Slania

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Eluveitie
Nom de l'album Slania
Type Album
Date de parution 15 Fevrier 2008
Labels Nuclear Blast
Style MusicalFolk Death
Membres possèdant cet album814

Tracklist

1.
 Samon
 01:49
2.
 Primordial Breath
 04:19
3.
 Inis Mona
 04:09
4.
 Gray Sublime Archon
 04:21
5.
 Anagantios
 03:25
6.
 Bloodstained Ground
 03:20
7.
 The Somber Lay
 04:00
8.
 Slanias Song
 05:40
9.
 Giamonios
 01:23
10.
 Tarvos
 04:39
11.
 Calling the Rain
 05:06
12.
 Elembivos
 06:31

Bonus
13.
 Samon (Acoustic Version)
 
14.
 Interview with Slania
 
15.
 Samon (Demo)
 
16.
 Primordial Breath (Demo)
 
17.
 Inis Mona (Demo)
 
18.
 Bloodstained Ground (Demo)
 
19.
 Tarvos (Demo)
 

Durée totale : 48:42


Chronique @ Julien

04 Janvier 2008
Arpès un Spirit très largement acclamé par la critique, il était naturel que le groupe se voit offrir une chance sur un grand label. C’est donc Nuclear Blast qui a mis le grappin sur le groupe Suisse. Cela n’aura que de bonne chose a apporté au combo qui se voit doté de gros moyen. Résultat une petite bombe qu’il faudra encore attendre 1 bon mois, mais quelle bombe.

Durant c’est deux ans, nos amis suisse on du passer pas mal de temps en suède car leur musique s’en est bien imprégné. Plus death mélodique à la suédoise que pouvait l’être Spirit, Slania n’en reste pas moins un formidable album de folk metal. Car la résultante de ce « voyage » est disque plus percutant et aussi plus mélodique. C’est sur aussi que le coté black métal est plus en retrait mais ce n’est pas pour autant que la patte n’est plus reconnaissable. Bien au contraire le son y est juste plus gros et il reste indentifiable au coup de médiator.
C’est vrai que je trouve ce disque plus percussif que le précédent, la faute a une vrai volonté d’exploiter a fond les moyen fourni par Nuclear Blast. Il fallait se montrer à la hauteur et c’est ce qu’a fait le groupe avec brio.
Ainsi vous retrouverez pléthore de flûtes, guitares et autres instruments a cordes (ou a vent). Magnifiquement exploité il souligne chaque moment musicale avec intensité et talent. Comme précédemment vous retrouverez un titre avec du chant féminin prédominant (« Slanias Song »), des chœurs surpuissants qui viennent appuyer les refrains très festifs proposés sur Slania et un chant qui a su évoluer pour donner encore plus de magnificence. Mais la cure de suède a eu un mauvais coté, « Tarvos » trop claqué sur la scène de suédoise mais c’est un détail. Si il y a un autre détail qui est inhérent a notre mauvaise culture. En effet on retrouve sur Slania un titre reprenant le thème de Tri Martolod. Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est ce thème il a été repris par le magnifique groupe Manau. Je ne vais pas plus loin c’est un très beau thème et dans ce contexte ça déchire……..

Voilà donc un passage réussi chez les voisins allemands. Grosse production, excellentes compos, interprétation parfaite, ce disque a tout pour nous faire sourire en 2008.

Un très belle réussite !!!!!!!

43 Commentaires

31 J'aime

Partager

Demogorgon666 - 12 Mai 2009: Mais quelle prod de ****!!!!! Pourquoi eu-t-il fallu qu'ils signent chez nuclear blast?
Rien à voir avec Spirit, je m'avoue très déçu.
Il n'y a rien à faire, la production suit pas, enlevez les instruments celtiques et vous obtenez un bien triste mélange d'In Flames et Dark Tanquility, supprimez ces guitares à deux sous et vous obtenez un sacré album celtique!!!
pielafo - 09 Fevrier 2010: magnifique. l'album qui m'a fait decouvrir eluveitie. continuez comme sa les gars...
Vrael - 29 Avril 2010: Comme beaucoup d'entre nous, c'est Slania qui m'a fait découvrir le groupe. Je n'ai pas vraiment été déçu, parce que je n'ai toujours pas écouté Spirit (shame on me) et que dès le moment où j'ai vu le logo "Nuclear Blast" sur l'album, j'ai tout de suite su à quoi m'attendre. Alors oui, grosse prod - un peu trop d'ailleurs, mais bonne performance quand même. Je pense que tu as raison quand tu dis qu'il leur fallait bien se montrer à la hauteur du label, raison pour laquelle ils se sont sentis obligés de frapper aussi fort.
keketomax - 03 Mai 2012: Tri Martolod arrete pas d'etre repris par le groupe et j'aime ça!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ Little_Scarab

26 Juin 2008
C'est avec Slania que j'ai découvert ce fameux groupe qu'est Eluveitie, un groupe pour le moins original car mêlant death-mélodique made in Göteborg (comprenez un death très typé In Flames et Dark Tranquility) et musique celtique.

Alors que dire de ce nouveau mélange des genres ? Et bien autant être clair, les fans de In Flames & Co ne seront pas dépaysés sur le plan purement métal, car les riffs sentent le réchauffé et de nombreuses compos rappellent nos fameux finlandais, comme par exemple Bloodstain Ground, Tarvos et
Grey Sublime Archon. C'est flagrant, c'est du déjà entendu mais dieu que c'est bon, ça me rappelle l'époque Clayman/Colony. Bref a force de comparer ces groupes on pourrait tout de même se demander ce qu'il y a de si bon chez les suisses de chez Eluveitie.
Pour commencer, comme vous l'aurez compris, le groupe mêle habilement death mélodique et musique celtique mais pas simplement a l'aide de quelques sample bien placés. En effet, les musiciens jouent exclusivement des instruments "réels" pour le moins exotiques. Le rendu est donc excellent, la musique d'Eluveitie ne profitant pas seulement de certains passages typés celtiques mais plutôt d'un fondu permanent entre les deux types de musique, les flûtes, violons et autres instruments de ce genre font parties intégrantes de toute la musique du combo, et c'est tant mieux !

Chrigel, le monsieur qui donne sa voix au groupe, se permet au passage de maitriser une bonne demi douzaine de ces instruments en plus de ses vocalises parfaites, un front man vraiment excellent a la voix écorchée rappelant parfois le monsieur de Dark Tranquility et parfois même le chant death de Pekka (le mister de chez kalmah). bref une performance impressionnante.

Le prod est quand a elle excellente, tous les instruments sont parfaitement audibles, ce qui est essentiel dans une formation comportant autant de musiciens, du tout bon.
On peu regretter tout de même, quand on est fan de death mélo comme moi, que les guitares ne soient pas mises plus en avant, mais franchement on est pas la pour ça et on a même droit a un solo sur le morceau Elembivos, un bien beau solo au passage.

La piste Slania song nous fait découvrir une voix féminine plus qu'agréable et nous plonge au plus profond des ambiances celtiques, on s'y croirait ! La voix de la demoiselle se mêle parfaitement a celle de Chrigel pour un effet qui prend aux tripes, les cœurs présents a la fin du morceau apportant une touche mystique vraiment jouissive, un des meilleurs morceaux selon moi même si au final l'album n'a a mon avis aucun point faible, ce qui est rare.
On a aussi droit à quelques pistes purement instrumentales comme Anagantios et Giamonos, deux très très très beaux morceaux, planants et vraiment émouvants.
Le groupe nous sert aussi une reprise du thème de Tri Martolod dont j'ignorais l'existence jusqu'à la lecture de la chronique de mister Julien (Merci d'ailleurs, j'élargie par la même occasion un peu de ma culture musicale), bref un excellent morceau.

Eluveitie nous sert donc avec Slania un album qui a mon avis frôle le sans faute, j'attendais depuis longtemps un groupe alliant musique celtique et métal de qualité avec autant de talent, c'est maintenant chose faite, Eluveitie est la et on espère qu'ils ne bougeront pas.

2 Commentaires

4 J'aime

Partager
Myniak - 26 Juin 2008: Absolument magnifik !!!!
PS: C'est pour moi ta meilleur chronique mon ami ;)
harfang - 02 Août 2009: Ce Cd est effectivement une réussite ! Les chansons s' affilent et s'harmonisent d'elles-mêmes... Un double mysticisme qui ne peut que plaire !
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ starfucker

03 Juillet 2008
Le nouvel album d'Eluveitie, deuxième du nom sort enfin en ce début d'année 2008. Et l'on peut dire qu'on était impatient de découvrir ce que la bande de Chrigel allait pouvoir nous proposer après l'excellent "Spirit" qui nous avait fait découvrir le groupe.
Et malheureusement, après plusieurs écoutes assidus de ce nouvel opus, le sentiment qui prédomine est la déception. Je dirais même que c'est LA déception de l'année 2008.

En effet, le groupe fraîchement signé chez Nuclear Blast nous propose içi un album avec une formule assez semblable à son prédecesseur, à savoir un métal moderne aux sonorités celtes et folkloriques, le tout enveloppé par les esprits des ancêtres millénaires de nos amis helvètes.

On retrouve aussi les chansons instrumentales, les voix féminines tout comme le joyeux florilèges de violons, mandoline, hurdygurdy et autres flutiaux en tout genre. Seulement, l'équilibre trouvé dans les compositions de "Spirit" n'est pas retrouvé. La juxtaposition des parties "métal" et des parties "folkloriques" sont nettement plus orientés vers le côté métal/métalcore et la magie n'opère plus. Il semblerais presque que le "gros son" Nuclear Blast soit passé devant la qualité des compositions.

L'album commence pourtant bien avec une introduction instrumentale assez bien sentie, puis au fur et à mesure que les titres défilent, l'impression générale est la platitude et la monotonie des morceaux. Où sont donc passées les envolées épiques qui prennent les tripes et donnent envie de danser en peau de bête au milieu des prairies ?

A mon sens, plusieurs éléments viennent joués en la défaveur de "Slania". Les passages de guitares joués avec un effet whawha sur "Gray Sublime Archon" ou encore sur "The Somberlay" en font partie. "Anagantios", qui représente la deuxième pause instrumental, est un morceau mélangeant le violon de notre chère Meri Tadic avec le hurdygurdy de la jolie Anna Murphy… et si la mélodie reste agréable, encore une fois rien de bien extraordinaire. Les déceptions s'enchaînent donc avec "Bloodstained Ground" où l'on retrouve cette néo influence métalcore, et où les parties instrumentales me semblent réellement négligées. Vient ensuite la chanson avec voix féminines ("Slania's song") qui, malheureusement, n'arrive pas à décoller en intensité (le refrain étant joué une bonne quinzaine de fois et ressemblant plus à Evanescence qu'à Loreenna Mckennitt). Il se termine cependant un peu mieux avec la troisième acoustique un peu plus prenante mais ne durant qu'une minute et des poussières ; Tarvos, avec son riff boosté à l'adrénaline et ; le titre qui constitue à mes yeux le meilleur morceau de l'album : "Elembivos". On retrouve ici une certaine fluidité dans l'enchaînement des parties et le solo épique balancé au cours de ce morceau nous donne des regrets tellement le potentiel de ce groupe reste gigantesque et pourtant sous-utilisé.

Je vais tout de même nuancé un peu mon propos car "Slania" est loin d'être une croûte : il ravira plus d'un auditeur par son originalité, sa production et la qualité d'interprétation des musiciens. Il est même difficile de ne pas résister aux refrains en choeur présent sur la plupart des morceaux. Cette album contient en effet un bon nombre de riffs de qualité, les passages en harmoniques de guitares sur "Somberlay" ou "Calling the Rain" sont là pour nous rappeler la puissance de ce groupe.

J'en arrive içi à mon dernier et mon principal grief envers cette album ! En effet, pour moi, la plupart des compositions relèvent plus de l'assemblage de riffs et manque réellement de cohérence entre eux. C'est pourquoi on peut très bien adorer un riff et être déçu dans les secondes qui suivent. Il manque vraiment quelque chose !!!

On a donc affaire à un album de qualité correcte, mais qui déçoit ! Déception, en grande partie dû aux attentes que l'on avait à la suite du génialissime "Spirit" et qui ne sont pas satisfaites. J'attend donc avec une grande impatience le troisième album de nos amis suisse. Vivement le prochain !!!

4 Commentaires

4 J'aime

Partager
Ansuz - 26 Octobre 2009: Tu as dit tout haut ce que je pensais tout bas bien que je n'aurais pas été aussi dure sur la notation car c'est quand même un bon album mais je suis rassurée de ne pas être la seule a avoir eu ce sentiment de monotonie^^ je l'ai noté 17 car j'avais noté Spirit 19!
Vrael - 29 Avril 2010: Oui, la chronique qui nuance les autres, parfaitement bien joué. Je suis d'accord avec toi, il y a quelque chose de trop "metalcore" dans cet album qui efface le folk, ce qui est dommage parce qu'on le sent le potentiel. Mais vu qu'il m'avait plus (j'ai aussi noté 17) alors que je ne connais pas encore Spirit, je crois que les éloges que tu portes à ce dernier va me pousser à me le procurer...
Hotaru24 - 17 Fevrier 2012: Entièrement d'accord avec la chronique. Ayant aujourd'hui le recule des année, Salinia marque pour moi le début de la fin d'Eluveitie. C'est ici que le groupe décide de troquer son esprit pagan pour celui de l'argent et de la facilité. Je vais donc en rester à excellentissime Spirit, qui pour le coup porte très bien son nom !
Krauhm - 20 Juillet 2013: je suis assé d'accord avec la chronique mais l'album est tout de meme bon et mérite + de 12/20.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ pagan_winter

29 Mai 2009
Deux ans après « Spirit », premier album d'Eluveite, voici « Slania ». Il faut dire que depuis l'annonce de sa sortie, cet album en a fait trépigner plus d'un d'impatience, le matraquage publicitaire n'étant pas innocent. Mais quand on signe chez Nuclear Blast, il faut suivre derrière, on peut quasiment dire qu'Eluveitie quitte le monde « amateur » pour se faufiler dans le monde « pro ». Ici, rien n'a été laissé au hasard, de la campagne de publicité (sortie du clip « Inis Mona », un EPK à faire mourir d'envie) aux shows prévus toute l'année sans oublier les nouveaux t-shirts sortis à l'occasion et un album en digipack version normal ou limité (un DVD étant présent dans celui-ci).

Laissons de côté tout ce déboire commercial et concentrons-nous sur l'album. Tout d'abord, force est de reconnaître que l'artwork est très soigné, la présentation à l'intérieur est superbe. Je me lance, je sors le CD et le mets dans mon lecteur! Première piste, le vent souffle, on s'approche d'un feu crépitant, une femme nous conte une histoire; un début de musique se fait entendre et là, on sait déjà ce que nous réserve cet album. Là on sent les moyens offerts par le label, le son des grattes fait trembler les murs, la batterie sonne fort et les instruments traditionnels ne sont pas en reste. On a donc un mixage quasi-parfait, oui, il n'est pas parfait, où est passée cette "saleté" de vielle à roue ?! Celle qui sur « Spirit » me faisait croire que mes écouteurs saturaient et grésillaient? On ne l'entend quasiment plus! Bref, après ce petit coup de gueule, revenons à la musique. Une évolution certaine se fait sentir sur cet album (dans le bon ou le mauvais sens à chacun de voir) le death mélodique dit suédois prend de plus en plus le dessus sur le black. Par contre, le mélange de la musique celtique et du metal atteint un paroxysme assez bluffant, bien meilleur que sur le précédent opus, tout est harmonieux et gracieux. Les titres s'enchaînent et se laissent écouter facilement, parfois violents, parfois lents et mélodiques et des chœurs beaucoup plus présents...

Mais voilà, ce qui devait arriver arriva, dès la première écoute, au bout d'un certain temps on finit par ce lasser. Voilà ce que c'est de sortir un album où les titres sont surtout taillés dans le roc afin d'offrir une musique live détonante (car là j'en doute pas, les nouveaux titres joués en live vont être majestueux)! Ceci dit on continue d'écouter pour se rassurer et se dire que la suite sera mieux. Les titres passent, c'est agréable (tout de même !) mais sans plus et là vient LE titre, l'incontournable « Slanias Song » ! Si vous aviez aimé « Siraxta » sur « Spirit », et bien vous allez avoir le droit à beaucoup mieux. Le chant féminin se veut envoûtant, la musique magnifique, le mélange chant clair et chant écorché bien orchestré. Finalement, j'ai bien fait de ne pas couper l'écoute du disque avant cette musique qui redonne la pêche et l'envie d'aller jusqu'au bout de cet opus qui se finit bien.

En conclusion, je dirais que ceux qui avaient aimé « Spirit » vont aimé « Slania », voire l'adorer. Très peu vont être (réellement) déçus. Quant à ceux qui cherchent une musique transcendante, Eluveitie n'est vraiment pas fait pour vous. « Slania » est ce qu'on pourrait appeler un album qui sert de prélude aux lives. Les titres ont avant tout été travaillés pour avoir un bon rendu sur scène.
Voici les titres qui sortent du lot dans cet album :
- Primordial Breath
- Slanias Song
- Elembivos

Malgré tout, « Slania » reste une bonne surprise cette année. A mon avis cet album va marquer un tournant plutôt désagréable pour moi dans la future carrière du groupe.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ death_sephiroth

16 Fevrier 2009
S'il y a un groupe dans la scène folk qui commence à sortir de l'underground c'est bien Eluveitie. Et peut-on les en blâmer ?
Après deux albums dont Spirit, qui les a haussé au top, Eluveitie nous revient avec Slania, fraîchement signé sur le label Nuclear blast.
Et là, j'ai une question : est-ce tout ce que signe Nuclear Blast doit devenir mauvais et commercial ? Car, mon dieu, avouons-le cette album est-une honte !!

Le schéma est le même que sur Spirit. Un mélange de titres brutaux et d'autres acoustiques, je n'insisterai pas sur ces derniers car ils sont les seules choses qui ne me font pas regretter d'avoir dépenser 16 euros pour cette album... mais les titres "metal" eux sont d'une incroyable facilité. Toutes ces chansons semblent avoir été écrites par In Flames : ça sonne death suédois à un tel point que je me demande s'ils n'auraient pas mieux fait de faire un groupe ViKing.
Les parties folks,elles sont devenues ultra simplistes et oubliées, le flutiste joue en moyenne 30 secondes par titre (ce qui pourrait expliquer son départ), et les autres instruments ne jouent pas plus longtemps.
Les guitares sont (comme dit plus haut) complètement copiées sur In Flames.
La batterie est devenue simpliste (ce qui pourrait définir l'album au final).
Les voix sont une alternance de voix agressifs et claires, comme le veut le mélo-death suédois.

Rien ne vient relever le niveau, et j'en imagine qui me diront que Inis mona, avec l'air de Tri Martolod (plus connu pour avoir été repris par Manau) est sympa, mais cette chanson est probablement la plus mauvaise de l'album, tant elle est la plus marquante de l'influence In flames.

Mon dernier chapitre est pour tout ceux qui seront choqués par cette chronique, de cette album plus que surnoté !
Oui, je ne suis pas tendre,
Oui, cette chronique vous semble insultante, mais je connais Eluveitie bien avant cette album, et le fait que ce groupe ait succombé au "douceur du mainstream" me déçoit énormément. Je voyais ce groupe comme l'un des plus prometteurs mais maintenant...

1 Commentaire

0 J'aime

Partager
HelMist - 29 Avril 2011: Enfin une chronique à la hauteur de l'album!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Katla

16 Fevrier 2009


Deux ans après un Spirit qui malgré quelques bon titres m’avait assez déçu, nos petits suisses reviennent en ce début d’année avec un "Slania" beaucoup plus orienté celtique irlandais. Dans la lignée d’un "Your Gaulish War" ou d’un "Dance Of Victory" ce nouvel album est assez différent bien qu’il reste du Eluveitie tout craché notamment par une majorité de textes en gaulois helvétique chantés ici en grande partie par Chrigel.

Si la plupart des titres sont assez bon il y en a qui sortent vraiment du lot comme, à mes yeux, "The Somber Lay" qui pour le coup me fait vraiment penser à The Corrs s’ils se mettaient au métal, ou d’autres comme le titre "Slanias Song" qui fait penser à ses mélodies que l'on peut entendre dans les rues d'Edimbourg. Le titre Inis Mona quant à lui nous replonge comme l’a si bien expliqué Julien dans la purement celtique (bretonne) Tri Martolod. A noter également que les instrumentales n’ont pas disparues, ainsi aux nombres de trois elles viennent ponctuer régulièrement l’album pour calmer l’atmosphère avant le retour de Chrigel.


Un quinze sur vingt mérité donc, et un album qui ravira tous les fans du groupe et qui fera chauffer surement très facilement les foules au Paganfest !!



1 Commentaire

0 J'aime

Partager
AmonAbbath - 22 Juillet 2009: Tout se ressemble quoi, et ca tient un peu de l'assemblage de deux choses qui marchent : le death mélodique à la Dark Tranquillity et le folk en vogue depuis quelques temps.

Bon il y a quand même deux morceaux absolument imparables qui, comme tu les dis, en concert doivent tout simplement détruire jusqu'à la région environnante : je veux parler de Grey Sublime Archon et The Somber Lay. Là, j'ai rien à dire. Pour le reste...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ DeadlyNightShade

22 Fevrier 2009
Eluveitie est le premier groupe de la scène pagan metal tout droit venu de la Suisse, comme quoi, ce genre n'est pas uniquement représenté par les hommes du Nord. Fiers de leur racine, ils nous racontent l'histoire des gaulois helvètes depuis déjà un album et un EP.

Ce concept album nous compte l'histoire du cycle des saisons chez les gaulois dans le village de Slania, une enfant (pochette) dans un déluge de death metal avec quelques influences black et tout ça entouré d'instruments traditionnels (vielle a roue, flûte suisse, cornemuse...)

Tout commence avec Samon, un instrumental (avec quelques phrases murmurées) qui nous met dans l'ambiance folk de groupe. Une mélodie très simpliste s'installe suivie de Primordial Breath qui ajoute aux instruments traditionnels les guitares tranchantes du death et la fameuse double pédale. Enfin la voix de Chrigel se fait entendre, elle est comme on s'y attendait toujours aussi violente et râpeuse.
Le premier single de l'album, Inis Mona reprend le célèbre air d'Alan Stivell, le Tri Martolod. Avec cette chanson, Eluveitie nous signe un très beau morceau qui passe comme du papier à musique. Gray Sublime Archon est un morceau qui suit la lignée de Of fire, wind & Wisdom et autres Inis Mona avec un death accessible bourrée d'éléments folk.

La saison Samonios est terminée, nous voici en Anagantios.
La première pause de l'album et par conséquent la clôture de la première saison est un trés beau instrumental Anagantios, mis en musique seulement avec une vielle à roue et un violon.
La pause terminée, c'est au tour de Bloodstained Ground de nous étonner. Un pur titre death trés extrême avec quelques éléments folk qui tranche avec l'acoustique précédent. Il est aisé de comprendre en écoutant cette chanson qu'on est en pleine bataille entre des clans Hélvètes.
Puis, The Somber Lay, encore assez death. Rien de bien nouveau.
Slania's Song arrive ! Un trés beau morceau interprété en gaulois helvète (langue morte) qui laisse la part belle à Meri, la chanteuse du groupe.

Nous terminons la saison Anagantios, nous voici en Giamonos.
...Qui s'ouvre donc avec Giamonos, un instrumental acoustique (comme Anagantios...) mais avec des flûtes traversières et irlandaises.
Puis Tarvos, le dieu gaulois nous explique comment les saisons ont émergées sur la terre lors de sa création (dans le concept) dans une chanson death et violente ponctuée de flûtes.
C'est au tour de Calling The Rain, une des dernières chansons. On ne se calme toujours pas sur ce titre ou le death folk est toujours présent.

L'année se termine avec l'Elembius. Nous sommes en plein été et la fête de Samain où les druides commencent leur rites bat son plein. La saison morte ne va tarder a reprendre.
Et notre album aussi donc, avec Elembivos un magnifique instrumental ponctué de chœurs celtes traditionnels. De plus, cette chanson est la plus longue de l'album avec 6"31.

Avec cet album donc, Eluveitie ne s'est pas contenté d'un simple Spirit (premier album) mais à mis la barre beaucoup plus haute avec des parties death beaucoup plus death et des parties traditionnelles et acoustiques beaucoup plus traditionnelles et acoustiques. Les chansons plus mélancoliques sont bien présentes et on ne se lasse pas d'avoir un peu d'originalité dans le metal.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire