As the Palaces Burn

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Lamb Of God
Nom de l'album As the Palaces Burn
Type Album
Date de parution 06 Mai 2003
Produit par Josh Wilbur
Style MusicalMetalcore
Membres possèdant cet album339

Tracklist

1. Ruin 03:54
2. As the Palaces Burn 02:24
3. Purified 03:10
4. 11th Hour 03:44
5. For Your Malice 03:43
6. Boot Scraper 04:34
7. A Devil in God's Country 03:14
8. In Defense of Our Good Name 04:10
9. Blood Junkie 04:23
10. Vigil 04:42
Total playing time 37:58

Commentaire @ apcaliptica2

29 Mai 2009
Si vous aimez la musique trash brutal je vous conseille Lamb Of God, ce groupe est originaire des ETATS-UNIS et ils ont à leur actif 3 albums, sous leur ancien nom de groupe qui est Burn The Priest et 7 albums, dont un excellent live ( Killadelphia ). Bref, je suis venu vous parler de l'album « As The Palace Burn », de 2003.

Après l'excellent « New American Gospel » il aura fallu attendre 3ans pour que l'album « As The Palace Burn » sorte. Même si des titres comme « Black Label » et « Pariah » sont excellents j'étais resté sur ma faim, et non pas dégouté de l'album j'en attendais mieux quand même.

2003 « As The Palace Burn » la pochette de l'album est déjà bien surréaliste et cette pochette pour le moins décalée va de pair avec cet album qui n'en est pour le moins excellent. On assiste à une véritable innovation, l'album s'écoute en entier pour moi il ne faut pas le couper, mais le laisser défiler morceau après morceau. Sur une piste, il aurait été parfait. je le trouve très complexe, les riffs de guitare sont percutant, très clairs et rapides, tout comme la batterie qui enchaîne les descentes et les enchaînements sont tout bonnement excellents. On retrouve aussi de sacrés solos de guitare, qui ne dure pas longtemps, mais qu'on ne regrette pas de par leur rapidité et leur puissance. Toute cette mélodie brutale rapide et constructive est accompagnée bien sur du chanteur, qui fait varier ses voix passant du sombre démoniaque à l'aiguë psychédélique.

Des morceaux comme « Ruin », ou encore « 11th Hour » ne font que conforter la positivité que je porte à cet album, D'autres morceaux tels que « Vigil » ou « A Devil In God's Country » ne font qu'apporter une touche d'innovation, qui n'était pas présente dans les deux derniers albums.

Le seul défaut que je reproche à cet album, qui n'en ai pour le moins excellent, est la linéarité au fil des chansons, comme je disais sur 10 titres bien ficelés, il n'y en aura que 4 qui se frayeront un chemin à travers la linéarité épuisante de l'album, mais ce défaut n'est que minimale, et ne gâche pas en grand chose cet album.

3 Commentaires

0 J'aime

Partager
Baal666 - 27 Mars 2011: Violent à souhait =) c'est tout ce que j'aime !!
Noctifer - 22 Mai 2011: "la positivité que je porte à cet album", "ce défaut n'est que minimale" ---> ca veut rien dire ^^
Dawiid - 30 Août 2011: Vigil ne fait qu'apporter une touche d'innovation? Je pense que tu n'as pas su apprécier ce morçeau à sa juste valeur, tu devrais la réecouter quelques fois, Vigil possède de lourds arguments, du début à la fin.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire