Purification Through Violence

Liste des groupes Death Grind Dying Fetus Purification Through Violence
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Dying Fetus
Nom de l'album Purification Through Violence
Type Album
Date de parution 06 Août 1996
Style MusicalDeath Grind
Membres possèdant cet album169

Tracklist

Re-Issue in 2011 by Relapse Records with a different cover and 2 bonustracks.
1. Blunt Force Trauma 05:26
2. Beaten into Submission 02:50
3. Skull Fucked 02:55
4. Permanently Disfigured 03:25
5. Raped on the Altar 03:55
6. Nothing Left to Pray for 03:55
7. Nocturnal Crucifixion 03:23
8. Skum (Fuck the Weak) (Napalm Death Cover) 02:53
Bonustracks (Re-Issue 2011)
9. Beaten into Submission (1997 Rehearsal Demo)
10. Raped on the Altar (Live in Herbolzheim, Germany, 1998)
Total playing time 28:42

Chronique @ Troodukus

12 Fevrier 2006
Il est dur de trouver des arguments dépréciatifs pour un album de Metal Extrême, étant donné que leur but n'est pas toujours de changer de style ou de prouver leur originalité, mais simplement de faire plaisir aux amateurs de bruit en étant...bruyant.
Malgré tout j'essaierai de retranscrire avec fidèlité mes sentiments par rapport à ce vieil album de l'excellent Dying Fetus, d'un point de vue plus global qu'à l'accoutumée.
Après un intéressant "Infatuation with Malevolence", le groupe nous gratifie d'un "Purification Through Violence" mitigé. Pour ma part, il reste plutôt décevant, car l'ambiance générale ne convient pas à l'image globale du groupe. Elle est malgré tout plutôt réussie : dès les premières notes on est plongé dans une atmosphère sombre, glauque et malsaine. Malheureusement, cette ambiance est la même sur toutes les chansons, sans innover : au final, les titres se ressemblent donc tous (depuis que j'ai l'album, je ne sais toujours pas les différencier). Au pire, puisqu'on a affaire à un groupe de Deathcore, on peut excuser ce détail.
Même si cet album n'est pas la plus grosse réussite de Dying Fetus, il y a beaucoup de détails qui en font une bonne production. Tout d'abord, il s'agit à mes yeux du CD où la voix du chanteur est exploitée à son maximum : sur tous les titres il semble régurgiter ses entrailles de façon tellement horrible que ça en devient plaisant. Les grognements sont donc à retenir, mais également les hurlements avoisinant le Black et carrément inhumains : à presque chaque intro de chanson, Mr Gallagher nous offre une série de gargarismes merveilleusement monstrueux ("Blunt force Trauma"). Les enchaînements grognements-hurlements des deux chanteurs sont très réussis, au point d'en être parfois comiques.
Les chansons se ressemblent toutes, soit, mais cette atmosphère adoptée par le groupe est bien propre à ce CD et à Dying Fetus, divergeant bien de leurs dernières productions (Les albums "Stop at Nothing" ou "Destroy the Opposition" par exemple, sont proches de tout ce que fait un groupe de Death Brutal/Deathcore actuel); c'est pourquoi ce "Purification Through Violence" retient notre attention, par son côté lugubre et monstrueux, plongeant l'auditeur dans une caverne aux côtés d'un Troll. Ce n'est malheureusement pas assez pour charmer certaines personnes (moi le premier), et malgré son penchant sordide définissant bien les débuts de DF, j'en attendais mieux de ce groupe qui me fit découvrir le death.

2 Commentaires

5 J'aime

Partager
Tytan - 20 Janvier 2009: Ah qu'ils sont méchants les cornus de Dying Fetus n'est-il-pas? C'Est pour cela que je les adore. Leurs riffs pesants me propulse en haute altitude. Comme on dit en québécois: Ça bûche en criss!! (Tytan)
albundy57 - 17 Décembre 2010: Le groupe n'a pas encore peaufiné son gros death qui fera leurs beaux jours les albums suivants, mais DYING FETUS délivre ici un 1er album puissant (un son bien lourd et des vocaux bien gras) et rentre-dedans de par son côté hardcore hargneux.
Idéal comme échauffement avant la suite...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire