Untouchable Glory

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Gama Bomb
Nom de l'album Untouchable Glory
Type Album
Date de parution 30 Octobre 2015
Labels AFM Records
Style MusicalSpeed Thrash
Membres possèdant cet album21

Tracklist

1. Ninja Untouchables / Untouchable Glory
2. Avenge Me!
3. Drinkers, Inc.
4. My Evil Eye
5. Tuck Your T-Shirt In
6. Ride the Night
7. She Thing
8. Witching Mania
9. James Joints
10. Raging Skies
11. I Will Haunt You
12. After the Fire

Chronique @ LeMoustre

14 Octobre 2015

Tales From The Geeks

Ceux qui ont vu Gama Bomb au dernier Fall Of Summer sauront que le groupe irlandais formé en 2002, et auteur de quatre albums (dont le "Tales from the Grave in Space" reste à ce jour l'œuvre la plus aboutie), est un quatuor foutrement pêchu et pas dénué d'un sens de l'humour pour le moins décalé. Geeks jusqu'au bout des cordes de guitares, Gama Bomb est totalement représentatif de cette scène jadis incarnée par les Britanniques Lawnmower Deth ou Acid Reign, mêlant thrash vitaminé à une bonne dose de second degré.

Cinquième disque du groupe, à la pochette originale et aux paroles représentatives de l'addiction du groupe envers les comics et films des années 1950, Untouchable Glory propose un speed / thrash totalement virevoltant, aux riffs rapides comme des scary jumps, et amenés par les vocaux caractéristiques de leur chanteur Philly Byrne, clairs et spécifiques à la fois. Bâti sur des morceaux courts et intenses ("My Evil Eye" au riff d'intro prenant), l'album se déguste sans modération et passe de manière rapide, intense et sans réelle fausse note. Les riffs et breaks, souvent percutants (la basse de "Tuck Your T-Shirt In"), sont ébouriffants de virtuosité et font penser au meilleur de Ludichrist voire, pour citer un groupe à l'esprit similaire plus récent, à The Prophecy23, et son dernier album fort réussi ("Untrue Like A Boss", pour mémoire). Pas loin d'un esprit crossover/thrashcore donc. Le point fort de Gama Bomb (mais cela pourra faire débat selon les goûts de chacun) est le côté décalé entre ce thrash hyper rapide (mais rarement agressif) et les vocaux décalés de Byrne, parfois dans le tempo, et parfois plus lancinants, mais toujours rehaussés de mélodies fort à propos ("Ride The Night"), et de backing vocals lors des refrains chers au style.

N'ayant pas eu sur la version promo les paroles des titres de l'album, mais sachant le soin porté à la forme (les titres de "Tales from the Grave in Space" sont construits sous forme de BD), et aux jeux de mots ("She Thing"), on peut penser que la lecture de celles-ci vaut son pesant de cacahuètes. Comme Gama Bomb sait thrasher ("She Thing", "Raging Skies" ou "My Evil Eye", plus que convaincants) et joue avec une facilité déconcertante, on ne peut que se régaler devant tant de savoir-faire. Les titres, saccadés et pleins d'énergie, feront leur petit effet, et la qualité perçue côtoie celle de leur album le plus réussi à ce jour, globalement (même si "James Joint" est quand même anecdotique).

Si le thrash fun, speedé, et ô combien vitaminé fait pleinement partie de la scène, à l'image de ses plus belles années, nul doute que les thrashers pas réfractaires aux vocaux clairs de Byrne sauront trouver leur compte dans ce Untouchable Glory, (Vio-lence, à ses débuts, a pu se voir aussi reprocher cet écueil, le parallèle n'est pas innocent, et la note finale se retrouvera fortement dépendante de ce point). Comme le talent de la paire Dixon / Roche n'est pas à démontrer ("I Will Hunt You" et son solo), Gama Bomb, qui, de plus, sait débuter et finir un album (le final "After The Fire", prenant) ne pourra qu'enchanter le thrasher qui a gardé son petit bermuda estampillé Anthrax 1987.

2 Commentaires

4 J'aime

Partager
tormentor - 15 Octobre 2015: Merci pour ta chro qui encore une fois donne envie de se procurer l'album. Du bon thrash ça se déguste sans modération! Ce qui est con c'est pour le porte-feuille... En tous cas faut que jette une oreille dessus rapidement.
LeMoustre - 17 Octobre 2015: Si t'as apprécié les prédécesseurs, celui-là ne te décevra aucunement. Court, mais pour qui n'est pas réfractaire aux vocaux de Byrne, ça passe crème.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire