb Of God a les qualités nécessaires pour convaincre les métalleux laissés orphelins par le split de Pantera et le décès de Dimebag, mais aussi tous les amateurs de bourrinage au sens large du terme. La recette est éculée : grosses guitares pour des rythmiques plombées, riffs et mélodies assassins, soli glauques et dissonants, batterie puissante et basse rampante, pour un cocktail de "Pure American Metal", comme ils présentent eux-mêmes leur musique, classique mais délicieux. Mais ce qui permet au groupe de faire la différence, c'est l'abattage démentiel de son beugleur, Randy Blythe. Cet individu manifestement tourmenté a trouvé dans cette musique une catharsis nécessaire, et nous la fait partager pour notre plus grand bonheur. Au programme : hurlements de damné, voix rocailleuse, voire parfois caverneuse, mélodies puissantes et entêtantes, refrains soutenus de temps à autre par des choeurs ; figurez-vous une sorte de Phil Anselmo en plus versatile, et vous aurez une idée de la bête.

Je ne vais pas m'étendre pendant des heures, sachez juste que Lamb Of God mérite amplement la place qu'il a brusquement acquise dans les médias métalliques. Ce "Sacrament" est un disque comme on n'en fait plus assez, qui fleure bon la testostérone, le bitume et la bière ; à défaut d'avoir inventé la poudre, le groupe tape fort, et là où ça fait mal. Vivement la suite !

3 Commentaires

13 J'aime

Partager
dissident0 - 01 Juillet 2010: Tout à  fait pertinente la chronique ! cet album est une bombe atomique chant guitares basse , batterie en parfaite symbiose !
SepultDying - 07 Juillet 2010: 100% d accord mais je conseil davantage ashes of the wake.

Baal666 - 02 Avril 2012: un rouleau compresseur cette album,du debut à la fin ...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire