The Crusade

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Trivium
Nom de l'album The Crusade
Type Album
Date de parution 10 Octobre 2006
Produit par Jason Suecof
Enregistré à Audio Hammer Studios
Style MusicalThrash Metal
Membres possèdant cet album574

Tracklist

1.
 Ignition
 03:54
2.
 Detonation
 04:28
3.
 Entrance of the Conflagration
 04:35
4.
 Anthem (We Are the Fire)
 04:03
5.
 Unrepentant
 04:51
6.
 And Sadness Will Sear
 03:34
7.
 Becoming the Dragon
 04:43
8.
 To the Rats
 03:42
9.
 This World Can't Tear Us Apart
 03:30
10.
 Tread the Floods
 03:33
11.
 Contempt Breeds Contamination
 04:28
12.
 The Rising
 03:45
13.
 The Crusade
 08:19

Bonus
14.
 Broken One
 05:50
15.
 Vengeance
 03:38

Durée totale : 01:06:53


Chronique @ Julien

09 Octobre 2006
Si il y a bien un disque qui me faisait peur c’est ce nouveau Trivium. Il faut reconnaître que j’ai toujours eu beaucoup de mal avec ce groupe trop « propre sur lui ». Peut être que notre rencontre au détour d’une première partie d’Arch Enemy y fait pour beaucoup bien que j’en doute. Car la qualité même des premiers albums est a remettre en question. Matt réussi même le tour de force de me faire détester le titre ou il est présent au chant sur le Roadrunner United. Trop propre tout ça, mais la tendance à l’air de changer avec ce « The Crusade » qui me semble être bien plus « rentre dedans » et plus direct que le précédent.

Comme il faut être de mauvaise fois, la première écoute servant a préparer l’interview a été très pénible car je ne m’étais pas mis en mode « le disque peut être bien » et je n’ai rien trouvé de bon dans ce disque. Mauvais pioche car lors de la réécoute tranquille chez moi, je me suis rendu compte des très net progrès que le groupe a réalisé. On notera en premier lieu le chant qui a considérablement évolué dans le bon sens. Avec un chant plus posé et moins stéréotypé Matt en a fini avec les vocalises de seconde zone. Certes il se révèle être moins « agressif » et moins tranché entre le refrain et le couplet mais il est tellement plus musical et agréable à écouter. Il n’y a pas ce sentiment de « il faut systématiquement un chant ultra clair pour faire un beau refrain ». Peut être que notre ami a mué on ne sait pas, mais en tout cas c’est la grosse innovation de ce disque et c’était ce qu’il fallait changer en premier lieu.
La seconde chose qui m’a plutôt convaincu c’est l’univers musical qui a été crée grâce un personnalisation du son. Il reste toujours énorme mais on le sent plus recherché, plus facilement identifiable. En l’écoutant il ne peut pas y avoir d’équivoque c’est du Trivium et rien d’autre.
Mais ne tableau ne peut pas être a 100% idyllique et je vais être un peu dur mais il le faut bien. Si deux aspects cruciaux ont très largement évoluer, les titres en eux même ne sont pas flamboyant d’originalité et c’est bien dommage. Ca a toujours été le gros problème du groupe, c’est qu’il n’arrive pas encore à lâcher le « theutheu » Iron Maiden et Metallica. Malheureusement pour eux l’influences de ces deux derniers reste bien trop présente et on se dit rapidement que si Maiden avait le même son nous aurions ce résultats. Certes la comparaison est plus que flatteuse mais a moment ou un autre il faut se lancer. On reste toujours sur ce sentiment de bons élèves qui rendent leur belle copie. Oui la démonstration est impressionnante mais et a coup sur vous allez headbanger mais pour peu que l’on s’y connaisse bien en Maiden et Metallica on se lassera rapidement. Et je dis dommage car le dernier titre de cette galette est une instrumentale certes bancale pour ce qui concerne les transitions mais, elle recèle de nombreux riffs très originaux et qui nous permet de nourrir de gros regrets. Pour ma part je le prends comme un signe annonçant de l’excellent pour le prochain album.

Un album avec beaucoup d’évolution même si l’aspect compos reste à revoir. Je le prends comme un excellent album transitoire qui n’augure que du bon pour la suite. Quand on a autant de potentiel il faut l’exploiter a fond et c’est que Trivium commence à faire, mais lentement……

8 Commentaires

11 J'aime

Partager

nornagest666 - 28 Juillet 2007: J'avoue qu'apres plusieurs écoutes, je ne peux pas dire que l'album soit mauvais. Je me suis habitué à la voix de Matt, et les solos sont géniaux. Donc j'ai changé ma note
DarkRenegade - 08 Janvier 2008: Album pas mauvais en soi je trouve mais je préférais largement ascendancy et ember to inferno.
C'est vrai ce que tu dis phoenix pour ce qui est de detonation comme toi j'aime pas trop le début mais la fin est superbe.
Après on ressent beaucoup l'influence de metallica(j'aime pas ce groupe en passant..par exemple dans entrance of the conflagration qui fait penser à master of puppets mais bon...
c'est quand même beaucoup mieux que metallica(à mon goût) :P
Phoenix - 08 Janvier 2008: (Je réécris mon commentaire car j'ai supprimé l'autre sans faire exprès...)

C'est vrai que l'on sent bien les influences de Maiden et Metallica. Perso cet album est bien réussi, certes différent d'Ascendency et Ember to Inferno, mais il faut varier les plaisirs. Je considère Trivium comme un de mes groupes préférés et ils ne m'ont pas déçus sur ce dernier opus.
Par contre, un truc bien à eux, qui peut ou ne pas plaire à tout le monde, est que certaines chansons se composes en "2 parties" : elles ne commencent et ne finissent pas de la même façon (vous voyez ce que je veux dire ?). ex: Detonation, où la fin est superbe, alors que les premières minutes sont trop longues à mon goût. Il y'a d'autres exemples, mais je les trouve moins choquants.
J'ai mis 17 pour le CD.
Kovalsky51 - 02 Juin 2008: Trivium quitte le métalcore formaté pour tenter d'immiter metallica. Alors ok le groupe n'y arrive pas complètement mais les 4 premiers titres envoient tellement le boullet qu'on ne peut qu'apprécier l'album la suite du skeud est un epu en dssous mais^la piste 10 rattrape tout ca et fait de ce skeud un bon petit album qui annonce peut être une tuerie pour la prochaine galette du groupe. En tout cas j'espère que ce sera le cas!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ Eternalis

27 Mars 2009
Trivium a rapidement décroché la timbale du groupe le plus populaire des jeunes metalleux en 2005, grâce à ce "The Crusade". L’essor et le bond en avant qu’à fait leur carrière en quelques mois est assez impressionnant, que l’on aime ou pas leur musique.
Passer du statut d’inconnu à celui d’incontournable de la scène, en ouvrant notamment sur toute la dernière tournée d’Iron Maiden, les quatres floridiens de Trivium ont vu leur vie changé en un rien de temps.
Loin de la superficialité d’un Bullet For My Valentine (auxquels ils sont si souvent outrageusement comparés), la puissance et l’énergie qui émane de ce disque aura été la première à me surprendre, car la baffe est assez énorme, oui.

Sur une base résolument thrash technique, les jeunots balancent boulets sur boulets et nous en fait manger à toutes les sauces, en prenant un malin plaisir à varier les parties old school à des passages bien plus modernes et core sans pour autant occulter l’intérêt musical, ces éléments apportant une fraicheur fort bienvenue dans un style en berne depuis bien longtemps.
Un titre comme "Detonation" passe en revue presque tous les éléments que distille Trivium tout au long de ce disque bien plus mature qu’"Ascendancy". S’ouvrant sur un rythme très lourd et écrasant, malmené par un chanteur furieusement puissant et une batterie écrasante, nous sommes de prime plongé dans un univers relativement conformiste, en proie à l’ombre incessante du grand Metallica. Puis arrive les éléments hardcore avec le chant hurlé si efficace de Matt et Corey (Beaulieu, guitare) avant de se prendre en pleine tronche une rasade de solos tous aussi hallucinants les uns que les autres, démontrant tout le savoir faire technique de ce gosses d’à peine vingt ans. Mais ce n’est qu’une porte pour nous engouffrer dans une fin de morceau très mélodique, très actuelle et agréable, et qui se paie le luxe (pour un groupe si jeune de cette mouvance, j’appelle ça un exploit) d’être réellement belle et planante.
Un titre en trois temps qui dévoile beaucoup de talent de composition, un talent souvent occulté au profit d’une mauvaise fois caractéristique de ce genre de groupe récoltant du succès aussi rapidement qu’étrangement (la chance me direz-vous !).
Car loin de s’afficher en combo à single, "The Crusade" est un album solide, fort, ne souffrant de presque aucune approximation ni faiblesses, et décollant le papier peint pendant un peu plus d’une heure sans s’essouffler (mis à part sur le très peu inspiré Becoming The Dragon).

Nous pourrons évoquer les très grands riffs de "Entrance of the Conflagration", d’une rapidité affollante et provoquant un headbanging d’une intensité faisant plaisir à entendre, de plus mis en valeur par une double pédale omniprésente mais pas le moins du monde handicapante ni même lassante.
D’une manière générale, j’avoue avoir énormément aimé la grande intéraction des chants, entre le puissant de Matt, le hurlé core de Corey ou les interventions plus rares mais très claires de Paulo Gregoletto (basse), créant une dynamique très forte et broyant la linéarité de groupes comme BFMV, Still Remains et consorts.
La production en béton armé mixée par Colin Richardson (le maitre d’œuvre de Machine Head !) ne pourra que faire ressortir ce sentiment incroyable de puissance et de technique, en raison de gratte tellement mise en valeur mais si bonne à entendre, car finalement peu de groupes disposent de guitaristes jouant tant dans cet esprit années 80 sans pour autant sentir le revival facile et sans âme.

Ecouter "To The Rats" et c’est le risque de voir son crâne se détacher tant le tempo est hystérique et jouissif, que ce soit dans les riffs ultra rapides, cette batterie défonçant tout, ces intermèdes très violents au chant (les hurlés jusqu’à la mort « This is to the rats ! ») ou encore ces solos au moins aussi difficile à jouer qu’ils ne sont triturés et malsains (énormément de vibratos).
Les futurs titres cultes du groupe se comptent à foison sur cet album. Le génial "Tread The Floods", à la mélodie pure et au refrain ultra rapide et narratif surmonté de solis succulents ou le, d’abord saccadé (à la Machine Head) "Contempt Breeds Contamination", puis très mélodique, au refrain magnifique et entêtant, démontrant que les floridiens savent aussi créer de savant alliage entre beauté et agression sans hurler comme des chiens galeux comme ils l’avaient malheureusement fait par le passé (par manque d’expérience).

Nous pourrons aussi évoquer le lourd "Unrepentant", dont l’entame n’est pas sans rapeler le cultissime "Take No Prisoners" de Megadeth ou encore le splendide "And Sadness Will Sear", qui, tout en étant le titre le plus lent, se voudra peut-être le plus accrocheur en raison de son riff très original dans son placement mélodique et son refrain aussi inattendu que simple à retenir.
Enfin, le morceau éponyme, long de huit minutes pour un instrumental (fait qui ne manquera pas les réflexions visant directement la comparaison avec Orion pour ne citer que lui !) qui se perdra dans des rythmiques complexes, fouillées et très intéressantes (et très techniques !) mais qui feront penser un tant soi peu un croisement hybride entre le "Losfer Words" de Maiden (l’intrumental de "Powerslave") et du Dark Suns (doom allemand pour ceux ne connaissant pas), le tout avec l’approche moderne de Trivium.
Et même si on ne peut nier que "The Crusade" (chanson portant très bien son nom au passage) est très ambitieux, on ne peut que regretter cette trop grande ressemblance à la vierge de fer, nous laissant sur un léger point noir en cette fin d’album.

Mais globalement, force est d’admettre que Trivium a beaucoup plus à proposer qu’un simple groupe de poseurs sans talent ni inspiration. Ils sont finalement rare ces jeunes groupes vivant à fond leur passion et leur rêve et ayant la chance d’en récolter les fruits si jeunes. Qu’ils en profitent tant que la jeunesse leur permet un maximum de fougue et d’entrain, car on sait où en sont les vieux maintenant…place aux jeunes !

11 Commentaires

6 J'aime

Partager

Eternalis - 30 Mars 2009: "Shogun" est bien plus core que "The Crusade" qui, je pense, devrais bien plus correspondre à tes gouts!
 
GLADIATOR - 31 Mars 2009: Oui , toutefois "Shogun" a aussi un côté mélodique qui est fort appréciable .
Darkhole - 20 Avril 2009: Quand Trivium se cantonne dans le metalcore pur et dur, on les accusent de tourner en rond. Quand le groupe décident de lâcher ce style et de nous proposer un album dans une veine plus trash, on se plaint d'une trop grande ressemblance avec Metallica ou Iron Maiden. Pourtant, "The Crusade" est l'album qui à mes yeux reflète le mieux la personnalité du groupe. N'oublions surtout pas qu'ils sont encore très jeunes, et même s'ils en sont déjà à leur 4e album, ils ont encore le temps de s'affirmer. Et surtout, je connais peu de groupes aussi jeune ayant un talent pareil.

Quand je pense que cet album génial a crée tant de polémique autour du groupe alors que la même année, on applaudissait des deux mains le banal "The Undying Darkness" de Caliban, ça me donne envie de pleurer.
Game_system - 04 Décembre 2017:

À l'époque de la sortie de cet album, j'avais pas trop accroché, je trouvait l'apporche trop différente et les premières chansons présentées comme singles ne m'avaient pas convaincu. Surtout après le raz-de-marée qu'était Ascendancy, album qui fait toujours partie aujurd'hui de mes préférés. Quand je me suis décidé d'écouter The Crusade, je dois dire que je me suis pris une claque ! Le changement musical est pleinement asumé, c'est puissant, inspiré et très technique. Même si certaines chansons me paraissent bien ennuyantes, j'ai été convaincu. Peu de gens l'a cite, mais This World Can't Tear Us Apart fait clairement partie de mes préférés avec l'intrumentale.

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ darthchewi

25 Mars 2009
J'avoue que je me demandais à quoi m'attendre avec ce nouvel album de Trivium. Je trouvais que les anciens avaient du bon mais que la voix aiguë utilisée sur les refrains était relativement agaçante car larmoyante et que le tout était assez linéaire et prévisible.
Ce qui a tout d'abord dominé à l'écoute de cette galette est l'étonnement ! A l'image du chant, bien différent des précédents albums (dans le sens positif), beaucoup plus mûr, recherché et varié, le groupe a bien évolué. J'avais un peu peur qu'ils tombent dans une sorte de soupe ultra commerciale à cause de leurs précédents succès mais ce n'est pas le cas du tout. Les morceaux sont bien structurés, les riffs sont souvent de qualité, accrocheurs et rythmés, les soli sont très bien exécutés et maîtrisés, la base rythmique suit très bien et le batteur sort quelques fois des sentiers battus ce qui est plaisant. Le groupe se lance même dans l'instrumental et s'en sort plutôt bien (même si on est très loin d'avoir un nouvel instrumental culte). On trouve plusieurs fois aussi des passages assez nu-metal (un peu à la Papa Roach) qui risquent d'en rebuter plus d'un même s'ils ne font pas tâche de par leur judicieux positionnement dans les morceaux. A noter surtout que ce nouvel album est beaucoup plus thrash que les précédents dans l'ensemble... et c'est justement là que le bât blesse ! Nos petits américains se la jouent beaucoup trop nu-Metallica !!! Que ce soit le chant où la musique les "relents" des Four Horsemen sont beaucoup, beaucoup trop omniprésents et ce manque de personnalité assombri considérablement le tableau.
Ne soyons pas trop dur tout de même, ils réalisent là un bon album (meilleurs que les précédents) et gageons qu'avec un peu plus de sincérité et de personnalité Trivium deviendra un Grand...

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Metalinblood

08 Juillet 2008
" The Crusade" est un album qui est à posséder ou du moins à écouter au moins une fois pour tous ceux qui aiment un bon métal percutant mais toujours avec une pointe mélodique. Il est vrai qu'on pourrait comparer cet album avec de nombreuses oeuvres des grands "Metallica" ou "Iron Maiden". Mais je pense qu'il faut aller au delà de cela; ce n'est pas parce qu'une oeuvre ressemble à une autre qu'il faut la dénoncer voire la boycotter. Il est vrai par exemple que la voix de Matt ressemble beaucoup à celle de Metallica. Mais plus que cela, il faut rendre hommage au talent énorme et au potentiel qui n'en est pas moins de ces garçons.
Cet album détient des titres excellents et d'une puissance indéniable. Il n'y a qu'à écouter "Entrance of the Conflagration" "Detonation" " Tread The Floods" ou encore le détonant " Anthem(We are the Fire)" pour en être convaincu. L'ensemble est très bon malgré des titres pas assez accrocheurs comme "The Rising" ou "Contempt Breeds Contamination".
Coup de chapeau à ces jeunes et talentueux musiciens qui je l'espere, iront très loin sans tomber dans du trop "commercial" et sans prendre le melon. C'est tout ce qu'on leur souhaite et pour notre plus grand plaisir!! WE ARE THE FIRE!!!!


Note: 16/20

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ spawnbeod

10 Août 2008
Trivium, dans leur dernier album "The Crusade", ont totalement changé de style, de riffs et de solos. J'ai l'impression d'entendre beaucoup de sonorité de Metallica.
Bien que Trivium vénère ce groupe (comme pas mal de personnes), je suis assez déçu du changement. Du nouveau matériel, de nouvelles guitares, le changement de maison de disque (ils sont passés de Roadrunner records à ULM). Tout cela pourrait-il expliquer ce changement assez brutal ?!
Peut-être désirait-il ce changement ?

Peu importe, j'aime ce groupe, bien qu'ils se sentent obligé d'évoluer et obligatoirement de changer. Il me marqueront toujours et ré-écouter leurs albums est toujours un réel plaisir pour mes oreilles de musicien. Connus pour leurs bons riffs et solos, ils modifient leur style mais je garde espoir pour qu'ils nous refassent planer comme dans "Ember to Inferno" & "Ascendency"... ESPOIR !

Attendons la sortie de leur prochain album en Septembre 2008 "Shogun" !

sPw'

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire