Wings of Rage

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe Rage (GER)
Nom de l'album Wings of Rage
Type Album
Date de parution 10 Janvier 2020
Style MusicalHeavy Speed
Membres possèdant cet album18

Tracklist

1.
 True
 
2.
 Let Them Rest in Peace
 
3.
 Chasing the Twilight Zone
 
4.
 Tomorrow
 
5.
 Wings of Rage
 
6.
 Shadow Over Deadland (The Twilight Transition)
 
7.
 A Nameless Grave
 
8.
 Don’t Let Me Down
 
9.
 Shine a Light
 
10.
 HTTS 2.0
 
11.
 Blame It on the Truth
 
12.
 For Those Who Wish to Die
 

Bonus
13.
 Down by Law (Studio Jam) (Japanese Edition)
 

Chronique @ dark_omens

30 Janvier 2020

En demi-teinte....

Troisième album depuis le départ de son guitariste emblématique Victor Smolski, troisième album au sein duquel œuvre le même trio à savoir, bien évidemment, Peter "Peavy" Wagner à la basse et aux chants, Vassilios "Lucky" Maniatopoulos à la batterie et Marcos Rodríguez aux guitares, Wings of Rage sort en ce début d’année 2020.

Le premier quart de ce disque nous propose d’errer dans l’univers Heavy Speed Thrashy dont le groupe s’est fait le spécialiste et l’un des plus farouches défenseurs depuis de nombreuses années déjà. Si cette première partie se laisse parcourir avec plaisir elle aura cependant le désavantage de ne pas parvenir à atteindre l’excellence de ces moments mémorables qui vous marquent au fer rouge de manière indélébile. Des titres comme ce vif True au préambule horrifique superbe, aux riffs efficaces et aux refrains percutants, comme Let Them Rest in Peace aux passages particulièrement brutaux et particulièrement lourds ou comme, par exemple, ce Chasing the Twilight Zone à l’entame et au final au son de la mélodie de la célèbre série crée par Rod Serling et aux refrains performants, ont beau avoir de nombreuses qualités indéniables et des atouts plein leurs manches, ils ne passeront sans doute pas à la postérité. Avec Tommorrow, on craint d’abord le pire avec ces premières mesures a cappella nous dévoilant un chorus pas nécessairement des plus réussis. La piste reste, malgré cela, assez séduisante. On ne pourra, malheureusement, sans doute pas en dire autant de ce titre éponyme dont certains passages mélodiques ne seront pas vraiment du gout de tous.

A partir de ce A Nameless Grave très emphatique et symphonique, et qui aurait sans doute trouver aisément sa place sur un album tel que XIII, ce Wings of Rage perds un peu de son homogénéité et de sa superbe (le dispensable Don’t Let me Down, la ballade Shine a Light, Blame it on the Truth…).

Notons encore au chapitre des morceaux intéressant un HTTS 2.0 (Higher than the Sky), reprise et revisite du Higher than the Sky paru en 1996 sur l’album The End of All Day, en une version nettement plus nerveuse et intense.

Ce mélange des genres et ces tentatives incessantes de réconcilier le plus grand nombre autour de valeurs pas nécessairement communes, aura, selon moi, peut-être trouvé ici ses limites. Parfois il faut savoir trancher net. Et ce même si ce choix, quel qu’il soit, vous impose de nouvelles contraintes, de nouvelles désillusions mais aussi de nouveaux espoirs.

Quoiqu’il en soit, ce nouvel opus des Allemands de Rage sera donc une œuvre en demi-teinte. A la fois digne d’intérêt fort de ces plages vraiment réussies, même si pas forcément inoubliables, et à la fois décevant fort d’autres beaucoup plus anecdotiques.

6 Commentaires

5 J'aime

Partager

Goneo - 31 Janvier 2020:

LoL

pielafo - 31 Janvier 2020:

Sur Unity il chantait pas comme ca. Meme sur 21 il chantais pas comme ca bien que ca commencais a partir en couilles la sur ce point. Mais sur celui la, c'est vraiment faux! 

Goneo - 31 Janvier 2020:

Ah mais tu trouve vraiment qu'il chante faux, sa voix n'est plus ce qu'il était autre fois, mais rien de gênant je trouve. Je trouve mon premier commentaire un peu dure d'ailleurs, Rage a toujours était un groupe sympa à écouter, et ce nouvelle album s'écoute facilement. D'habitude il arrivent à sortir 2 ou 3 hymmes par album,  mais pas ici, comme depuis l'album 21.

pielafo - 01 Fevrier 2020:

Ba en fait c'est surtout les riffs qui sont énormes. Probablement parmis les plus furieux de Rage a ce jour. Dommage juste que Peavy gache tout. Mais encore une fois c'est que mon avis. 

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire