Tall Poppy Syndrome

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Leprous (NOR)
Nom de l'album Tall Poppy Syndrome
Type Album
Date de parution 05 Mai 2009
Style MusicalMetal Progressif
Membres possèdant cet album40

Tracklist

1. Passing 08:31
2. Phantom Pain 06:50
3. Dare You 06:45
4. Fate 04:38
5. He Will Kill Again 07:31
6. Not Even a Name 08:46
7. Tall Poppy Syndrome 08:28
8. White 11:31
Total playing time 1:03:00

Acheter cet album

Leprous (NOR)


Chronique @ kryzos

22 Avril 2011

L'amour de l'art par la finesse et la sauvagerie

C'est au hasard d'un concert que mes esgourdes, fatiguées par le set d'un groupe de Death Progressif nommé Loch Vostok, se sont vues revigorées dès les premières notes d'un combo portant le dou...loureux nom Leprous. Prestation exceptionnelle qui m'aurait presque fait oublier que Therion allait fouler la scène quelques instants plus tard. Il s'agissait là du début d'une épopée que j'allais vivre avec ce groupe quasi méconnu.
Méconnu ai-je dit? Non, pas tout à fait, le groupe ayant tout de même fait parler de lui dans la sphère métal progressif, notamment par le biais de sa collaboration avec le ténor de la scène black prog sympho, le dénommé Ihsahn.
Originaire de Notodden (Norvège), le groupe distille un art unique et particulièrement personnel, paradoxalement teinté d'influences évidentes telles Opeth ou encore Emperor. Influences digérées à un tel point qu'il s'en dégage une forte personnalité. On serait tenté de dire que Leprous fait du...Leprous.

Forts d'un EP et d'un album démo, nos jeunes scandinaves laissent transparaître une fougue des plus prometteuses. Trois ans après Aeolia, Einar Solberg (chant, claviers) et les siens semblent atteindre une certaine maturité. Un line-up stabilisé leur permet de canaliser leur débauche d'énergie créatrice. Rejeton de cette plénitude, Tall Poppy Syndrome transpire l'amour d'un art, celui d'immerger l'auditeur dans une bulle. Jamais le terme progressif n'avait si bien sonné pour définir une musique : et voilà notre bulle fragilisée, l'aspect parfois cacophonique ou la succession de plans contrastés risquant de la faire imploser chez ceux qui n'auraient pas la patience ou le courage de s'attaquer à cette montagne d'inspiration.

"Passing" pose les bases de leur savoir-faire, une enfilade de passages tantôt calmes et reposants, tantôt violents, rugueux et saccadés. Le sublime "Not Even A Name" teinté d'Emperor notamment dans son intro, nous amène loin, loin de cette masse ambiante de resucées de groupes manquant d'inspiration et la masquant par une surenchère de plans indigestes. Leprous n'est pas de ceux-là, la qualité technique évidente des musiciens ne se mettant jamais au service d'une vaine tentative racoleuse.
Aérien, stratosphérique au travers d'un usage de claviers aux sonorités parfois seventies ("White"), d'un chant clair synonyme de mélopées mélancoliques, l'album au coquelicot transporte.
Racé et sauvage au travers de riffs rugueux, d'un chant hurlé et de growls distillés ça et là, Tall Poppy Syndrome illumine.
La musique de nos norvégiens requiert une certaine attention et un investissement certain de la part d'un auditeur qui, parfois, se verra frustré de ne pas saisir l'essence même de cette oeuvre. Ceux qui auront su lui donner une chance seront récompensés de la plus belle des manières, gare à l'addiction auditive.

Un avenir radieux semble destiné à Leprous, gageons que l'inspiration qui est le maître mot de cet album restera leur leitmotiv pour les années à venir et que les successeurs de Tall Poppy Syndrome seront parés de la même enveloppe dorée, il ne pourra en être autrement.

4 Commentaires

4 J'aime

Partager
zono - 10 Août 2012: cette album est un chef d'oeuvre et le suivant aussi ,
 
David_Bordg - 31 Mars 2015: cet album est d une beaute a toute epreuve. tres grand decouverte pour moi et en retard sur ce coup ci et c est vraiment pas souvent(sans prétentions).
 
David_Bordg - 31 Mars 2015: aussi beau et original qu un pos, c est peu dire. tout en etant different quand meme. je vais m acheter cette semaine, celui ci et le suivant.
Fonghuet - 12 Décembre 2017:

et album est génial! Mon préféré du groupe!

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire