The Codex Necro

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Anaal Nathrakh
Nom de l'album The Codex Necro
Type Album
Date de parution 27 Novembre 2001
Style MusicalGrindcore
Membres possèdant cet album157

Tracklist

1. The Supreme Necrotic Audnance 04:42
2. When Humanity Is Cancer 05:18
3. Submission Is for the Weak 05:15
4. Pandemonic Hyperblast 03:51
5. Paradigm-Shift : Annihilation 06:06
6. The Technogoat 04:28
7. Incipit Flock 05:21
8. Human, All to Fucking Human 04:47
9. The Codex Necro 07:07
Total playing time 44:45

Chronique @ Svartolycka

08 Juillet 2004
La violence, comme chacun le sait, est un détracteur (destructeur) de l’outrance et de l’abus à lequel la brutalité des faits fait perdre raison mais aussi dignité. Et c’est la dignité de l’être humain qui se trouve devenir la cible privilégiée.

Pourquoi ce court prologue ? Parce que tout simplement « Codex Necro », du duo déglingué anglais, en est la parfaite représentation, car profondément nihiliste. Autant être clair, cet album est tout sauf digne. Ce sentiment est aspiré, torturé et tout simplement pulvérisé faisant de ce disque une agression morale (physique ?) à l’encontre de l’espèce humaine et de son image. Le respect est ici enchaîné dans un enchevêtrement de barbelés, comme l’est par la même occasion l’auditeur, meurtri par ce débordement de violence, dénué de toutes mélodies mais aussi d’émotions, ne restituant que l’aspect le plus putride, le plus extrême de l’Homme et son caractère enclin à la barbarie. Voix inhumaine et vomitive, transpirant d’une haine inouïe, musicalité poussée à son paroxysme auditif, atteignant des niveaux de destruction surdimensionnés.

« Codex Necro » est une plaie purulente et une injure jetée à la face de l’humanité mais aussi aux normes musicales. Je n’arrive pas à croire comment on peut donner un traitement aussi barré qui frise parfois l’abstrait nuisible et nocif n’étant qu’agression misanthrope qui n’a plus à voir avec l’humain mais avec la bestialité et la sauvagerie la plus crue du chaos.
On ne juge pas un homme sur ces paroles (impossible de les trouver…), mais sur ces actes. Cependant, on ne peut prendre véritable position sur ce déluge diluvien de notes apocalyptiques car si le traitement instrumental (à la limite peut-on encore le qualifier ainsi ?) est direct, il est aussi distancié par rapport à l’auditeur se cantonnant à une simple place de spectateur ponctuant la froideur de ce disque impersonnellement exténuant et ambigu. Par contre, c’est l’acrimonie incarnée que l’on juge malgré soi.

Album infect, « Codex Necro » est la barrière ultime de la cruauté sonore et un disque à la fois fascinant (et jubilatoire) qu’il est d’une certaine manière choquant.
De l’ultra-violence synonyme d’inhumanité, qu’attendez vous pour vous le procurer ? J’ai déjà fait mon choix.

11 Commentaires

20 J'aime

Partager

darksamus - 07 Août 2010: totalement d'accord avec la chronique ;)
Scoss - 16 Septembre 2010: Anaal Nathrakh tout simplement l'un des meilleurs groupes de Metal Extrême de la décennie écoulée. A la fois avant gardiste, ultra violent, bestial et progressant musicalement d'albums en albums sans perdre une once de rage destructrice.

Un des albums que je dois me procurer...
Shymio - 12 Novembre 2010: Après une écoute de cette album, un maître mot s'est imposé à moi : La Haine.
C'est simplement ça, à l'état brut, frôlant la folie.
NICOS - 02 Décembre 2010: Oui, c'est un bon album; mais pour moi le moins bon Annal Nathrak. Le meilleur est à venir
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire